Autres journaux :



samedi 1 octobre 2016 à 07:55

Lancement de la saison culturelle à l’Embarcadère

"Une culture ouverte à tous"



 

 

Ce vendredi soir, la scène de l’Embarcadère a accueilli le lancement de la nouvelle saison culturelle 2016-2017 de Montceau. Et ce sont Marie-Claude Jarrot en sa qualité de Maire de la ville et Jocelyne Buchalik, adjointe à la culture et à la jeunesse qui ont présenté la programmation de la saison culturelle 2016-2017, ainsi que les impulsions culturelles de la Mairie à destination de tous.

 

 

Cette soirée se voulait festive et joyeuse et aux couleurs de la diversité et de l’ouverture d’esprit. Effectivement ce sont une troupe de musiciens, un danseur et une danseuse venus du Rajhastan (Inde) qui ont accueilli les invités de cette soirée (associations, élus, montcelliens et montcelliennes).

 

 

 

Une culture ouverte à tous

 

 

 

C’est Jocelyne Buchalik, qui la première a indiqué la place importante de la culture à Montceau-les-Mines. Et précisant : « Nous avons fait le choix d’une culture ouverte à tous. La culture, c’est la compréhension du monde qui nous entoure, c’est l’envie de partager, l’envie de critiquer. »
Et d’ajouter : « Vivre ensemble dans une commune, c’est vivre ensemble la culture. »

 

 

 

Elle a aussi expliqué et présenté la tarification simplifiée et revue à la baisse.

 

 

Pour les jeunes : gratuité pour les moins de 6 ans, de 6 à 12 ans, 5 € ; de 13 à 18 ans, 8 €. Il y a aussi un tarif réduit pour les personnes n’étant pas assujetties à l’impôt sur le revenu.

 

 

 

L’adjointe à la culture s’est réjouie du large éventail de spectacles proposés à l’Embarcadère et aux Ateliers du Jour : jazz, musique, théâtre, spectacles pour enfants et TSB dès le 1er octobre.

 

 

 

Marie-Claude Jarrot, pour sa part a voulu mettre l’accent sur l’importance de s’ouvrir, de découvrir et de sentir. Elle a ainsi cité Louis Jouvet : « Au théâtre, il n’y a rien à comprendre. Mais tout est à sentir ».

 

 

Et d’ajouter : « Il s’agit bien de sentiments quand on parle de culture. Nous avons voulu la saison culturelle ouverte au plus grand nombre. La culture qui doit être absolument par ses rires, ses émotions, parfois ses tristesses, ses émotions partagées, au cœur du projet municipal. La municipalité accompagne les associations culturelles. Les procès d’intention sont malvenus et sont malveillants. L’accès à la culture, aux conférences reste un facteur d’émancipation dont nous avons tous besoin pour nous ouvrir au monde.

 

 

 

La culture sert à se détendre, échanger, se rencontre. La culture à Montceau-les-Mines, c’est un art de vivre qui réunit toutes les classes sociales et communautés. Il y a la dynamique et la vitalité de notre vie culturelle associative qui permet l’accès au théâtre, à la musique, à l’opéra etc. Et il y a notre offre culturelle que nous avons montée avec des ressources humaines des Ateliers du Jour et de l’Embarcadère. Ajoutons à cela la médiathèque et l’espace jeunes. C’est un nouvel ensemble qu’on veut mettre en accès aux montcelliens et même au-delà. »

 

 

 

 

Marie-Claude Jarrot a ensuite présenté succinctement les choix de la programmation de la saison culturelle 2016-2017 : « Nous avons mêlé découverte de nouveaux talents, des coups d’essai et des coups de cœur je l’espère. Cette saison permettra de croiser détente, loisirs. Elle permettra le partage de spectacles qui nous ont séduit. Nous sommes fiers de ce calendrier culturel : humour, danse, cirque ont pris leurs habitudes ici. »

Et pour vous mettre l’eau à la bouche, quelques noms de ceux qui fouleront la scène de l’Embarcadère : Catherine Frot, Alain Chamfort, Marie-Claude Pietragalla…

 

 

 

« C’est une palette de couleurs et d’atmosphères qui vont faire vivre Montceau » a exprimé Madame le Maire.

 

 

 

« Le TSB est dans l’ADN de Montceau-les-Mines »

 

 

 

A la veille du début du TSB, c’est aussi ce que Marie-Claude Jarrot a voulu que nous retenions du TSB.

 

 

Et d’ajouter : « Il ne sera pas supprimé, ce qui a été créé par mon prédécesseur et qui est une géniale idée. Il a évolué. Nous ne proposons plus sous chapiteau pour des raisons financières. Il y a une salle de concert de 1000 places debout. Nous avons un projet de l’agrandir pour atteindre 2000 places debout. Cela aurait déjà dû être fait avant. Je ne peux plus me permettre de mobiliser argent et personnel pour des chapiteaux. »

 

 

 

Puis revenant sur sa vision de la culture : « La démarche proposée est de militer tous ensemble pour la construction de ponts entre les deux rives. Une culture solitaire, élitiste, poussiéreuse ne nous intéresse pas. La culture pour nous est une culture populaire au sens noble du terme. Elle est vivante, issue du monde entier. A Montceau-les-Mines, cette ville de cultures mêlées, où peut-on mieux vivre cela ? »

 

 

Et de citer Marie-Claude Pietragalla : « Culture et élite sont deux mots qui ne vont pas ensemble. »

 

 

Avant de conclure : « Belle saison culturelle à tous ».

 

 

Lancement de l’opération « Octobre rose »

 

 

Avant de laisser la scène aux artistes, Marie-Claude Jarrot a poursuivi son propos par le lancement de l’opération « Octobre rose » qui débute ce samedi 1er novembre.

 

 

« C’est la cause des femmes, de celles qui sont atteintes du cancer du sein. Il s’agit d’un enjeu de santé publique. Nous avons la responsabilité de parler de cela. Il y aura dès ce soir un éclairage rose sur la mairie. C’est un message optimiste pour rappeler l’esprit d’Octobre rose. Tout au long de ce mois, nous aurons des animations, des conférences, de l’information en Centre ville et dans les quartiers, sous la responsabilité du pôle solidarité et du pôle santé. Madame et Monsieur, vous pourrez porter un ruban rose pour sensibiliser tout le monde. Je vous souhaite un bel Octobre rose.

 

 

La soirée s’est poursuivie par une vidéo de présentation de la programmation culturelle de l’année, suivie d’une représentation de “Madame OLESON”, un groupe de 4 musiciens aux textes incisifs et humoristiques pour un spectacle décalé et énergique. 

 

 

Elle s’est achevée autour d’un cocktail.

 

 

Annabelle Berthier et Émilie Mondoloni

 

 

 

saison-culturel-m-01101623

 

 

 

cult-emba-0110163

 

 

cult-emba-0110167

 

 

cult-emba-0110164

 

 

cult-emba-0110166

 

 

cult-emba-0110165

 

 

cult-emba-0110162

 

saison-culturel-m-0110162

 

 

saison-culturel-m-0110163

 

 

saison-culturel-m-0110164

 

saison-culturel-m-0110165

 

 

saison-culturel-m-01101628

 

saison-culturel-m-01101629

 

 

saison-culturel-m-01101630

 

saison-culturel-m-01101631

 

saison-culturel-m-01101632

 

 

 

saison-culturel-m-0110166

 

saison-culturel-m-0110167

 

saison-culturel-m-0110168

 

saison-culturel-m-0110169

 

saison-culturel-m-01101610

 

 

saison-culturel-m-01101611

 

saison-culturel-m-01101612

 

saison-culturel-m-01101613

 

 

saison-culturel-m-01101614

 

saison-culturel-m-01101615

 

saison-culturel-m-01101616

 

saison-culturel-m-01101617

 

saison-culturel-m-01101618

 

 

saison-culturel-m-01101619

 

saison-culturel-m-01101620

 

saison-culturel-m-01101621

 

saison-culturel-m-01101622

 

 

 

 

saison-culturel-m-01101624

 

 

saison-culturel-m-01101625

 

saison-culturel-m-01101626

 

saison-culturel-m-01101627

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Lancement de la saison culturelle à l’Embarcadère”

  1. phil dit :

    pas grand monde quand même ,la culture ne serai telle pas un point faible de cette municipalité ? je me pose la question

  2. astro71 dit :

    Oh!!!Quelle foule…ça promet pour la saison….Euh, avant d’agrandir la salle Bourdelle, ne serait il pas mieux d’arriver à faire le plein dans la salle de spectacle….ce qui n’est pas le cas

    • montcellienbis dit :

      comme d’habitude on démolit la droite et bien heureusement que le public ne suit pas les bobos de gauche la preuve , voir les cafés remplis pour écouter les intervenants ..mais ça on ne le dit pas
      allez bon TSB quand même
      jcrey