Autres journaux :


vendredi 7 octobre 2016 à 07:29

Communauté Urbaine Creusot-Montceau

Marie-Guite Dufay au Creusot Formation, économie.. en fil rouge ! L'IFSI à Blanzy




Ce jeudi 6 octobre, Marie-Guite Dufay, Présidente de la grande région Bourgogne-Franche Comté s’est rendue sur le chantier du lycée Léon Blum du Creusot dans l’après-midi. Sa visite de chantier a ensuite été suivie d’une conférence de presse au Château de la Verrerie afin de présenter avec David Marti, Président de la CUCM, les grands chantiers auxquels participent conjointement la Région et la CUCM.

 

 

Un nouveau lycée pour la rentrée de 2018

 

 

 

Tel est l’objectif annoncé pour l’accueil des 1350 élèves actuellement répartis sur les deux sites Jaurès et Lavoisier.

 

 

 

Les travaux comprennent la démolition d’un seul bâtiment anciennement consacré à des logements de fonction. En lieu et place de ce bâtiment sera construit un nouveau bâtiment accueillant le restaurant scolaire. Les autres bâtiments sont quant à eux réhabilités et d’autres bâtiments seront également construits afin de relier l’ensemble des bâtiments. Pour les bâtiments les plus anciens, ils seront notamment isolés par l’extérieur pour améliorer les performances énergétiques tout en maintenant les volumes nécessaires à l’intérieur.

 

 

Certains bâtiments auront des usages strictement réservés au personnel technique alors que d’autres accueilleront les élèves, leurs salles de classes et leurs ateliers, le CDI, le foyer et d’autres enfin l’administration.

 

 

Lors de sa visite du chantier Marie-Guite Dufay a reconnu l’ampleur du chantier, lequel était initialement prévu pour durer 6 ans. Cette durée aura été ramenée à deux ans.

 

 

La Présidente de la Région indiquait également : « Le chantier du lycée représente l’équivalent d’un quart du budget de la région consacré aux lycées. Il va être exemplaire en matière d’énergie. Cela permettra de réaliser des économies pour le lycée et pour la Région.

 

 

 

Avec près de 27 millions d’euros engagés par la région Bourgogne-Franche-Comté, ce programme de restructuration et de rénovation éco-responsable est le plus important investissement régional dans un lycée de son territoire.

 

 

Pour Marie-Guite Dufay, « ce site méritait cette restructuration. Ce site accueille un certain nombre de formations importantes. Plus on a une offre riche de formations, plus on a d’attractivité. »

 

 

 

Un partenariat Région-CUCM affiché

 

 

Au cours de la conférence de presse, Marie-Guite Dufay et David Marti ont affiché et déclaré la force du partenariat Région-CUCM.

 

 

David Marti s’est réjoui de la visite de la Présidente de Région : « Je veux dire toute la satisfaction que nous avons de t’accueillir. Tu viens nous voir régulièrement. La Région est un partenaire essentiel de la CUCM pour son développement. Les relations sont excellentes. La Région est un acteur incontournable qui nous aide de manière forte. »

 

 

D’abord sur le chantier de la zone Coriolis, la Région a investi 1,2 millions d’euros dans l’aménagement de la zone Coriolis sur les 4,5 millions des investissements.

 

 

D’autres dossiers économiques stratégiques ont également été abordés, notamment par Jean-Claude Lagrange. Il a ainsi été question de Mecateamcluster, qui est à présent bien avancé. Il a aussi été question d’un nouveau projet, actuellement en phase d’étude « Cicéron », lequel porte sur la métallurgie des poudres. Jean-Claude Lagrange nous promet de nous en reparler dans quelques semaines. Ce projet devrait faire appel au même partenariat entre la Région et la CUCM. En outre, il ferait appel aussi bien à des acteurs économiques qu’à des chercheurs de l’Université Technique de Belfort-Montbéliard (UTBM).

 

 

Autre chantier : le site technopolitain

 

 

David Marti a expliqué que ce site doit permettre un lien très fort entre les entreprises industrielles et l’université. L’idée est de réunir les forces pour faire émerger des start-ups. Les industriels semblent en attente de ce travail. Ce site devrait voir le jour au Creusot fin 2017-début 2018. Il rejoint la proposition du rectorat « Campus des métiers ».

 

 

Des investissements sur les transports

 

 

David Marti et Marie-Guite Dufay ont aussi évoqué les travaux sur le pont SNCF du Creusot et l’électrification de la voie ferrée TER. Le pont sur lequel passe la route accueille quotidiennement entre 14000 et 16000 véhicules.

 

 

La Région participe à hauteur de 1,640 millions d’euros pour ces travaux. Le projet global a un coût s’élevant à 5 millions d’euros.

 

 

La Région aide sur d’autres dossiers : équipement en cœur de ville, quartiers stratégiques pour la ville et le territoire.

 

 

David Marti a notamment développé un point sur la réhabilitation énergétique des logements sociaux. Ce sont ainsi 640 logements concernés sur la CUCM pour un coût de 2,880 millions d’euros. A l’heure actuelle, 123 logements ont déjà été réhabilités à Montceau-les-Mines. Entre 2015 et 2016, une centaine devrait être réhabilitée par Villéo. Et la suite des réhabilitations devrait se poursuivre jusqu’en 2018.

 

 

Le projet LEADER

 

 

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche- Comté, David Marti, président de la communauté urbaine Creusot Montceau, et Edith Calderon, président du Groupe d’action locale, ont signé ce jeudi 6 octobre 2016 la convention Leader.

 

 

Leader (Liaison entre actions de développement rural) est un programme de financement européen qui a pour objet de faire émerger et de financer des projets de développement. Le territoire de la communauté urbaine Creusot Montceau a été retenu pour mettre en place un programme Leader sur son territoire pour la période 2016-2020.

 

 

Peuvent bénéficier de financements européens les porteurs de projet dans les domaines suivants : accueil de nouveaux arrivants sur le territoire, développement de services dédiés à l’enfance et à la jeunesse, amélioration de l’accès à la santé, développement d’activités de loisirs de plein air (randonnée pédestre, vélo, activités nautiques, accrobranche…), promotion des circuits courts alimentaires etc.

 

 

L’enseignement et la formation

 

 

Marie-Guite Dufay a indiqué son attachement à des enseignements de qualité et à la qualité d’accueil des élèves comme des étudiants.

 

 

Sur le dossier de l’IFSI, David Marti a déclaré : « Nous avons eu la volonté avec ma majorité de maintenir l’IFSI sur le territoire communautaire. C’était notre priorité. Il était important de le maintenir car une majorité des élèves viennent de notre territoire. Il fallait éloigner l’affectif. Il y avait deux sites pour l’IFSI, l’un sur Montceau-les-Mines et l’autre au Creusot. Le premier se situait dans les locaux vétustes. Et pour le deuxième, les locaux étaient adaptés mais devaient être libérés pour le fonctionnement de l’Hôtel Dieu. J’ai constitué un groupe de réflexion pour réaliser l’évaluation des sites possibles. Nous avons cherché à maintenir l’IFSI dans l’intérêt général.

 

 

La Région a statué. C’est le lycée de Blanzy qui accueillera l’IFSI. ».

 

 

Dans l’intérêt des étudiants et du personnel enseignant et suite aux travaux prospectifs de la communauté urbaine, le lycée Théodore Monod a été retenu pour implanter l’IFSI. « Une solution qui permet de mutualiser des locaux d’enseignement, de renforcer la carte des formations en maintenant des filières et des diplômes sur le bassin d’emploi », a précisé Marie-Guite Dufay.

 

 

 

Situés à Blanzy, les lycées Françoise Dolto et Théodore Monod ayant fusionné, 1 500 mètres carrés étaient disponibles au sein des bâtiments. Le lycée dispose en outre de salles de cours et de travaux pratiques adaptées, puisqu’il dispense déjà des formations aux bacs professionnels accompagnement soins et services à la personne (ASSP) et hygiène propreté stérilisation relevant du secteur sanitaire. Le bac professionnel ASSP est un diplôme qui permet de valider près de 50 % de la formation d’aides-soignants.

 

 

 

Le coût de réhabilitation de cet espace, déjà propriété du conseil régional, est estimé à environ 900 000 euros.

 

 

Les nouveaux étudiants infirmiers pourraient en prendre possession pour la rentrée 2017.

 

 

« Ma volonté était de tout mettre en œuvre pour maintenir l’implantation de l’IFSI sur le territoire de la communauté urbaine, notamment parce que la majorité des personnels et des étudiants y habitent. Afin que soient prises en compte les préoccupations de chacun, j’ai souhaité constituer un groupe de travail participatif pour que tous les acteurs de l’IFSI, sans exception, travaillent ensemble à analyser les différents scénarios possibles, à évaluer les avantages et les inconvénients de chacun. La décision de la région est le fruit de ce travail participatif et de synthèse que nous avons conduit malgré l’opposition exprimée par la minorité du conseil communautaire », a rappelé David Marti.

 

 

Ce groupe de travail participatif était constitué :

 

 

– de représentants de la communauté urbaine, sous la responsabilité d’Hervé Mazurek. 

– des maires du Creusot, de Montceau et de Saint-Vallier,

– de la direction de l’IFSI,

– d’un représentant des formateurs,

– des directeurs des hôpitaux de la communauté,

– de représentants de l’Association des étudiants infirmiers,

– de représentants de l’Association pour la coopération des hôpitaux de la Communauté,

– et d’un représentant de l’Agence régionale de santé.

 

 

 

En outre, il y a pour le futur l’objectif d’un master au sein de l’IFSI. Qui dit master, dit lien avec l’université. Le master devrait être ouvert pour la rentrée 2018.

 

 

 

Projet de création d’une école du numérique sur le campus Sud Bourgogne

 

 

 

A l’instar du master d’excellence Erasmus Mundus Vibot, spécialisé dans la vision 3D et le numérique, la CUCM a engagé une réflexion avec des porteurs privés, notamment Alain Assouline, président-fondateur du réseau des écoles de Webforce3, pour la création d’une école du numérique dans le cadre de l’appel à projets « Grande école du numérique ». Si elle est labellisée, cette école, située probablement sur le campus universitaire, accueillera des publics des quartiers prioritaires, des chômeurs ou toute autre personne souhaitant prendre une autre orientation professionnelle en suivant une formation de 490 heures en 3 mois et demi pour devenir codeur web.

 

 

 

« La labellisation d’une école du numérique sur notre territoire me tient d’autant plus à cœur qu’elle bénéficierait à la fois à la formation initiale et à la formation continue et qu’elle s’adresserait aussi aux publics dits « prioritaires » dans le cadre de la politique de la ville, ce qui est très important à mes yeux et constitue l’une des priorités que se sont fixées les élus de la communauté urbaine », souligne David Marti.

 

 

« Nos formations sont courtes et intensives, précise Alain Assouline. Elles préparent au métier de développeur et visent un retour à l’emploi immédiat car il en manque 20 000 en France. »

 

 

Le projet sera déposé prochainement avec le soutien de la région Bourgogne-Franche- Comté .

 

 

La présidente de région a rappelé son « attachement aux savoir-faire industriels des entreprises locales. J’ai une pensée particulière pour les salariés d’Alstom qui mobilisent toute notre attention, tant sur le site de Belfort que sur celui du Creusot ».

 

 

Formations, compétitivités et aménagement du territoire à travers ses transports, ses zones d’activités et ses habitations ont été au cœur de cet après-midi.

 

 

Et David Marti et Marie-Guite Dufay se sont satisfaits du partenariat entre la Région et la CUCM qu’ils souhaitent durables.

 

 

 

 

 

 

dufay-07101624

 

 

dufay-0710168

 

dufay-0710169

 

 

dufay-07101610

 

 

dufay-07101611

 

 

dufay-07101612

 

dufay-07101613

 

 

dufay-07101614

 

 

dufay-07101615

 

dufay-07101616

 

 

dufay-07101617

 

 

dufay-07101618

 

 

dufay-07101619

 

 

dufay-07101620

 

 

dufay-07101621

 

 

dufay-07101622

 

 

dufay-07101623

 

 

dufay-07101625

 

dufay-07101626

 

dufay-07101627

 

 

dufay-07101628

 

 

dufay-07101629

 

dufay-07101630

 

dufay-07101631

 

dufay-0710162

 

 

dufay-0710163

 

 

dufay-0710164

 

dufay-0710165

 

 

dufay-0710166

 

 

dufay-0710167

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Communauté Urbaine Creusot-Montceau”

  1. gilbert71 dit :

    une visite en famille

  2. soccer dit :

    et on ne parle tourjours pas du haut débit dans les petites communes comme sanvignes et st vallier entre autres