Autres journaux :


samedi 25 avril 2015 à 06:17

C’est arrivé un 25 avril (bis)… – Voir une vidéo un peu « folle » !

1973 : inauguration du Périphérique !



Et oui, comme vous avez du le constater nous avions une journée d’avance donc, aujourd’hui, nous « rattrapons le coup » en vous parlant d’un événement qui a bien eut lieu un 25 avril et il ‘agit en l’occurrence de l’ouverture du :

 

 

PERIPH 24 04 15

 

 

 

 

Plan Wikipédia

 

 

« Le boulevard périphérique de Paris est une voie circulaire, d’une longueur de 35,04 km, qui fait le tour de la capitale française. Son nom est souvent abrégé en périphérique et même périph par les utilisateurs réguliers ; il est indiqué par le sigle « BP » sur les panneaux de signalisation.

 

 

Le boulevard périphérique est situé en grande partie sur le tracé des anciennes fortifications de la commune de Paris. Il comporte le plus souvent quatre voies de circulation dans chaque sens (deux voies entre la porte d’Italie et la porte d’Orléans, cinq voies entre la porte de Montreuil et la porte de Bagnolet, trois voies entre la porte d’Orléans et la porte de Sèvres). La vitesse y est limitée à 70 km/h et les véhicules qui s’y engagent par la droite sont prioritaires sur ceux qui y sont déjà (sur la voie de droite uniquement), contrairement aux règles de priorité en vigueur habituellement sur les voies rapides, mais conformément à celles ayant cours sur la voirie parisienne.

 

 

Inscrit au plan d’urbanisme directeur de Paris en 1959, le périphérique est construit de 1956 à 1973 sur l’emplacement des anciennes fortifications et de la « Zone ». Il est inauguré par le Premier ministre Pierre Messmer le 25 avril 1973.

 

 

Dès 2005, le périphérique supporte un trafic de l’ordre de 270 000 véhicules par jour. Peu de temps après son ouverture matinale, la circulation y est déjà dense et les premiers bouchons apparaissent. Pour fluidifier la circulation, un système de gestion centralisée est mis en place et amélioré d’année en année. Il s’appuie sur un ensemble de capteurs constitués de boucles électromagnétiques noyées dans le revêtement de la chaussée dont les données sont recueillies par un système informatique central. Une salle de contrôle de trafic et des panneaux à messages variables permettent aux utilisateurs d’estimer leur temps de trajet.

 

 

Le périphérique est source de nombreuses nuisances, dont en particulier le bruit et les rejets de gaz polluants ou de particules dans l’atmosphère. Pour remédier au bruit, un programme de construction d’écrans antibruit a été mis en œuvre de 1985 à 1994, puis un programme de couverture de certaines sections a été engagé en 2000 : la porte des Lilas de 2005 à 2007 et la porte de Vanves de 2006 à 2008.

 

 

Pour limiter les rejets de polluants, des actions sur les véhicules, sur leur vitesse, sur les transports en commun ou sur l’aménagement des franges bordant le périphérique sont engagées. Les aménagements de portes participent par ailleurs à créer une continuité entre Paris et les communes de banlieue riveraines, et visent à diminuer l’effet de coupure que constitue le boulevard périphérique…« 

 

L’article étant fort long mais très informatif, passons directement à un chapitre qui intéresse les franciliens ou même les provinciaux amenés à l’autiliser, donc « sauton » à :

 

Depuis 2000 : SYTADIN

 

Dans la continuité des installations réalisées jusqu’à la fin des années 1990 et pour offrir à l’ensemble des usagers franciliens une information routière claire et en temps réel préalablement à leur déplacement, le site Internet SYTADIN est créé en 1996. SYTADIN est l’acronyme de SYnoptique du TrAfic De l’Île-de-fraNce et constitue une marque enregistrée à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI).

 

 

Le comité interministériel à la sécurité routière du 26 octobre 2000 a défini l’information routière comme une des composantes majeures de la politique de l’État en matière d’exploitation routière avec en particulier le déploiement d’un schéma directeur d’information routière (SDIR) sur un réseau d’intérêt européen d’environ 21 000 km, à l’horizon 2010.

 

L’information en Île-de-France grâce à ce site Internet et à tous les équipements déployés s’inscrit dans cette logique….« 

 

Pour lire l’article complet  : ce que nous vous engageons à faire car la partie « fortifications » intéressera les amateurs d’histoire, cliquez sur :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Boulevard_p%C3%A9riph%C3%A9rique_de_Paris

 

Signé : un provincial qui apprécie Paris mais à petites doses !

 

 


Record Moto Tour Du Peripherique Paris en… par Neutrex

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer