Autres journaux :



mardi 22 décembre 2015 à 17:26

Projet de parc éolien «Darcey-Corpoyer-la-Chapelle» (Bourgogne)

Le Préfet a refusé les autorisations de permis de construire



« Le développement des énergies renouvelables, notamment de l’énergie éolienne, est un objectif important.

 

Toutefois, au travers de l’examen des dossiers de permis de construire et d’autorisation d’exploiter, Eric DELZANT, préfet de la région Bourgogne, préfet de la Côte-d’Or, est attentif à ce que le développement de l’énergie éolienne soit compatible avec la santé, la sécurité, la protection de la nature, de l’environnement et des paysages.

 

 

C’est pourquoi, après une instruction approfondie de ses services, il a décidé de refuser les permis de construire de quatre éoliennes à Darcey et de quatre éoliennes à Corpoyer-la-Chapelle.

 

 

En effet, l’impact sur les sites patrimoniaux emblématiques de Flavigny-sur-Ozerain et d’Alésia, accentué par la proximité (7 km) et la hauteur des éoliennes (206,86 m) a été considéré comme incompatible avec la préservation de ces sites.

 

claoster prefet 1811148

 

 

Photo d’archives

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




8 commentaires sur “Projet de parc éolien «Darcey-Corpoyer-la-Chapelle» (Bourgogne)”

  1. Kikidilui dit :

    Et la cop 21..???Du pipi de chat!!!

  2. gilbert71 dit :

    enfin du concret préservons notre patrimoine un champ voltaique serait bien mieux

    • Daniel Z dit :

      Bonjour Gilbert

      L’objectif de la Cop 21 était la lutte contre le réchauffement.

      Peut être que le photovoltaïque n’est pas aussi propre que ce que nous supposons…..

      Grosse maille, il transformerait 85% de l’énergie solaire en …chaleur évacuée dans l’atmosphère.
      Le phénomène s’aggrave s’ils se salissent…. et chauffent.

      Centrale de Toul : production 135 MWc, (en fait énergie en crête, c’est plus »vendeur ») Donc partiraient en chaleur 768 MW.
      Pour faire l’équivalent, il faudrait coupler des radiateurs capables d’absorber l’énergie des tranches 2 et 3 de la centrale nucléaire de Chinon…..(qui n’occupent pas 367 ha)

      Bon, calcul de coin de table mais qui donne une idée des proportions…

      Polluants tant à fabriquer qu’à détruire.

      Il y aurait mieux, la centrale solaire à concentration avec stockage.
      Problème, les risques liés au stockage d’un fluide chauffé.

      Difficile de comparer les coûts réels car les subventions (donc le lobbying) faussent grandement la donne.

      Mais il y a beaucoup mieux que tous ces gadgets technologiques…..
      Voilà des millions d’année que la nature a développé des méthodes efficaces d’exploiter le soleil.

      Les végétaux récupèrent l’énergie et le CO2 qu’ils transforment en matière et oxygène.
      Si nous récupérons ces matières, elle peuvent nous fournir de la chaleur, du gaz, beaucoup de gaz combustible et qui peut se stocker.

      http://www.aile.asso.fr/wp-content/uploads/2013/07/compte-rendu-FINALSuede.pdf

      Alors j’ai l’impression que nous faisons fausse route mais que c’est délibéré.

      Amitiés

      • gilbert71 dit :

        oui nous sommes dans un système ou il y a que le voltaique et l’éolien qui compte et pas très rentable (soleil ou vent ) pour les investissements et vous avez raison on fait fausse route car il existe des installations dans d’autres pays qui fonctionnent , mais nous on est frileux ,probablement pour des lobbyings
        merci pour ces infos et joyeux noel à TOUS

  3. chimel dit :

    bjr ,

    est il raisonnable d’endommager notre patrimoine qui est le principal attrait culturel et touristique de notre pays en meme temps qu’une réalité économique et pourvoyeur d’emplois non délocalisables au profit d’un type de ressource énergètique pas toujours tres « vert » et qui ne sera jamais qu’une source d’appoint ?

    joyeux noel a vous amis lecteurs ,

  4. Kikidilui dit :

    Effectivement je viens de consulter un site qui mentionne que le rendement moyen d’un capteur photovoltaîque,n’est que de 14,5%.Cà peut-être moins comme plus.savez-vous que le rendement d’un moteur thermique,n’est que de 30 à 35%,donc,que vaut-il mieux:rejeter de l’énergie en chaleur non polluante,ou bien rejeter de l’énergie en chaleur,mais avec beaucoup de CO2????

    • Daniel Z dit :

      Merci pour ce débat, Kikidilui.

      Vous avez tout à fait raison sur le rendement des moteurs thermiques

    • Daniel Z dit :

      Merci pour ce débat, Kikidilui.

      Vous avez tout à fait raison sur le rendement des moteurs thermiques, du moins pour la façon actuelle de les exploiter.
      Et l’électrique direz vous ?
      http://www.humanite-en-sursis.eu/impact-ecologique-voitures-electriques/

      Dans ce que je mentionne dans le précédent message, il n’est rejeté dans l’atmosphère que le CO2 qui y a été prélevé, CO2 que les plantes transforment en matière.
      Le bilan CO2 pour l’atmosphère est donc presque nul.

      Mieux encore, nos moteurs thermiques peuvent être alimentés à partir du CO2 issu de l’atmosphère, via la méthanisation !

      http://www.caradisiac.com/A-Oslo-les-bus-roulent-au-methane-issu-des-dejections-des-habitants-63049.htm

      Photovoltaïque : il ne délivre de l’énergie qu’en fonction de l’ensoleillement et encore, dans une plage angulaire limitée.
      Restons sur Toul notre seconde centrale par sa surface.

      http://www.linternaute.com/voyage/climat/toul/ville-54528

      «  »La commune de Toul a connu 279 heures d’ensoleillement en 2015, contre une moyenne nationale des villes de 331 heures de soleil «  »

      Vous lisez bien, 279h et encore, toutes ne sont pas exploitables.
      Comme il s’agit d’une production aléatoire, il faut utiliser, entre autre, des centrales thermiques pour lisser les variations….

      Et il est assez évident qu’en hiver la production face à la demande …..

      Enfin où, comment, et avec quel taux de pollution sont produits les panneaux, et pour quelle durée de vie ?

      Amitiés