Autres journaux :



vendredi 16 juin 2017 à 12:57

Jeunes Agriculteurs Bourgogne Franche-Comté

Ils  demande aux services de l’Etat la prise en compte des retards de paiement pour les agriculteurs



 

Les JA nous prient d’insérer :

 

 

« Jeunes Agriculteurs BFC, ainsi que tous les départements de la région, souhaitent porter la voix des agriculteurs et agricultrices qui se sentent démunis face à un contexte de crise, d’une part, et de changements de politique qui les impactent frontalement d’autre part. C’est l’Homme au cœur de l’exploitation qui en pâtit et cette rupture sociale devrait tous nous inquiéter.

 

De nombreux retards de paiement deviennent handicapant pour les exploitations : aides PAC 2015 et 2016, PCAE toujours non soldés ou les aides non versées (MAEC et MAE Bio, aides pour les nouveaux installés sans référence…). Il devient impératif de fournir un échéancier clair et détaillé des aides qui seront touchées pour chaque exploitant.

 

 

A l’heure où l’on entend de toute part que pour sortir de la crise économique, il faut avoir une gestion financière optimale sur son exploitation, connaitre ses coûts de production et travailler sur ses charges, comment est-il possible pour un agriculteur qui ne connait pas les montants d’aide qu’il va toucher de pouvoir faire un plan économique à moyen / long terme ?

 

Dans un contexte de crise économique pour les secteurs agricoles, comment l’exploitant peut faire face à des impayés – parce que ce sont des impayés – qui datent pour certains de 2015 ?

 

 

Jeunes Agriculteurs Bourgogne Franche-Comté demande aux services de l’Etat une réponse claire à ce sujet et communiquée le plus largement possible à tous les exploitants. Car pour les exploitants concernés, c’est la survie de leur exploitation qui est en jeu ! »

 

 

Les Jeunes Agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté (JA BFC)

 

 

 

Illustration JA 13 06 17

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer