Autres journaux :


vendredi 11 mars 2016 à 05:10

Clôture du Festival « ça danse dans le bassin » (Saint-Vallier)

Les 11 et 12 mars 2016 à l' ECLA !



L’ECLA présente,

Vendredi 11 mars à 20h30

 

«Carnet de voyage vivant d’Umaï»

 

 

ecl 10 03 16

 

Duo Umaï

 

 

Une conférence et un spectacle sur le voyage socio-chorégraphique en Amérique Latine d’Alice Kinh et Théo-Mogan Gidon.

 

A leur retour, ces expériences si riches les mènent vers les pas de la création d’un carnet de voyage vivant mêlant le récit d’aventure, des chansons en plusieurs langues, des bandes sonores de moments inoubliables et bien sûr des moments de danse dans des décors poétiques et imaginaires.

 

Tarifs : 14€/10€/6€/ 4.50€

 

 

Samedi 12 mars à 20h00

 

3 compagnies, 3 rendez-vous pour un anniversaire !

 

« Exibus » Compagnie Alfred Alerte

 

 

ecl 10 03 161

 

 

Comme surgi de l’abysse imaginaire, Exibus se tient là, posé, immense et majestueux, suspendu à l’espace et au temps. Ce personnage étrange venu d’ailleurs défie la conception « parfaitement » achevé du genre humain. Homme insecte avec d’énormes pattes en accordéon et des antennes souples à la place des bras, personnage hybride sorti tout droit de l’imagination de son créateur, il prend lentement possession de l’espace public.

 

« Lenso » compagnie Umai

 

ecl 10 03 162

 

 

 

Entrelaceurs de mondes

 

Chorégraphes et interprètes : Alice Kinh et Théo -Mogan Gidon

« Soit 10 en passant »

 

 

ecl 10 03 163

 

Une carte blanche à la Compagnie Tocade, pour fêter cette année ses dix ans de création. L’occasion de proposer des clins d’œil revisités à plusieurs pièces qui ont jalonné le parcours de la troupe grand-chalonnaise : de la pièce Errance (2006), créée en écho à l’ouvrage éponyme de R.Depardon, à Patati Patata (2014) où l’on joue entre burlesque et nostalgie, des tableaux contrastés déploient une danse qui aime se frotter à différents univers. Entre l’énergie drôle et déjantée de la pièce Mangasphère dédiée à l’univers des BD japonaises (2009), et les pièces plus abstraites (Ligne de fuite, 2011), ou plus sombres (Des failles en nous, 2013), des influences chorégraphiques variées se dessinent, avec pourtant sans doute un dénominateur commun, une toile de fond, où chaque interprète apporte sa couleur sensible, et tisse, avec celle des autres, la cohésion du groupe.

Chorégraphie : Nathalie Mondé et les Tocadiens

Renseignements et réservations au : 03 85 67 78 22

 

 eclastvallier@wanadoo.fr

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer