Autres journaux :


dimanche 26 juin 2016 à 08:14

Curry d’agneau et bœuf musical (Voir la vidéo)

La bonne heure antillaise qui zouke



 

Comme d’habitude ce qui n’est pas prévu est ? …impromptu… surtout en musique ah,ah,ah !..

 

 

Les clients de La bonne heure antillaise ont la surprise de déjeuner en musique.

 

 

Un bœuf spontané s’est formé avec Cécilien et Raymond. L’un à la batterie, l’autre à la guitare. Ils font d’habitude partie d’un groupe de 7 musiciens. Aujourd’hui ils ont décidé de venir faire zouker les clients de chez Christiane Mathos. Ces deux musiciens géniaux sont martiniquais.

 

 

Cette dernière a tout de suite téléphoné à un copain de Chalon Gérard Stanislas, un guitariste émérite. Qu’est-ce qu’il fait au débotté Stanislas ? Il saute dans sa voiture et depuis Chalon il fonce à Montceau. Dès qu’il entend le mot musique notre musicien il arrive… C’est aussi un fondu de la guitare, un poète, un Santana des caraïbes. Lui aussi à son groupe : Café Soleil…et le soleil c’est lui… c’est ce qu’il dit…

 

 

 

Mais attention, lui il est guadeloupéen… et les deux iles sœurs sont parfois des sœurs fâchées. Pour Stanislas la Guadeloupe c’est mieux, plus beau, le rhum est meilleur et tout ce qui s’en suit. Avis pas forcément partagé par ses deux complices musiciens. Mais tout ça c’est pour rire…

 

 

 

Et les clients apprécient, ils dansent même… Les musiciens sont au top et en plus ils se sont trouvé un quatrième aux maracas et aux cymbalettes…Edouard…un Haïtien… C’est un client qui mangeait tranquille à table avec deux autres clients tranquilles quand tout à coup, mu par une force supérieure à laquelle il n’a pu résister, il s’est levé pour aller faire de la musique. Le colombo était délicieux, mais la musique n’attend pas.

 

 

 

Christiane doit quelque part être Antillaise, si, ou alors elle le mériterait, parce que chez elle il y a cette absence de stress et cette insouciance vigilante qui laisse la porte ouverte à tous ceux qui veulent se faire du bien, pousser la chansonnette, taper le bœuf.

 

 

antilles 2606162

 

c’est le début de la fête de la musique ? 

 

oui, non, enfin si, mais surtout ils sont venus à deux, ils ont branché leurs amplis et ils ont fait de la musique.

 

Les gens viennent comme ça faire de la musique dans le restaurant ?

 

 

Moi ça fait 30 ans que je fais ça, avant au centre-ville, maintenant ici. Les gens sont toujours venus quand ils voulaient faire de la musique, c’est toujours ouvert pour eux… J’essaie de relancer ça. Quand ces deux jeunes sont venus j’ai appelé mon ami Stanislas de Chalon, je lui ai dit, tiens, il y a deux musiciens qui font un bœuf chez moi. Il est venu tout de suite…

 

Et le quatrième ?

 

C’est un client, il est haïtien je crois… regarde les gens dansent…

 

 

Et effectivement cette avance prise sur la fête de la musique enchante les clients. Nous sommes venus à 15h00 et les clients finissent le repas et donc sont plus libres pour le zouk.

 

 

Notre captation se fait sur Guantanamera, façon Santana, mais c’est une chanson caribéenne On peut même dire qu’il s’agit de l’hymne officieux de Cuba.

 

 

C’est le fameux Joselito Fernandez (José Fernandez Diaz) qui en 1928 a écrit cette immortelle chanson lente. Guantanamera est le féminin pour dire être « d e » Guantánamo ». C’est une guajira, une chanson lente cubaine populaire chez les « guajiros » (paysans cubains),

 

Il en existe mille versions en des tonnes de langues, mais le poème bucolique, idéaliste reste aussi prégnant dans sa sublimation d’une dure réalité Cubaine.

 

 

Je suis un homme sincère,
Du pays où pousse le palmier,
Et avant de mourir, je veux,
Verser mon chant hors de mon âme,
Guantanamera, guajira Guantanamera (bis)

Il se continue plus loin par…

Des pauvres de la terre,
Je veux partager le sort.
Le ruisseau de la montagne
Me plait plus que l’océan.

 

 

De quoi enflammer l’auditoire… où que l’on se trouve d’ailleurs.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

 

 

antilles 2606163

 

 

antilles 2606164

 

antilles 2606165

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer