Autres journaux :



lundi 20 mars 2017 à 06:51

Littérature (Montceau)

Jacques Broyer évoque la vie sacrifiée de Pierre Vaux



 

L’homme est intarissable lorsqu’il raconte « L’affaire Pierre Vaux ». Ancien inspecteur de l’éducation nationale durant 30 ans, il a eu la responsabilité de l’école du village où s’est déroulée ce qu’il appelle « la seconde affaire Dreyfus ». Récit.

 

Jacques Broyer considère que cette affaire est un des grands crimes judiciaires de l’histoire du 19e siècle. Sans doute plus dramatique que l’affaire Dreyfus puisque le pouvoir a nié l’innocence d’un homme durant près de 50 ans. Jusqu’à sa réhabilitation à la fin du siècle.

 

L’auteur raconte que Pierre Vaux, jeune instituteur en 1844, dans un petit village de Saône-et-Loire, s’est efforcé de soulager la misère qu’il voyait autour de lui. Pourtant, la répression qui se met en place après 1848, avec la cupidité d’un homme du village et des magistrats sans scrupules, va l’envoyer mourir à Cayenne.

 

Pour se débarrasser de lui, on le désigne complice des incendies qui détruisent les trois quarts du village en moins de 10 ans. Durant 25 ans, il n’a cessé de crier son innocence et de la démontrer à l’aide de faits nouveaux, qui confondaient ses accusateurs.

 

« Le drame de Pierre Vaux doit être connu pour lui rendre justice » martèle M. Broyer. Il est nécessaire de savoir comment ce fils de paysan est devenu un homme cultivé, épris de justice et de vérité.

 

Et c’est ce que l’auteur s’est employé à faire puisqu’il vient de publier « Pierre Vaux, instituteur » une vie sacrifiée aux éditions l’Harmattan.

 

Jacques Broyer dédicacera son ouvrage à l’Espace Culturel Leclerc le samedi 8 avril 2017 de 14h à 17h30.

 

 

 

boyer 0703172 boyer 0703173

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer