Autres journaux :


lundi 13 juillet 2015 à 06:17

Du côté de la librairie…

Envie de lire… des livres de poche



 

 

 

 

Envie de lire…

 

des livres de poche

 

 

 

Des livres à traîner dans son sac, au boulot, en week-end… Des livres qui ne prennent pas de place, mais si agréables à feuilleter pour découvrir du rêve, du rire, de la passion, du drame…

 

 

 

 

 

 

Pour toutes celles qui ont envie d’un livre facile à lire à la plage cet été, voici un poche idéal. Lauren Weisberger, auteure du « Diable s’habille en Prada », nous propose une bluette new-yorkaise. Julian Alter vient de signer son premier album et sa femme, Brooke, se trouve du jour au lendemain à devoir suivre (ou pas) sa vedette de mari, soudain paparazzé et noyé sous les rendez-vous en compagnie de starlettes improbables. Elle va devoir composer avec cette célébrité qui lui vole son conjoint, tandis que Julian voit sa femme s’éloigner. Un roman de bord de piscine à lire avec un verre de rosé.

 

 

 

livre 13071510

 

 

 

Lauren Weisberger. Stiletto Blues à Holywood. Paris : Pocket, 2014. 508 p.

 

 

 

 

 

Toujours sur le sol américain, nous voici dans les années 70, au fond d’une Amérique profonde et presque glauque. Sandy, Tara, Wanda et Jill, toutes trois filles mères,  s’occupent de leurs enfants comme elles le feraient de poupée, dépassées par la situation, leur vie quotidienne, le copain disparu et les rêves de vie de star. Avec une grande sensibilité, mais peu de compassion, l’auteure nous raconte ces filles paumées, désoeuvrées et sans beaucoup d’espoir, qui nous plonge visuellement dans une Amérique qui n’a rien des cartes postales, proche d’une génération désenchantée. Un romain parfaitement maîtrisé malgré le sujet, et passionnant malgré sa noirceur.

 

 

livre 1307153

 

 

 

Joyce Maynard. Baby love. Paris : 10|18, 2014. 332 p.

 

 

 

Après un New-York contemporain et une Amérique plus noire, repartons en 1863 à Saint-Simon, petit port charentais où Louise rêve du retour d’Hugo. Dans la lignée des romans « du terroir », voici une agréable lecture, bien qu’un peu convenue à mon goût, où nous flânons au rythme des gabares, ces bateaux de transports qui ont sillonnés les fleuves de France. Le Pas du Loup, c’est là que Louise attend Hugo, de retour de ses voyages. Ils s’y aimeront, s’y sépareront et s’y retrouveront, au gré d’une vie mouvementée, entrecoupée par la guerre et les absences de l’un ou de l’autre.

 

 

 

livre 1307156

 

 

 

 

Marie-Bernadette Dupuy. Les enfants du Pas du Loup. Paris : Pocket, 2015. 287 p.

 

 

 

Plongeon direct dans l’Amérique en guerre des années 40 : Frankie Bard, chroniqueuse radio qui part à Londres en plein blitz, Iris, receveuse des postes et Emma, jeune épouse de médecin, voient la guerre entrer dans leurs foyers et dans leur ville du cap Cod. Frankie veut convaincre les siens de l’horreur vécu par les Juifs, Iris se persuade que l’acheminement de ses courriers peut maintenir le monde, Emma attend le retour de son mari en repeignant sa maison… Des destins croisés, décrits avec une grande justesse et une écriture délicate. A déguster en profondeur.

 

 

livre 1307159

 

 

 

Sarah Blank. Si vous recevez cette lettre. Paris : Livre de Poche, 2014. 430 p.

 

 

 

 

Toujours en France et pas très loin du Pas-du-Loup, Clémentine part sur le chemin de Compostelle et s’arrête à Marcilhac, dans un hôtel abandonné. La trentenaire, blessée par la vie, va y trouver le journal de Liliane, l’ancienne propriétaire, qui y raconte ses secrets, ses blessures, son parcours semé d’embûches et qui la forgera. Au fil des pages (du journal et du roman), Clémentine va peu à peu reprendre goût à la vie, aidée par Liliane et par Patrick, un enfant du pays. Liliane lui passe peu à peu le relais pour retrouver un équilibre. Une belle histoire.

 

 

 

livre 1307154

 

 

 

Annick Kiefer. Le carnet de Lili. Paris : Pocket, 2015. 334 p.

 

 

 

 

 

Pour les férus de témoignages, l’ouvrage suivant retrace le parcours d’adoption d’un couple américain qui décide d’accueillir une petite fille ayant subie de lourdes maltraitances. Pendant 6 ans, Dani a été laissée sans soin dans la maison familiale, enfermée dans une chambre avec pour seul meuble un matelas plein d’excréments. Devant cette petite fille, Diane et Bernie vont décider de se battre pour lui apporter amour et sécurité. L’ouvrage décrit ce parcours au cours duquel Dani va découvrir l’existence, même si les séquelles de cette maltraitance ne s’effacent pas. Une belle preuve d’amour, de combativité et de chasse aux préjugés.

 

 

 

 

livre 1307158

 

 

 

Diane et Bernie Lierow. Sauvée par l’amour. Paris : Archipoche, 2015. 343 p. 7.65 €

 

 

 

 

Même pas 100 pages pour ce court opus de Daniel Pennac qui nous plonge dans un monde de la médecine cocasse et irrésistible. Au cours d’une nuit passée à l’hôpital au chevet d’un patient, le docteur Galvan, apprenti chirurgien, une nuit, trouve la foi, la perd, la retrouve, la reperd… Une cocasserie à lire en un tournemain et qui s’est concrétisé par une pièce de théâtre jouée cette année à Paris par l’excellent Olivier Saladin (ex-Descheien). Une perle !

 

 

livre 1307152

 

 

 

Daniel Pennac. Ancien malade des hôpitaux de Paris. Paris : Folio, 2015. 77 p.

 

 

 

Beau roman qui nous fait découvrir la presqu’île du Cotentin, « Le petit bonnet de laine rouge » nous entraîne à la suite de Margriette, jeune femme  de l’après-guerre un peu garçon manquant, qui au hasard de son destin va découvrir la vie de son père de retour du stalag,  le départ de sa mère, la vie de couple et celle de femme mariée… Le récit met en avant le travail des femmes dans les années 60 et propose une fin surprenante…

 

 

livre 1307157

 

 

 

Catherine Ecole-Boivin. Le petit bonnet de laine rouge. Paris : Pocket, 2015. 287 p.

 

 

 

 

Dernière « poche-proposition » : un recueil de nouvelles de Claire Keegan, intitulé « A travers les champs bleus ». Au fil des huit destins, on se raccroche au lien familial qui relie les personnages, même si chaque nouvelle porte sa propre histoire. Toujours sur le fil du rasoir, les histoires qui se déroulent pour la plupart en Irlande et déroulent le renoncement, le désir, la solitude, la lâcheté. L’auteure nous attache avec ses descriptions de paysages rudes, tout comme le caractère de personnages féminins indomptables et décidées. Les mots sont justes et les thèmes aussi.

 

 

 

livre 1307155

 

 

 

Claire Keegan. A travers les champs bleus. Paris : 10|18, 2014. 207 p.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer