Autres journaux :



vendredi 15 décembre 2017 à 03:05

Prado Bourgogne (Social)

Les élus CFDT planchent sur les ordonnances Macron



On nous prie d’insérer :

 

 

 

« Les élus CFDT du Prado de Bourgogne se sont réunis pour travailler sur les ordonnances Macron qui viennent modifier le paysage à venir des instances représentatives pour les prochaines élections professionnelles.

 

 

L’occasion , également , de faire un bilan de leurs différentes actions en direction des salariés d’autant que leur mandat a été riche en rebondissements en raison de la mise en place d’un CPOM (Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens)consistant à négocier une enveloppe budgétaire pour 5 ans avec le Conseil Départemental « Pour être délégué syndical, il ne suffit pas d’agiter des banderoles, de convoquer la presse, chaque fois que l’on a une idée et de s’identifier à Che Guevara » déclare Madame Dupuis, déléguée syndicale CFDT et membre du bureau départemental Santé Sociaux CFDT.

 

Ceci en réponse à un article paru dans la presse récemment. La CFDT est le seul interlocuteur représentatif du Prado Bourgogne, élu par les salariés aux dernières élections professionnelles, permettant à cette organisation syndicale de négocier les accords d’entreprise puisqu’ elle a obtenu plus de 30% des suffrages (loi de la représentativité) au premier tour des élections professionnelles « Je ne peux laisser dire que le Prado ne respecte pas la convention collective 66. Pas plus que, comme il y a quelques mois, laisser annoncer par voie de presse, des licenciements.

 

Pour finir par déclarer que des solutions avaient été trouvées pour les éviter. Ceci sans jamais avoir assister à aucune négociation et pour cause : La CGT n’a actuellement aucun pouvoir au sein des instances représentatives(deux suppléants DP dans un établissement). Ce qui n’empêche pas ses porte-parole de laisser à penser aux lecteurs que tout s’est bien terminé grâce à eux » Les élus CFDT ont été présents tout au long des négociations pour la mise en place du CPOM.

 

Ils ont été consultés chaque fois que cela était nécessaire. Ils ont été force de proposition auprès de l’employeur pour éviter des licenciements lors des différentes restructurations. Ils sont intervenus sur des choix stratégiques en matière d’économies à faire afin que les budgets liés à la prise en charge des usagers ne soient pas impactés pour éviter de mettre les professionnels en trop grande difficulté.

 

La qualité du dialogue social , dans le respect, la concertation et le souci du collectif, ont permis de trouver des solutions adaptées au contexte.

 

Les questions relatives à la convention collective 66 sont traitées dans le même état d’esprit, avec les élus représentatifs au cours des négociations annuelles obligatoires et non dans la cour d’un établissement avec la presse pour témoin. Des élections professionnelles auront lieu en juin 2018.

 

Chaque organisation syndicale aura alors la possibilité d’être représentée de façon démocratique et légitime. »

 

 

Les élus CFDT continueront jusque là à s’impliquer totalement dans le même état d’esprit . »

 

 

prado 141217

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Prado Bourgogne (Social)”

  1. Loulou1 dit :

    Plancher sur les ordonnances de Macron pourquoi pas mais ! peut être ces élus pourront ils donner quelques explications à une situation à savoir : il y a quelques mois on lisait dans la presse que le PRADO montceau c’était fini : locaux en vente, contrat non reconduit, départs volontaires ou pas ???? promesse de poste non tenue !!! bref tout allait mal. Mais dernièrement au Forum de l’emploi à l’embarcadère un stand du PRADO R E C R U T A I T !!!! une question : on se fou de la gueule de qui ?????

    • blondin dit :

      Salut à toi loulou,

      La réponse à ta question est dans l’article , que tu dois avoir lu puisque tu réagis 😉 et oui un représentant syndical, en l’occurrence cgt mais peut importe, à fait courir ces bruits via la,presse……c’est bien ce qui lui est reproché d’ailleurs. ….comme quoi faire du populisme ne paye pas toujours , c’est en cela que le syndicalisme à papa doit évoluer 😆 germinal c’est fini, place aux débats et aux propositions constructives …..mais la est un autre sujet 😂

      Bonne journée à tous et toutes

  2. Loulou1 dit :

    En réponse à blondin : 1) on évite le tutoiement !!
    2) les »bruits » comme vous dites n’ont pas été exclusivement courus via le syndicat CGT mais bien par la Direction du Prado !!! ce fameux CPOM comme il est stipulé a bien fait parlé de lui et la Direction était la 1ère a annoncer des budgets sérieusement entaillés et des restructuration de personnel et des promesses jamais tenues !!!! bref, pour une structure qui se veut sociale !!! elle est à 100% anti sociale !