Autres journaux :


lundi 4 avril 2016 à 06:58

Devos existe, nous l’avons rencontré à l’ECLA

Un spectacle à deux bouts aussi



Devos existe, nous l’avons rencontré à l’ECLA

 

Attention : « Le rire est une chose sérieuse avec laquelle il ne faut pas plaisanter. »

 

 

« Une rengaine, c’est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux. » Mais ce soir du samedi 2 avril 2016 les spectateurs n’en croient pas leurs yeux de ce qu’ils entendent.

 

 

 

Michel Jeffrault Comédien, certes, metteur en scène d’accord, mais surtout un éblouissant Raymond Devos.

 

 

 

Le public, pas forcément en force malgré la qualité de l’affiche, a pleinement apprécié la prestation époustouflante de Michel Jeffrault et de son acolyte le pianiste.

 

 

 

Tout le monde connait les textes de Raymond Devos, ses expressions sont entrées dans le langage courant même si personne n’est possédé de son percepteur ou si personne ne se prend pour son propre chien.

 

 

 

1h30, c’est la durée du spectacle et pourtant quand le quatrième ou cinquième rappel a terminé ses applaudissements aucun des spectateurs n’aurait affirmé qu’il se soit passé 90 minutes. Tellement ce fut dense, parfait et subtilement drôle.

 

 

 

La ville de Saint Vallier, son adjoint à la culture (un vrai amateur) présent ce soir, ont fait le pari, un pari gagnant, au moins pour le plaisir sans partage des spectateurs envoutés par les sketchs et séduits par le talent de l’artiste, de faire revivre Raymond Devos. Et ça chez Louis Aragon plutôt que dans sa propre salle. Faut le faire non ?

 

 

 

 

devos ecla 0404165

 

 

 

 

Michel Jeffrault a une biographie énorme (tirée de son site) comme comédien :

 

 

 

Ciel ma mère ! de Clive Exton, adapté par Michèle Laroque et Dominique Deschamps 

 

Le canard à l’orange de William Douglas Home, adapté par Marc-Gilbert Sauvajon

 

Le dîner de cons de Francis Veber

 

Espèces menacées de Ray Cooney, adapté par Michel Blanc et Gérard Jugnot

 

Monsieur Masure de Claude Magnier 

 

La berlue de Bricaire et Lasaygues

 

Le vison voyageur de Ray Cooney et John Chapman, adapté par Jean-Loup Dabadie

 

Potiche de Barillet et Grédy

 

Patate de Marcel Achard

 

SOS homme seul de Jacques Vilfrid

 

Lorsque l’enfant parait d’André Roussin

 

Et ta soeur? de Bricaire et Lasaygues

 

Sacré Georges !  de Alain Gillard

 

Chérie noire de François Campaux

 

Acapulco Madame de Yves Jamiaques

 

 

 

Et de metteur en scène :

 

 

Sacré Georges ! de Alain Gillard

 

Poil de carotte de Jules Renard  

 

Le médecin malgré lui de Molière

 

Le malade imaginaire de Molière

 

Monsieur Masure de Claude Magnier

 

La berlue de Bricaire et Lasaygues

 

Quand épousez-vous ma femme? de Jean Bernard-Luc et Jean-Pierre Conty

 

La nuit du 16 janvier d’Ayn Rand adapté par Marcel Dubois

 

Le canard à l’orange de William Douglas Home, adapté par Marc-Gilbert Sauvajon

 

SOS homme seul de Jacques Vilfrid

 

La surprise de Christian Nohel

 

Les deux vierges de Bricaire et Lasaygues

 

 

 

Mais l’on sent que ce spectacle, c’est un aboutissement personnel, une réalisation de celui qui rêvait de devenir comédien ou comique. D’ailleurs il explique cela très bien au début du spectacle.

 

 

 

Pour conclure donnons tort au grand humoriste philologue lorsqu’il disait « Qui prête à rire n’est jamais sûr d’être remboursé. », je pense que tous les spectateurs présents se sont sentis largement remboursés.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

devos ecla 0404163

 

 

devos ecla 0404164

 

 

 

devos ecla 0404166

 

 

devos ecla 0404162

 

 

devos ecla 0404167

 

 

devos ecla 0404168

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Devos existe, nous l’avons rencontré à l’ECLA”

  1. valmie71 dit :

    bravo l’artiste ! bel hommage rendu à raymond DEVOS
    un regret, comme on peut le voir sur les photos, peu de public!
    bonne journée à tous les lecteurs et lectrices de montceau news