Autres journaux :



vendredi 24 avril 2015 à 05:36

C’est arrivé un 25 avril… (Voir la vidéo)

1792 : la rédaction de la "Marseillaise" !



C’est encore et toujours grâce à Wikipédia (l’encyclopédie libre) que nous avons appris que c’est dans la nuit du 25 au 26 qu’a été écrite la :

 

 

ROUGET DE LISLE 23 04 15

 

 

Photo : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Marseillaise#/media/File:Pils_-_Rouget_de_Lisle_chantant_la_Marseillaise.jpg

 

 

 

« La Marseillaise est le chant patriotique de la Révolution française, adopté par la France comme hymne national : une première fois par la Convention pendant neuf ans du 14 juillet 1795 jusqu’à l’Empire en 1804, puis définitivement en 1879 sous la Troisième République.

 

 

Les six premiers couplets sont écrits par Rouget de Lisle en 1792 pour l’Armée du Rhin à Strasbourg, à la suite de la déclaration de guerre de la France à l’Autriche. Dans ce contexte originel, la Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire, un hymne à la liberté, un appel patriotique à la mobilisation générale et une exhortation au combat contre la tyrannie et l’invasion étrangère.

 

 

La Marseillaise est décrétée chant national le 14 juillet 1795 (26 messidor an III) par la Convention, à l’initiative du Comité de salut public. Abandonnée en 1804 sous l’Empire et remplacée par le Chant du départ, elle est reprise en 1830 pendant la révolution des Trois Glorieuses qui porte Louis-Philippe Ier au pouvoir. Berlioz en élabore une orchestration qu’il dédie à Rouget de Lisle.

 

 

La IIIe République en fait l’hymne national le 14 février 1879 et, en 1887, une « version officielle » est adoptée en prévision de la célébration du Centenaire de la Révolution. Le 14 juillet 1915, les cendres de Rouget de Lisle sont transférées aux Invalides.

 

 

Pendant la période du régime de Vichy, bien qu’elle soit toujours l’hymne national, elle est souvent accompagnée par le chant « Maréchal, nous voilà ! ». En zone occupée, le commandement militaire allemand interdit de la jouer et de la chanter à partir du 17 juillet 1941.

 

 

Son caractère d’hymne national est à nouveau affirmé dans l’article 2 de la Constitution du 27 octobre 1946 par la IVe République, et en 1958 — par l’article 2 de la Constitution de la Cinquième République française.

 

 

Valéry Giscard d’Estaing, sous son mandat de président de la République française, fait diminuer le tempo de la Marseillaise afin de retrouver le rythme originel.« 

 

Ainsi commence l’article mais passons directement à :

 

Histoire

 

Création et contexte historique

« Elle est écrite par Claude Joseph Rouget de Lisle, capitaine du Génie alors en poste à Strasbourg dans la nuit du 25 au 26 avril 1792 à la suite de la déclaration de guerre à l’Autriche du 20 avril 1792. »

 

 

Différents titres pour un même chant

Elle porte initialement différents noms, tous éphémères : Chant de guerre pour l’armée du Rhin ; Chant de marche des volontaires de l’armée du Rhin.

 

« Le Dr François Mireur, futur général des armées d’Italie et d’Égypte, venu à Marseille afin d’organiser la marche conjointe des volontaires du Midi (Montpellier et Marseille), publie ce chant, à Marseille, pour la première fois, avec un nouveau titre : Chant de guerre des armées aux frontières. De fait, ce sont les troupes des Fédérés marseillais qui, l’ayant adopté comme chant de marche, l’entonnent lors de leur entrée triomphale, aux Tuileries, à Paris, le 30 juillet 1792. Immédiatement, la foule parisienne, sans se préoccuper de ses différents noms, baptise ce chant : La Marseillaise. Ce titre, outre sa simplicité, a l’avantage de marquer de Strasbourg à Marseille, de l’Est au Midi, l’unité de la Nation.« 

 

Pour lire l’article complet, cliquez sur :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Marseillaise

 

Signé : quelqu’un qui regrette que ce chant ait (un peu) perdu de son côté révolutionnaire !

 

 


La Marseillaise par Neo_Deus_Ex_Machina

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer