Autres journaux :


vendredi 3 février 2017 à 05:46

Conclusion du plan d’investissement autoroutier annoncé en juillet 2016

Les opérations en Bourgogne-Franche-Comté



Alain Vidalies 16 02 16

 

 

 

Le Gouvernement vient de conclure un nouveau plan d’investissement autoroutier avec les sociétés concessionnaires et les collectivités territoriales, conformément à l’annonce du Président de la République en juillet 2016. Vous trouverez ci-joint le communiqué complet à ce sujet.

 

Ce plan a pour objectif de répondre à des attentes fortes des collectivités territoriales en matière d’aménagements visant à améliorer la desserte des territoires, et à créer de l’activité en investissant dans l’amélioration de la qualité des infrastructures.

 

S’élevant à plus de 800 millions d’euros, il comprend 32 opérations de type échangeurs, présentant un intérêt pour la desserte locale et pour les usagers de l’autoroute, et 25 opérations de type aires de covoiturage et aménagements pour le milieu naturel.

 

Conformément à l’annonce du Président de la République le 28 juillet 2016, le Gouvernement a conduit ces derniers mois des discussions avec les sociétés concessionnaires et les collectivités territoriales afin de préparer un plan d’investissement autoroutier.

 

Ce plan a pour objectif de répondre à des attentes fortes des collectivités territoriales en matière d’aménagements visant à améliorer la desserte des territoires, et à créer de l’activité en investissant dans l’amélioration de la qualité des infrastructures.

 

Les modalités de ce plan viennent d’être finalisées. S’élevant à plus de 800 millions d’euros, il comprend 32 opérations de type échangeurs, présentant un intérêt pour la desserte locale et pour les usagers de l’autoroute, et 25 opérations de type aires de covoiturage et aménagements pour le milieu naturel.

 

Comme l’a souhaité le Gouvernement, cet accord prend en compte les hypothèses actualisées en matière de prévision de trafic et d’inflation, suivant les dernières recommandations de l’ARAFER. Il comprend également des clauses contractuelles dans le cadre de la régulation renforcée mise en place depuis 2015.

 

Les collectivités se sont fortement engagées dans ce plan, en apportant un financement de plus de 50 % en moyenne pour les opérations routières d’intérêt local. Le complément de financement proviendra d’une faible augmentation des péages, limitée de 0,1 à 0,4 % par an de 2019 à 2021 conformément aux objectifs initiaux de ce plan.

 

Avec cet accord, le calendrier initialement fixé a été tenu. Après la signature des protocoles, l’ARAFER sera saisie, conformément aux nouvelles dispositions prises par le Gouvernement qui prévoient que les conditions de mise en œuvre du plan seront contrôlées par cette autorité indépendante.

 

 

 

Ce plan très attendu par les territoires permet la création de près de 5 000 emplois et le soutien immédiat à l’activité dans notre pays.

 

 

auto 02 02 17

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer