Autres journaux :


dimanche 19 avril 2015 à 09:40

Antoine Lauret expose à Blanzy

La valeur n’attend pas le nombre des années



 

La valeur n’attend

 

pas le nombre des années

 

 

La médiathèque de Blanzy accueille en son sein du 18 avril au 9 mai la toute première exposition d’un jeune photographe de talent de 19 ans, Antoine LAURET. Il a accroché 23 clichés en 40X60, dont 7 portraits.

 

 

 

Natif de Saint Vallier, cet œil acéré n’est pas venu au cliché par hasard, c’est la troisième génération de fondu du boitier. Le Père, les oncles, le grand père (Georges Simon) tous ont le réflexe clic-clac et des tombereaux de pellicules, négatifs, diapos en archives. Comme Obélix Antoine est tombé dedans dès la naissance. Mais depuis 5ans c’est devenu du sérieux, de l’art, une manière de vivre partagée sur les réseaux, https://www.facebook.com/AntoineLauretPhotography, http://www.instagram.com/endisover.

 

 

 

Au vernissage une bonne cinquantaine (et il en arriva encore au fil des minutes) de personnalités, d’amis, d’amateurs et de membres de la famille se pressent devant les grilles où les toiles sont suspendues.

 

 

 

Antoine Lauret exprime son émotion et adresses mille remerciements à son père, ses oncles, son grand père qui lui ont beaucoup appris, apporté, à sa sœur qui est le cobaye photo dans la famille, au Maire, au premier adjoint, au service culture de la ville, à la médiathèque, aux modèles ayant accepté d’être exposés. Il raconte un peu son parcourt, ses rencontres, ses inclinations, sa passion de la photo.

 

Il y a beaucoup de maturité chez cet artiste de 19 ans.

 

 

Monsieur le Premier adjoint à la culture, Jean Louis Savetier, exprime son profond plaisir d’accueillir un artiste local. La photographie pour lui ça a été longtemps David Hamilton explique-t-il en plaisantant. Et lorsqu’il contemple les œuvres accrochées aux grilles il dit « Nicéphore Niepce serait fier du travail fait par Antoine. Je vous souhaite longue suite dans votre art ».

 

 

Monsieur le Maire de Blanzy, Hervé Mazurek, explique que c’est après avoir découvert les œuvres d’Antoine sur Facebook qu’il l’a invité à venir exposer. Cette exposition aurait dû s’installer au rez-de-chaussée, mais il etait déjà pris, alors la médiathèque l’a accueillie. Sur le net Hervé Mazurek à découvert le travail d’Antoine Lauret, il a été intrigué puis accroché par ses œuvres. Ça d’abord été l’émotion, le coup de cœur. « On a besoin de ces moments où l’émotion se ressent au travers des œuvres que l’on contemple. »

 

 

Son œuvre est encore à construire et c’est ce que tout le monde lui souhaite, mais Antoine n’entend pas en faire un métier. Cet ancien élève de Jules Ferry, de Copernic à St Vallier, de Pariat à Montceau, titulaire d’un bac techno et étudiant en DUT Multimédias ne sait pas encore ce qu’il voudra faire après l’obtention de ses diplômes. Surement dans l’infographie, la réalisation de sites Web. La photo c’est un hobby, une passion tout comme le désir d’indépendance et d’autonomie.

 

 

 

Nous avons dit qu’Antoine représentait la troisième génération de photographes, mais sa particularité à lui c’est internet, Facebook, les groupes qui se réunissent chaque trimestre à Paris pour shooter, échanger, partager, s’épauler. Il y a 5 ans ils étaient 5, maintenant ils sont 35 à venir de toute la France. Leurs travaux s’interpénètrent et ils servent de modèles aux autres, partage des pages, font des concours, des performances, etc.

 

 

 

S’il ne veut pas en faire son métier, Antoine entend quand même valoriser ses travaux en vendant ses clichés. Ces derniers sont de 3 ordres. D’abord les portraits en pose, très réussis, profonds, inventifs du genre Robert Frank ou Dennis Stock, ensuite les scènes avec personnages à la Doisneau ou Cartier-Bresson, enfin les scènes en perspective de ville ou nature façon Reinhardt Wolf, Yann Arthus-Bertrand.

 

 

 

Les clichés ont été tirés spécialement pour cette exposition, ils débordent de talent cela se voit et cela se verra encore mieux avec des moyens techniques de plus haute performance au tirage.

 

 

Vous avez jusqu’au 9 mai pour venir admirer le travail d’Antoine Lauret, n’oubliez pas.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

expo photo blanzy 1904159

 

 

 

expo photo blanzy 19041510

 

 


expo photo blanzy 1904153

 

 

 

 

 

expo photo blanzy 1904155

 

 

 

expo photo blanzy 19041520

 

 

expo photo blanzy 1904156

 

 

 

expo photo blanzy 1904157

 

 

expo photo blanzy 1904158

 

 



expo photo blanzy 19041511

 

 

 

expo photo blanzy 19041512

 

 

expo photo blanzy 19041513

 

 

expo photo blanzy 19041514

 

 

 

 

 

 

expo photo blanzy 1904152

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer