Autres journaux :



mardi 27 octobre 2015 à 05:37

Cinémas Les Plessis

Seul sur Mars, une belle aventure humaine avec un Matt Damon renversant




Deux heures et demie de film et pas une seule fois le spectateur ne regarde sa montre, ni ne s’endort. Seul sur Mars est un film de science-fiction américain en 2D et 3D coproduit et réalisé par Ridley Scott. Avec en toile de fond et en boucle des chansons d’Abba et de Gloria Gaynor…

L’histoire

 

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

 

« Seul sur Mars » nous fait bien évidemment penser aux deux aventures spatiales de ces dernières années. A savoir, «Gravity» en 2013 et « Interstellar » en 2014. Mais force est de reconnaitre que le séduisant Matt Damon, en astronaute perdu sur la planète rouge, nous fait craquer. Son apparition au casting d’Interstellar a été une immense surprise. Souvenez-vous, l’acteur jouait le rôle d’un homme abandonné sur une planète… Pour « Seul sur Mars », il a dû se remettre dans la peau de ce même genre de personnage. 

 

Matt Damon a tout de suite adoré le concept du film, mais avant d’accepter ce rôle principal, il a eu quelques hésitations. En effet, après un an et demi d’absence sur les écrans, il trouvait bizarre de rejouer un astronaute perdu dans l’espace. Il a quand même donné son accord pour interpréter le personnage de Mark Watney deux jours après avoir reçu le scénario.
Dans ce film, le spectateur est subjugué par les décors. En effet, la planète Mars a été en partie recréée dans un hangar gigantesque. Pour le sol, du polystyrène mimant l’aspect du sable a été utilisé, quelques rochers de couleur ocre ont été disposés par-ci par-là et l’équipe du film a fait venir 1.2000 tonnes de terre rouge. De la vapeur a aussi envahi le hangar afin de faire de la brume pour rendre le décor de Mars encore plus réel.

 

 

Ridley Scott désirait que la scène de la tempête de sable sur Mars soit la plus réaliste possible. Il n’a donc eu recours à aucun effet spécial. La séquence a été tournée pendant trois jours dans l’un des plateaux du studio Korda redécoré en paysage désertique martien. Des ventilateurs géants et beaucoup de poussière, qui a réduit la visibilité des acteurs, ont été utilisés. Malgré le port de masques, cela n’a pas empêché que la poussière s’infiltre dans les yeux, les oreilles et la bouche des techniciens. Entre chaque prise, les acteurs ont dû retirer leurs casques, dans lesquels étaient intégrés des haut-parleurs et des micros pour qu’ils puissent communiquer entre eux et avec Ridley Scott, afin de reprendre leur souffle.

 

Bref ! Seul sur Mars est un petit chef-d’œuvre à voir absolument !

 

 

 

cine 2710152

 

 

cine 2710153

 

 

cine 2710154

 

 

cine 2710155

 

 

cine 2710156

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer