Autres journaux :



lundi 26 octobre 2015 à 06:32

Torcy

Solutions locales pour un désordre global



 

Ce week-end, le CLUB (la Communauté Libre des Urgentes Batailles) occupait le C2 de Torcy.

 

 

Au cours de cette occupation, l’accès libre était généralisé pour tous et permettait l’accès à des activités ludiques, des ateliers cuisines, un théâtre forum, une soirée conte samedi soir et des repas partagés avec tous.

 

 

Ce dimanche après-midi, une projection du film écologiste « Solutions locales pour un désordre global » de Coline Serreau, était proposée en partenariat avec La Compagnie Esperluette Théâtre et les associations « Terreco » et « Le cabas bio ».

 

 

Un documentaire pour faire évoluer les consciences

 

 

Le documentaire réalisé par Coline Serreau explique pourquoi notre modèle de société s’est embourbée dans la crise écologique, politique et financière, tout en montrant surtout qu’il existe des solutions en faisant entendre les voix des paysans, des philosophes et autres humanistes !

 

 

On retrouve ainsi parmi les propos recueillis ceux de Dominique Guillet, fondateur de Kokkopoli, ceux de Vandana Shiva, ceux de Philippe Desbrosses, mais aussi ceux de Pierre Rabhi ou encore de Lydia et Claude Bourguignon.

 

 

Les propos expliquent l’utilisation des pesticides à la suite de la fin de la seconde guerre mondiale et montrent une agriculture conventionnelle issue de l’industrie de guerre.

 

 

D’autres montrent comment ces mêmes produits appauvrissent depuis plus de 50 ans les sols de la planète et détruisent les sols, l’air, l’eau et la diversité.

 

 

Plus dramatique encore, le modèle imposé par les multinationales conduirait de plus en plus d’agriculteurs indiens (deux toutes les heures) au suicide par ingestion de pesticides.

 

 

Dénonçant le viol de la terre et montrant des solutions alternatives locales, le film de Coline Serreau ne laisse pas indifférent. Mais surtout il se veut optimiste. Il est encore possible de nourrir les sols différemment.

 

 

Pour ne plus se dire « bonne chance » devant un repas selon Pierre Rabhi, mais plutôt bon appétit !

 

 

Émilie Mondoloni

 

 

emilie 2610152

 

 

emilie 2610153

 

 

emilie 2610154

 

 

emilie 2610155

 

 

emilie 2610156

 

 

emilie 2610157

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer