Autres journaux :



lundi 4 juillet 2016 à 20:33

Jeu concours : gagnez des livres dédicacés à l’occasion des échanges littétaires à La Belle Epoque

L'interview de Florent Marotta...



En partenariat avec une fidèle lectrice de Montceau-nes.com : Patricia Felix, nous vous proposons un jeu-concours pour remporter des ouvrages dédicacés par leur auteur à cette occasion.

 

Et, comme nous vous l’avons déjà dit ou plutôt écrit, il vous suffit de nous envoyer un mai à :

 

pascalberthier@montceau-news.com

 

Cela état, voici une nouvelle interview d’un des auteurs présents :

 

Interview de Florent Marotta réalisé par Zouz Zaza de la couverture noire

 

 

https://www.facebook.com/events/227882724261135/

 

 

vi 04 07 161

 

4ème de couverture

 

 

« Ambre Delage est une lycéenne lambda. Orpheline de père et de mère, elle vit chez sa tante Lucy qui l’élève depuis sa naissance.

 

Un soir, un événement dépassant l’entendement va brusquement la jeter dans un tourbillon de révélations qu’elle était loin d’imaginer.

 

Dès lors, pour la jeune fille tout bascule. Il faut fuir. Fuir sa vie tranquille, fuir son identité.

 

Mais qui est-elle vraiment ? »

 

 

bel 11 06 1613

 

 

Bonjour, en préparation de cette rencontre littéraire, pouvez-vous vous présenter ?

 

 

« Florent Marotta 40 ans et toutes ses dents. J’habite dans la Loire où je suis né. J’y suis revenu il y a une dizaine d’années après avoir bien baroudé ».

 

Et vous faites ça depuis longtemps ?

 

 

Depuis que je sais écrire j’ai toujours raconté des histoires, bla, bla bla. émoticône smile:-) Je plaisante évidemment. Ma première histoire remonte à 1997, un roman de Fantasy qui prend la poussière depuis tout ce temps. Sinon j’écris de manière régulière depuis 2001.

 

 

********************

Vous présenterez quoi à la rencontre du Creusot ?

 

 

Le Visage de Satan aux éditions Taurnada et Yzé et le palimpseste même éditeur (de la Fantasy urbaine). Je vais essayer d’avoir L’échiquier d’Howard Gray aux éditions Rouge sang qui est le roman qui précède Le Visage de Satan.

 

 

*********************

Quel est votre mode d’édition ?

 

 

Dernièrement ce sont des maisons d’éditions classiques tel que Taurnada ou Rouge Sang. Mes romans qui précèdent son eux à compte d’éditeur. Même si’l me reste quelques exemplaires papier ils sont disponibles principalement en numérique.

 

 

*********************

Pour vous qu’est-ce que représente une “rencontre littéraire” et comment êtes-vous arrivé dans cette aventure en Saône et Loire ?

 

 

« Alors…

Pour moi un événement littéraire est une opportunité de rencontre avec les lecteurs mais aussi à force d’en faire de revoir des auteurs que j’apprécie.

 

Par ailleurs je suis arrivé dans cette rencontre par l’intermédiaire de Patricia qui m’a gentiment invité. Et puis paraît que Taurnada a réservé tout le salon »

 

 

Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées.

 

Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre.

 

L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher.

 

Son visage n’était que souffrance, rictus d’agonie et d’abomination.

 

« Faites que je meure », implora-t-il en silence.

 

 

 

 

 

 

vi 04 07 16

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer