Autres journaux :


samedi 22 août 2015 à 06:27

Mission Impossible Rogue Nation

Des scènes hallucinantes qui mettent le spectateur en transes et qui le scotchent à son fauteuil




Après Brian De Palma, John Woo, J.J. Abrams et Brad Bird, c’est au tour de Christopher Mc Quarrie de réaliser le nouvel opus de la saga « Mission Impossible : Rogue Nation ». L’intrigue de cet opus commence directement après la fin du précédent, avec Ethan Hunt qui prépare son équipe pour enquêter sur le Syndicat, cette mystérieuse organisation…

 

 

Après avoir gravi le Burj Khalifa, Tom Cruise a souhaité repousser les limites du danger. Pour ce faire, il a réalisé sans doublure la cascade où Ethan Hunt s’agrippe à un avion qui s’envole. Réalisée sans effets spéciaux, cette prouesse extrêmement risquée impliquait que l’acteur soit suspendu à plus de 1500 mètres d’altitude. L’avion en question, un airbus A400, se déplace à une vitesse de 400km/h. Cruise a défié la gravité huit fois de suite pour s’assurer que Christopher McQuarrie ait le matériel nécessaire au montage de la scène. Il a également réalisé lui-même toutes les cascades en moto.

 

 

Le film comprend un genre de scène, jusque-là inédit dans la franchise, qui est d’ailleurs « teasée » dans la bande annonce. Il s’agit d’une scène sous-marine sans coupure pour laquelle Tom Cruise a dû pratiquer l’apnée. L’objectif était de proposer une sensation nouvelle pour le spectateur, quelque chose de viscéral. Pour en arriver à une pareille performance, l’acteur a débuté un intensif apprentissage de la plongée libre – qu’on décrit parfois comme le sport le plus dangereux au monde.

 

 

Pour sa part, Rebecca Ferguson n’avait aucune expérience dans le domaine des cascades requises pour les scènes d’action en tout genre. Elle n’avait que quatre semaines pour s’entraîner. L’actrice a avoué qu’elle était sujette à la claustrophobie et au vertige, pourtant plusieurs semaines plus tard, elle sautait du toit de l’Opéra de Vienne.

 

 

« Les répétitions des cascades m’ont accaparée six heures par jour et six jours par semaine, j’ai dû tout apprendre : comment donner des coups, comment les esquiver, comment sauter, me déplacer… » témoigne-t-elle.

 

 

Sur ce « Mission Impossible – Rogue Nation », toutes les scènes d’action ont été parrainées avec la plus grande attention par Wade Eastwood, coordinateur de toutes les cascades sur le film. Né en Afrique du Sud, Eastwood était un athlète de haut niveau avant d’accepter son premier boulot de cascadeur au cinéma : sauter d’un hélicoptère en vol, dans un film de guerre.

 

Avec un budget estimé à 150 millions de dollars, « Mission: Impossible – Rogue Nation » a coûté à peu près autant que les deux derniers opus de la saga, «Mission: Impossible 3 » et « Mission: Impossible – Protocole fantôme ». Cela étant, son budget est supérieur à celui du premier (80 millions) et du second (125 millions).

 

Un film à ne rater sous aucun prétexte, d’autant plus qu’une suite serait déjà en chantier…

 

 

cine 2208155

 

 

cine 2208152

 

 

cine 2208153

 

 

cine 2208154

 

 


cine 2208156

 

 

cine 2208157

 

 

cine 2208158

 

 

cine 2208159

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer