Autres journaux :


samedi 26 novembre 2016 à 06:36

Rejoignez CANAP International à Saint-Vallier

Venez pousser les portes des ateliers nituüriens




Dans la nuit noir valloirienne, d’étranges créatuüres viennent d’établir leur camp de base. N’ayez pas peur, elles sont inoffensives, certes nues, c’est leur façon d’être elles adorent néanmoins la compagnie des humains. Elles ne parlent pas, elles pensent et excellent dans la calinothérapie, le réconfort par le touché.

 

 

Il faut remonter en 2007 pour trouver trace d’une première apparition sur terre de ces extra-terrestres. Ils étaient deux, tombés du ciel à Chalon-sur-Saône. Des sans-papiers à qui on donnera les noms d’ Adam et Eve. Mariage, enfants, Adam et Eve furent même intronisés citoyens d’honneur de la ville de Chalon-sur-Saône. Le petit peuple d’extra-terrestres, les Nitnuürs existaient enfin !

 

 

Le Nitnuür est cependant curieux, curieux de découvrir le monde et a cherché de nouveaux points de chute sans succès. Des années à errer à droite à gauche pour finalement revenir au point de départ. La famille Nitnuür a donc décidé de prendre racine en Saône-et-Loire et au gré de leurs envies, s’invitent ici et là et notamment en juillet dernier aux Queulots folies à Saint-Vallier.

 

 

C’est à nouveau à Saint-Vallier qu’on retrouve les Nitnuürs où jusqu’à avril 2017, ils organisent des ateliers nituüriens dans la perspective d’une grande parade le 22 avril dans les rue de Torcy avec pour slogan « Ensemble, vivons mieux l’absurde ».

 

Né de l’imagination débridée de Cédric Touzé de la compagnie Les Enclumés à Chalon-sur-Saône, le Nitnuür ne cesse de faire parler de lui. Avec la complicité de Suzanne Kayser, manipulatrice de ces marionnettes et en partenariat du C2 Torcy, les Ntinuürs prennent vie et comptent bien peser dans la campagne présidentielle. Votez Natnuür en mai 2017, absurde certainement, mais voter pour des marionnettes, quoi de plus délirant et pas plus démoniaque que le « supercalifragilisticexpialidocious » de Mary Poppins.

 

 

 

En attendant, pour rejoindre le CANAP International (groupement d’humains pour l’intégration des Nitnuürs sur terre), l’ECLA en partenariat avec les Abreuv’art des galipotes, propose des ateliers pour créer ces marionnettes et apprendre à les manipuler avec souduür, coutuür, sculptuür, peintuür… et vivre ainsi de nouvelles aventuürs avec la saga Projetnituür. L’imaginaire prend ici le pouvoir.

 

 

 

Une première séance a donc eu lieu cette semaine aux Mazilles. La prochaine est prévue à l’ECLA cette fois-ci de 17h à 20h le mercredi 7 décembre 2016.

 

 

J.B.

 

ecla-2611162 ecla-2611163 ecla-2611164 ecla-2611165 ecla-2611166 ecla-2611167

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer