Autres journaux :



mardi 8 septembre 2015 à 05:52

Du côté de la librairie…

Envie de lire… autre choses que la rentrée littéraire !



 

 

Parce qu’il n’y a pas que la rentrée littéraire en septembre… D’autres romans sont parus depuis quelques mois, qui méritent aussi qu’on leur consacre quelques lignes !

 

 

 

 

 

Jubilatoire ouvrage que ce « Sucré, salé, poivré » qui porte bien son nom ! Pages après pages, on alterne entre le sérieux, l’ironie, la tendresse aux côtés d’Hébé, jeune fille de bonne famille revenue enceinte d’une voyage en Italie. Pour échapper aux diktats d’une famille qui voudrait l’obliger à avorter, elle fuit et trouve refuge dans une rue britannique anonyme, mais haute en couleur. Aux douze ans de son fils, le très sérieux Silas, les événements vont s’enchaîner dans la vie de la jeune femme qui alterne deux métiers pour s’en sortir : celui de cuisinière et celui de courtisane qui choisit de passer quelques jours ou quelques semaines avec un homme sélectionné, qui ne l’encombrera pas, et dont elle ne tombera pas amoureuse. Entourée de femmes fortes et atypiques, d’hommes tout aussi loufoques, elle va devoir prendre des décisions qui vont contrarier cette vie qu’elle a décidée.

 

 

 

Bel opus et belle histoire hors normes que celle de cette femme qui a fait de sa fragilité une force. J’ai particulièrement apprécié l’écriture presque surannée de l’auteure, le langage châtié des personnages, so british, qui donnent une dimension très « humour anglais » à cette fable empreinte de tolérance et bien éloignée de la bienséance. Mais après tout, où se situe vraiment la bienséance ?

 

 

livre 0809155

 

 

 

Mary Wesley. Sucré, salé, poivré. Paris : Héloïse d’Ormesson, 2015. 411 p. 22 €

 

 

 

Tania de Montaigne revient dans ce livre sur l’histoire, moins connue que celle de Rosa Parks, de Claudette Colvin. Jeune fille noire de 15 ans en 1955, née en Alabama, Montgomery, Claudette refuse de laisser sa place à un blanc dans le bus. Traînée par des policiers et mise en cellule, elle va subir un procès outrancier dans lequel prendront par un certain nombre de leaders de l’époque, tel Martin Luther King ou Rosa Parks, avant que ces derniers ne deviennent les leaders du mouvement des droits civiques. Ce livre raconte son histoire, en se plaçant astucieusement dans une peau noire, afin de mieux comprendre les brimades de l’époque et découvrir les difficultés rencontrées pour seulement obtenir justice. Intéressant.

 

 

 

livre 0809154

 

 

Tania de Montaigne. Noire. La vie méconnue de Claudette Colvin. Paris : Grasset, 2015. Coll. Nos héroïnes. 169 p. 14.90 €

 

 

 

Même si cette histoire a été imaginée par l’auteure, Kouri prend pied dans des faits réels : le procès en février 1950 de deux anciennes gardiennes du camp de Ravensbrück, auquel est appelée en tant que témoin la résistance Germaine Tillion. Prenant le train pour se rendre sur les lieux du procès, elle va prendre connaissance du dossier au cours du trajet, et entamer une réflexion qui pourrait conduire les accusées à la mort… ou à la vie. Soucieuse de rendre la justice, et encore noyée dans les sentiments que ces tortionnaires lui inspirent, elle va tenter de démêler le « vrai » du « faux » dans les accusations portées par deux ex-détenues mythomanes. Si d’emblée, le lecteur pourrait avoir tendance à condamner sans se poser de questions, le titre même des tortionnaires et leur présence dans le camp suffisant visiblement à prendre une décision, Kouri (le nom de résistante de Germaine Tillion) tourne et retourne les faits, à la lumière de ses sentiments mais surtout à celle de la vérité. Poignante écriture que celle choisie par l’auteure pour nous faire ressentir ce que Kouri a enduré au camp, en particulier son amour pour sa mère assassinée, dont les mots transcrivant ses pensées sont écrit en plus petits caractères, comme si cette pensée la faisait trop souffrir et devait être enfouie pour survivre, comme si cette petite phrase, « maman, maman… », était trop précieuse pour être prononcée plus forte…. Une belle et sensible leçon d’humanité et d’amour.

 

 

livre 0809153

 

 

Dorothée Werner. Kouri. Paris : JCLattès, 2015. 229 p. 17 €

 

 

 

Belle histoire que celle de Mani et de Gabrielle. Mani a un papa et une maman, mais aucun des deux ne l’aime vraiment. Sa mère Jacqueline, enceinte très jeune, n’ose contesté les coups portés par son compagnon Younès à la petite fille. Seule sa sœur, Gabrielle, l’affectionne et la prend en charge jusqu’au jour où le couple décide de reprendre Mani. Brisée, Gabrielle met fin à ses jours. Mais de l’au-delà, elle continue à veiller sur sa nièce telle un ange-gardien. Très bien écrit, ce roman assez poignant reprend beaucoup de notions, telles la résilience, l’amour filial, la mort… Mani aime la vie et réussit, envers et contre tous, et peut-être avec le coup de pouce de Gabrielle, à fuir cet environnement pour aller de l’avant.

 

 

livre 0809156

 

 

Sylvie Ohayon. L’une contre l’autre. Paris : Robert Laffont, 2015. 350 p. 19 €

 

 

 

Très attendu par les adeptes de littérature plus rose, « A un détail près » remplit très bien son office. Comédie piquante et pétillante, elle associe tous les ingrédients du genre : une héroïne séparée de son ex-fiancé homosexuel, un déménagement pour se rapprocher de la famille et se lancer dans la restauration d’un vieux bâtiment, un papa décidé à lui fournir une belle-mère pas à son goût, un meilleur copain séduisant… bref, de quoi passer un agréable moment en compagnie de Faith Holland, même si toute cette petite affaire est cousue de fil blanc !

 

 

livre 0809152

 

 

Kristan Higgins. A un détail près. Paris : Mosaïc, 2015.

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer