Autres journaux :



lundi 25 mai 2015 à 05:58

Société

Pas manger de gras, toi manger tes nouilles sans beurre… 100gr pas plus.



 

Pas manger de gras,

 

 

toi manger tes nouilles sans beurre… 100gr pas plus

 

 

Votre frigo connecté à votre smartphone pour surveiller la péremption de vos aliments, une puce électronique digestible dans l’estomac pour vous couper la faim, vous posez sur la table votre nouvelle assiette intelligente Smart Plate qui identifie les aliments, les pèse et compte les calories.

 

 

Et si ça se trouve vous êtes heureux bien qu’engagé dans une lutte sans fin (et pas sans faim) contre vos bourrelets.

 

 

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1518/Sante/article/detail/2318480/2015/05/12/L-assiette-connectee-qui-va-revolutionner-votre-regime.dhtml

 

 

C’est la dernière nouveauté en cours d’homologation. Mieux que du temps des Ceausescu où l’on mettait des micros dans les assiettes des opposants et des hôtes étrangers, dans le corps de Smart Plate sont installées 3 petites caméras qui identifieront chaque élément déposé. Cette l’assiette dotée de capteurs pèsera son contenu. Si elle ne peut pas encore dire si vous mangez du riz de Camargue ou du riz long venant d’ailleurs elle sait reconnaitre les pâtes blanches et celles au blé complet. Fortiche non ?

 

 

 

Mieux elle sera dédiée à chacun particulièrement en disposant de programmes vous reconnaissant et donc vous aidera à suivre votre régime, à équilibrer votre alimentation, à vous sentir bien… dans votre assiette.

 

 

assiette connecte 1605152

 

 

Mais nous ne pouvons que constater que notre volonté et notre temps sont dispensés ailleurs puisque ce sont des machines qui prennent le relais et gèrent nos responsabilités dans ce domaine.

 

 

 

Bien sûr c’est la marche des temps qui veut ça et les sciences fondamentales et appliquées nous permettent d’explorer ces domaines nouveaux. Mais il ne faut pas que disparaisse l’humain derrière cette capacité à faciliter notre vie de manière technique. Comme les recherches qui font naître les robots chargés du relationnel avec les enfants et les personnes âgées, là il faudrait plus d’humain et moins de technologique, mais on réduit les personnels, on optimise le temps consacré à l’humain, c’est-à-dire qu’on le tire vers l’essentiel loin de l’utile.

 

 

Bon rassurons-nous nous disposons déjà de cuillères qui pèsent, qui donnent la température des aliments. Non, ce qui me préoccupe très fortement c’est de savoir si l’on va enfin inventer des serviettes qui empêchent les taches.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer