Autres journaux :



jeudi 19 novembre 2015 à 15:30

Ciné Caméra Club Montcellien…

... un festival très réussi et donc très applaudi pour un public conquis !



 

 

La soirée a débuté par une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris. La salle est très recueillie et l’émotion est palpable. Comme chaque année, les amateurs de belles images s’étaient pressés à l’Embarcadère, impatients de découvrir le résultat de l’imagination débordante des membres du Ciné Caméra Club Montcellien.

 

Présente en compagnie de quelques adjoints, Mme Jarrot, maire de Montceau, n’aurait en aucun cas voulu manquer ce 50e Festival du club. Et comme au spectacle, le président Roland Quenouille fait une entrée très remarquée, par le fond de la salle. Tout habillé de noir, avec un chapeau haut-de-forme, il souhaite la bienvenue aux nombreux spectateurs.

 

Tout au long de la projection, ce fut Vinicio Bertocci qui annonça les différents films, en sachant véritablement allécher le public.

 

Ce dernier a donc découvert en premier lieu le film du cinquantenaire réalisé avec tous les membres du club, puis attention ! Décollage immédiat dans un avion de l’aéroclub de Pouilloux afin de survoler la ville. Un moment de sérénité absolue puisqu’on n’entendait non pas le moteur de l’appareil, mais une musique apaisante. Et au vu des évènements, un peu de douceur ne nuisait pas…

 

Et même ceux qui ne peuvent voyager l’ont fait avec le court-métrage suivant. Un superbe dépaysement à la Havane, où les images de Cuba se suivent et ne se ressemblent pas. Des couleurs éclatantes, des gens attachants certes, mais aussi une grande pauvreté. Malgré le ballet des Pontiac, Cadillac roses ou jaunes, un peu décalées par rapport aux habitants.

 

Les Montcelliens ont ensuite vécu (ou revécu) un été du Lac magique. Animations époustouflantes, musiques et jeux pour les enfants qui ne partent pas en vacances l’été. Une affluence incroyable qui se comptait en milliers de visiteurs le temps qu’à duré cette manifestation.

 

Retour au calme avec des percussions relaxantes, et sans transition, nous passons au Jardin de la Motte à Saint-Berain-sous-Sanvignes. Là, de jeunes maraichers proposent à la vente des légumes frais, selon les saisons. Et puis, de succulentes fraises, à cueillir soi-même. On y découvre l’immense travail que cela représente pour obtenir de belles récoltes, pour notre plus grand plaisir.

 

En matière de découverte, le public assiste ensuite à l’histoire du bois, de sa coupe en forêt à sa transformation. Là aussi, l’entreprise Sirop Bois, qui fonctionne en famille depuis quelques générations a ouvert largement ses portes aux Ciné Caméra Club. Un travail impressionnant, qui a ravi la salle.

 

La seconde partie de soirée a été consacrée au Triathlon de Montceau, montrant le parcours des participants, leurs efforts aussi bien dans la course à pied, que dans la course à vélo ou la natation. Un bel exemple d’endurance pour toutes ces personnes. Arrivées dans la joie ou dans la douleur, ils ont offert aux spectateurs un bien bel exemple.

 

Petite balade sur la Dordogne (décidément, nous nous baladons beaucoup) en gabare, un type de bateau traditionnel destiné au transport de marchandise. Une promenade agrémentée par le discours d’un conférencier très intéressant, qui a su captiver son auditoire.

 

Les spectateurs ont ensuite resserré les manteaux autour d’eux, avec Mon Saut à Ski. Une belle initiative des commerçants de la ville qui ont fait, comme par miracle, arriver de la neige sur la place de la mairie en plein été. Là aussi, nous avons découvert comment se fabrique la neige artificielle, les chutes, les fous-rires et la joie de ceux qui s’étaient déplacés pour essayer le saut à skis.

 

Bouclons à nouveau les valises, direction le Sénégal, avec ses percussions en fond sonore. Et si la salle s’est éclatée, c’est bien à cause des vues magnifiques qui ont défilé sur l’écran. Mais laissez-nous rêver…

 

Et attention ! La Police Municipale débarque pour nous faire partager une partie de leur journée. Entre surveillance des bâtiments, prise de contacts avec les jeunes des quartiers, les deux agents nous ont dévoilé leur quotidien.

 

Magnifique !!! Retour sur une superbe fresque réalisée à Blanzy par deux jeunes graffeurs, en compagnie de jeunes handicapés. Un moment émouvant lorsqu’on voit tous ces jeunes adultes un peu différents, s’impliquer avec beaucoup d’application dans cette fresque. Un vrai bonheur…

 

Et sans nous laisser le temps de dire « ouf », sept petits films-minute marrants sont ensuite projetés. Pas facile car une minute, cela ne laisse pas beaucoup de temps pour s’exprimer. Et là aussi, le public s’est régalé.

 

Enfin, le festival s’est achevé par une virée chez les pompiers de Montceau. Interventions, explications et présentation des camions tonne-pompes, véhicules d’intervention en milieu chimique, toxique… Bref, un quotidien qui nous fait réaliser que la vie de pompier, ce n’est pas un long fleuve tranquille.

 

Le début de seconde partie de la soirée a été ponctué par une intervention de Mme Jarrot. Celle-ci a bien évidemment parlé des attentats parisiens, et de la réunion des maires de France qui avait eu lieu le même jour à Paris. Le maire y relate la rencontre avec le président Hollande, qui a pris la parole, alors que l’assaut donné par les forces armées se terminait à peine. Mme Jarrot a beaucoup insisté sur le fait que malgré ces horreurs, la France reste debout…

 

Transition difficile à faire après ces propos, mais elle a ensuite loué l’immense travail des membres du Ciné Caméra Club et rapporté une anecdote où tel Zorro, le club lui a tiré une belle épine du pied avec la réalisation d’un petit film qui devait être présenté à un colloque en partenariat avec Zory, notre ville polonaise jumelle. « En 3 ou 4 jours, le scénario était écrit, et le tournage bouclé. « Ce travail a été considéré comme le meilleur de tous et nous avons épaté nos collègues européens. De plus, il a été traduit dans toutes les langues… » se félicite Mme Jarrot.

 

En bref, une soirée extraordinaire, où nous ne manquerons pas de saluer le travail de qualité du club et de la passion qui habite chacun de ses membres. Mention spéciale pour l’incroyable qualité des images et des sons. Bravo à tous de nous avoir transporté dans un monde de douceurs…

 

FEST 19 11 1510

 

 

FEST 19 11 15

 

FEST 19 11 1518

 

FEST 19 11 151

 

 

FEST 19 11 1512

 

FEST 19 11 152

 

FEST 19 11 1513

 

FEST 19 11 153

 

FEST 19 11 1515

 

FEST 19 11 154

 

FEST 19 11 1517

 

FEST 19 11 155

 

FEST 19 11 1516

 

FEST 19 11 156

 

 

FEST 19 11 157

 

 

FEST 19 11 1511

 

 

FEST 19 11 158

 

 

FEST 19 11 159



FEST 19 11 1514



FEST 19 11 1519

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer