Autres journaux :



mercredi 12 avril 2017 à 07:51

Candide l’africain par la compagnie Marbayassa à Saint-Vallier

Voltaire n’est pas prêt de se taire




 Candide a été une opérette américaine de Léonard Bernstein (1956) qui n’est pas n’importe qui. Candide a été joué par des marionnettes, a été mis en scène en bande dessinées, à la télé et même à Saint-Vallier. Qu’importe la surface, qu’importe le support, Candide de Voltaire est un conte philosophique qui compte notamment chez les lycéens _ et ils étaient nombreux mardi soir à l’ECLA.

 

 

Candide sous toutes les formes, sous toutes les couleurs quand il est interprété par la compagnie Marbayassa du Burkina Faso, pays de l’Afrique de l’ouest. Qui plus est, le mot candide vient du latin « candidus » qui signifie « blanc ». Voir une compagnie africaine jouer Candide de Voltaire, ce n’est pas surprenant, c’est enthousiasmant et même réconfortant qu’au Burkina Faso, la même compagnie joue Candide.

 

 

La compagnie Marbayassa est venue une fois à l’ECLA à Saint-Vallier. C’était l’an dernier. Elle est revenue une seconde fois ce mardi soir et pourrait bien y prendre racine. Racine, Voltaire… serait-ce encore la faute à Rousseau ? Si vous l’avez manquée, elle sera en Avignon cet été au festival. Dans l’immédiat c’est Saint-Vallier qui en a profité sans être candide pour autant.

 

 

J.B.

 

 

st val 12041716

 

 

st val 1204172

 

st val 12041711

 

 

st val 1204173

 

 

st val 1204174

 

 

st val 1204175

 

 

st val 1204176

 

 

st val 1204177

 

 

st val 1204178

 

 

st val 1204179

 

st val 12041712

 

 

st val 12041710

 


st val 12041713

 

 

st val 12041714

 

 

st val 12041715

 

 

 

st val 12041717

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer