Autres journaux :



lundi 27 juillet 2015 à 06:25

Les briques de l’été

Se cultiver « ludiquement » en suivant le canal du centre.



 

Lorsque l’on suit le canal du centre c’est un peu comme avec Rome, allez savoir comment, pourquoi, par quel artifice magique, vous vous retrouvez forcément à la Briqueterie.

 

 

Lieu symbolique du passé industriel du canal, cet endroit, qui s’est transformé en Eco musée, attire, sinon les foules, du moins le chaland, le marinier de plaisance, le cyclotouriste, le musardeur.

 

 

C’est une halte ô combien intéressante que la Ville de Ciry, et son Adjointe Ophélie Bey, ont entendu faire vivre pendant les deux mois d’été. Il faut citer le soutien inconditionnel du Président Marti indispensable dans ce dossier car les lieux sont communautaires.

 

 

Dans les colonnes de Montceau News nous vous avons souvent relaté les expositions temporaires qui s’y installent régulièrement (exemple David Ribeiro, actuellement Isabelle Nugues), l’exposition permanente pour l’été des ateliers du coin, les spectacles, etc.

 

 

Comme à l’accoutumée chez elle, l’expo d’Isabelle Nugues ça dépote sec. Ces portraits, ces visages, le top de l’émotion.

 

 

En dehors de l’éco musée, visité en même temps, cette manière de faire vivre cet espace par la culture touche son public. Bien sûr il ne s’agit pas d’un de ces lieux mythiques où des cohortes de spectateurs avertis acceptent de piétiner pendant une ou deux heures pour accéder au graal, le ticket d’entrée. Non là vous êtes dans le plaisir simple de la découverte, dans l’intime de la culture et du passé industriel, dans l’expérience personnelle.

Mais, et j’insiste sur le mais, cette initiative, heureuse, répétée dans l’avenir, amènera forcément à une fidélisation d’un public, à une meilleur visibilité de cet équipement et de son rôle de médiation culturelle. Parions sur le développement du bouche à oreille (signalons que le contraire est moins pratique).

 

 

Caroline (vous ne trouvez pas qu’il y a souvent des Carolines lorsqu’il s’agit de la culture ? Non ? Ah bon !), la charmante hôtesse de l’accueil, explique que s’il n’y a pas foule il y a tout de même un passage régulier de visiteurs. Chloé, sa collègue, effectue une visite guidée avec une famille Belge. Juste avant c’était une famille Landaise, pas Haut Landaise. Et pan, coup de fil (ça fait pan un coup de fil ?), le musée de la mine annonce un arrivage de touristes. Ils ont survécu au coup de grisou et ils arrivent.

 

 

 

En regardant le tableau de bord Caroline liste des Japonais (« konnichiwa »), des Suisses (« Allez seulement ! »), des Belges donc, une fois, des ressortissants d’à peu près toutes les régions de France (mais c’est l’exode dis donc) et quand même pas mal de Saôneloiriens ? Soixantéonzais ? Euh habitants du 71 qui viennent en famille ou avec des amis (et si Monsieur). Beaucoup font comme avec les galettes et la bolée de cidre, ils prennent la complète : visite guidée et expos.

 

 

Donc en résumé ce n’est pas encore le hall de la gare du nord mais c’est le petit ruisseau qui fera la grande rivière.

 

 

Enfin souhaitons-le.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

expo briq 2707159

 

expo briq 2707154


expo briq 2707153
expo briq 2707155

 

 

expo briq 2707156

 

 

expo briq 2707157

 

 

 

expo briq 2707158

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer