Autres journaux :



samedi 15 avril 2017 à 07:17

Herse IV : les cloches de Corneville les 22 et 23 avril (Montceau) VOIR NOTRE VIDEO

Pour votre plus grand plaisir à l’Embarcadère.



 

 

 Vous connaissez les cloches de Corneville…ben si quand même… Non ? C’est un Opéra-comique en trois actes de Robert Planquette, les librettistes étant de Clairville et Charles Gabet. Un succès fou en France à partir de 1877, puis aux states et chez nos cousins d’outre-manche.

 

C’est l’histoire folle du fermier Gaspard à qui le marquis, s’absentant, a confié la gestion de ses biens, l’éducation de sa fille, etc… et qui comme un politicien contemporain s’empare du magot, de la fille et tout le toutim. 20 ans après, le marquis s’invite dans la vie de Gaspard, il a fait 3 fois le tour du monde pour rechercher une fille qu’il sauvé de la noyade… Faut pas l’envoyer chercher quelque chose dans un placard, lui. Bref il réapparait incognito et comme un cheveu sur la soupe et c’est le pastis comme on dit dans le midi. Dans l’opéra vous êtes en Normandie… mais dire « c’est le cidre » ça ne fait pas pareil.

 

 

De toute façon voilà du pur bonheur pour les yeux et les oreilles, les mains auront du boulot tellement elles devront applaudir

 

 

Ça c’est le côté pitch, maintenant côté Herse IV : (si vous trouvez mieux ailleurs on vous double vos impôts locaux, car ce n’est pas possible)

 

 

D’abord ce fut le premier opéra-comique créé par Herse IV l’année de sa création par le Père et l’Oncle de Françoise Ravier (Jean Maillot, Jean-Claude Moreau). Elle fut rejouée en 1969 se semble-t-il.

 

Lors de sa première création à Montceau l’homme à la baguette c’est Gustave Gabelles professeur, compositeur, chef d’orchestre pendant des années la grande harmonie des Houillères. 

 

 

Cette fois ce sera Steve PACZEK bien connu sur le bassin minier pour son talent.

 

 

La mise en scène est de Julien Lamour. Vous savez ce jeune metteur en scène qui vient de mettre en scène Don Giovanni, cet opéra des opéras d’après Wagner. On ne peut tuer impunément le commandeur.

 

 

Pas une mise en scène dans le style de celui de Krzysztof Warlikowski, au théâtre de La Monnaie en 2014, avec sa vision noire et sombre du personnage de Don Giovanni, et son érotisme esthétisant. Mais une mise en scène rigoureuse, inventive et scrupuleuse, avec une vision intérieure des personnages.

 

 

Donc ce Julien Lamour là, celui de « Jeux d’extractions », « Le songe de Paz », « Conte de cantine ». Celui de « Monologue à cinq voix » et plein, plein d’autres grandes choses.

 

 

Nous l’avons surpris à une répétition à la salle Anne-Marie Trion, attentif, observateur, l’œil et l’oreille à 360°. Perfectionniste absolu il vérifiait les mouvements scéniques, les signifiants de la scénographie, mais se berçait aussi de la musique, tout en veillant la précision de l’ensemble.

 

 

Participation de Corentin Backès, Ténor. Passé par le Pôle lyrique d’excellence Cécile DE Boever, qui malgré son jeune âge a déjà un beau début de carrière.

 

 

Il interprète le rôle de Jean Grenicheux, celui qui a sauvé Serpolette interprétée par Françoise Ravier.…

Il y a aussi Jean Boulet qui joue Gaspard, Pierre Louis Crévoisier, le Marquis et Anne Daligand, Germaine.

 

 

Françoise Ravier et compagnie sont à 300%, et même comme le dit Julien Lamour, « rien n’est vraiment terminé ou réglé », nous devons à l’honnêteté de dire que ça va être grandiose. Et encore il n’y a pas les costumes et pas les décors, alors avec, on ne vous dit pas.

 

Et c’est pour bientôt, les 22 et 23 avril prochain à l’embarcadère. Ne trainez pas pour réserver vos places.

 

Quand Herse IV joue, on n’est pas comme au stade Louis II de Monaco, ici c’est à guichet fermé.

 

 

Représentations les 22 et 23 avril, dans 13 jours, notez bien cela sur vos tablettes, vos agendas, vos smartphones et à l’embarcadère.

 

 

Vente des places dès le 18 avril à l’embarcadère aux heures d’ouverture, puis les soirs de représentation s’il y a encore des places.

 

Numéro utile : Françoise Ravier : 06 21 57 10 45.

 

 

A ne rater sous aucun prétexte.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

 

 

 

 

herse 1004177

 

herse 1004172

 


herse 1004174

 

 

herse 1004175

 

 

herse 1004176

 

herse 1004173

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer