Autres journaux :


dimanche 3 janvier 2016 à 07:17

Du côté de la librairie…

Envie de lire… des livres qui pétillent




Profitons de cette période de fêtes et de lumière pour mettre un peu de gaité dans nos lectures. Des choses légères, des bulles qui pétillent, des romans colorés.

 

Voici la version poche d’une belle histoire, optimiste et généreuse. Léonce, 72 ans, vient de se voir mise à la retraite contre son gré. Elle qui ne vivait qu’à travers son travail se retrouve, du jour au lendemain, dans son appartement mal de la résidence des Mouettes, en banlieue parisienne.

 

 

Entourée d’une armada de personnes tous aussi savoureux les uns que les autres, elle s’enfonce dans une profonde déprime empreinte de colère qui la coupe d’un entourage décidé à tout pour la remettre dans la vie. Mama Rose et ses plats qui mettent de la douceur au cœur, le jeune Slimane avec son cœur cabossé par le décès de son frère, Mireille qui navigue tout sein dehors et le bel Arsène vont peu à peu redonner des raisons de vivre à celle qui se trouve moche, grosse et sans utilité. Une belle romance pleine d’espoir et de joie de vivre, à déguster avec un bon thé au coin du feu ou en bas des pistes !

 

 

livre 0301162

 

 

Ondine Khayat. Debout les vieux ! Paris : Pocket, 2015. 281 p.

 

 

 

A la lecture de la quatrième de couverture, l’impression de déjà vu m’avait saisi… Amélie Poulain ! Une jeune peintre de cartes postales qui mettent en joie, des rues parisiennes, un Américain perdu et amoureux, un vieil écrivain… On aurait pu y croire. Mais non : Nicolas Barreau nous entraîne ici dans une histoire inédite de filiation, d’amour, de sentiments perdus et retrouvés, de destins qui se croisent et se forgent. Si l’on croit effectivement apercevoir quelque bout de jupe d’Amélie deci-delà, c’est probablement parce que la toile de fond parisienne nous conduit au même endroit : le rêve, l’amour, la transmission, le délicat décalage des personnages… Une belle occasion de plonger dans la boutique de Rosalie dont on voit presque les cartes se dessiner dans notre imaginaire.

 

livre 0301163

 

 

Nicolas Barreau. La vie en Rosalie. Paris : Editions Héloïse d’Ormesson, 2015. 317 p.

 

 

Voguant sur la mode des romans surréalistes, Mélanie Laurent produit ici un roman qui sera parfait pour les fans de Marc Lévy. Tout y est : l’intrigue mystérieuse, l’amour, la confrontation, la déception, le suspens… Michaela, 25 ans, effectue un saut en parachute avec des collègues de travail. Elle saute à 15h et, prise dans un vent violent, ne touche terre qu’à 21h30… 6 ans plus tard. Portée disparue, elle va refaire surface sans comprendre ce qui lui est arrivé, et découvrant petit à petit les conséquences que sa disparition a produit sur son entourage. Son père est mort, sa mère est internée, sa meilleure amie a sombré, son amoureux lui bat froid… Michaela va essayer de comprendre et de se réapproprier une voie volée ou disparue, posée entre deux temps, avec l’aide de personnages dont elle n’aurait pas soupçonné la valeur avant son saut. Rafraichissant et plein de suspens.

 

 

livre 0301164

 

Mélanie Rose. Retour sur terre. Paris : L’Archipel, 2015. 402 p. 22 €

 

 

Journaliste radio londonien, Tom Ditto se retrouve seul du jour au lendemain, sa petite amie Hayley étant partie sans laisser de trace, avec comme explication un simple message disant qu’elle ne l’a pas quitté, mais qu’elle est partie. Abasourdi, sonné, le jeune trentenaire part sur ses traces et découvre qu’elle faisait partie d’un mouvement excentrique dont les membres copient les gens. Avec un humour très british, l’auteur nous embarque dans une galerie de portraits particulièrement savoureuse, émaillée des propos et consignes saugrenues de Maureen Thomas, responsable de la radio où travaille Tom. L’ensemble sonne juste et aborde la standardisation de nos quotidiens, la place pour l’excentricité et le monde de copie dans lequel nous évoluons. Avec en toile de fond la question : connait-on vraiment ceux avec qui l’on vit ?…

 

livre 0301165

 

 

Danny Wallace. Tous pareils. Paris : Presses de la cité, 2015. 408 p. 21.50 €

 

 

« Trop curieuse » : voici le principal défaut d’Alice, jeune divorcée maman de la malicieuse Agate et ami de la vertigineuse Delia, ancien top-modèle. Au détour d’un essai de bricolage raté, elle surprend une curieuse conversation menée par son voisin le beau Julien. Comprenant qu’une histoire louche se profile, elle décide de mener son enquête sans se douter des débordements et rebondissements qui vont suivre… Agréablement démarrée et plutôt dynamique, l’histoire manque cependant de profondeur et de développement. L’intrigue est presque de trop tant il semble que l’objectif est davantage de parler de la vie personnelle d’Alice que de résoudre une affaire « policière ». Sans prétention.

 

livre 0301166

 

 

Christophe Gresland. Trop curieuse ! Paris : City Editions, 2015. 304 p. 17,90 €

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer