Autres journaux :



lundi 10 juillet 2017 à 09:19

20 ans et pas 20 bougies, mais un feu d’artifice

La Mère en gueule et la briquèterie : l’évidence de l’histoire sociale



 

 

 

 

Ophélie Bey, Renée Saunier, la commune de Ciry, Samuel Jaudon, ont organisé avec la Mère en Gueule un 20ème anniversaire prestigieux qui a attiré beaucoup de monde. Au bal du soir on frôlait les 800 entrées.

 

Il faut dire que le programme était prometteur et nonobstant la météo il a attiré beaucoup de monde.

 

 

Et à écouter les conversations, j’ai l’oreille indiscrète, une partie des gens présents n’étaient jamais venus, une autre ne connaissait pas réellement le Mère en Gueule, d’autres étaient en vacances, et un gros peu était attiré par le spectacle, l’expo et les autres intervenants.

 

Et pourtant il y avait fort à faire en face : la braderie de Montceau, le Triathlon, et moult autres évènement pouvant attirer le chaland. On peut signaler que beaucoup d’élus du bassin minier étendu honoraient de leur présences ces festivités ô combien chaleureuses.

 

 

Nous disons programme prometteur, mais roboratif aussi avec buvette et restauration rapide, éclectisme à tous les niveaux, culture sociale en fil d’Ariane.

 

 

A 14h00 le public était accueilli en musique et dès 15h00 Golmus conviait tout le monde au spectacle Prévert de Père en Part, suivi de DoBeCar trio et de sketches de la mère en gueule.

 

 

A 16h00 le Chœur Ad Libitum enchantait le public avant qu’intervienne Gayah, ce duo au talent juvénile mais très assuré. La Mère en Gueule présente toutes les heures donnait une séance de lectures.

 

 

A 17h00 on retrouvait DoBeCar trio et la mère en gueule pour des petits formats (chansons à 1, 2, 3, 4…) et sketches et lectures.

 

 

On se disait, « ils ne sont pas fatigués après tout ce qu’ils viennent de faire depuis le début de l’après-midi ? » Que nenni… à 18h00 extraits de leur fameux spectacle « Cabaret plaisirs solidaires » et que voilà la Mère en Gueule qui enchante, entraine, électrise un public qui chante, applaudit, scande, crie, siffle. Public nombreux, mais enthousiaste, pas certain que Johnny au stade de France ait fait mieux.

 

 

Une pause s’impose toutes les 2 heures, nous dit bison futé, donc à 19h00 Pause-grignote en musique.

 

Et qui c’est-y qu’on retrouve aux merguez, saucisses, sandwichs et buvette ? Je vous le donne Emile, mon brave Bourgeois, les forçats de la culture révolutionnaire, les damnés de la terre du chant et du théâtre populaire, la troupe de la Mère en Gueule… On peut saluer les artistes.

 

 

A 20h00, c’est rock and folk et country canado cajun et autres sources d’inspiration de nos lointains cousins du nouveau continent. « Les 2 Gars » ont emballé la salle dès le premier morceau et ce fut une heure de pur bonheur et de régal musical avec beaucoup d’humour.

 

 

Dès 21h00 et quelques brouettes ce fut le bal Folk avec « Sarabal » pour finir à la nuit.

 

 

Quel après-midi, quel plaisirs variés, quels enchantements !!!. Il faudrait que la Mère en Gueule ait tous les ans 20 ans c’était si bien.

 

 

En même temps quand on regarde de près l’organisation mise en place, le nombre de bénévoles, l’énormité du travail accompli avec une météo chagrine, on se dit que ce n’est pas qu’un anniversaire, c’est une déclaration d’amour à la culture populaire, aux artistes et au public, à la Mère en Gueule dont nous serions les enfants orphelins si elle n’existait pas.

 

 

Ne prônons pas forcément la révolution permanente, chacun voit midi à sa porte, mais souhaitons longue vie à la Mère en Gueule, à la Briquèterie et à son équipe d’élus qui retrouvent l’esprit pionnier des créateurs des grands lieux et des grands évènements culturels. Il est né un esprit Briquèterie que les institutions devront forcément accompagner.

 

 

Sans dévoiler un seul instant mon sentiment personnel, je dirais que nous avons vécu un 20ème anniversaire en feu d’artifice pleinement réussi.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

mere 10071762

 

mere 1007172

 

mere 1007173

 

mere 1007174

 

 

mere 1007175

 

mere 1007176

 

mere 1007177

 

mere 1007178

 

 

mere 1007179

 

mere 10071710

 

mere 10071711

 

mere 10071712

 

mere 10071713

 

mere 10071714

 

mere 10071715

 

mere 10071716

 

mere 10071717

 

mere 10071718

 

mere 10071719

 

mere 10071720

 

mere 10071721

 

mere 10071722

 

mere 10071723

 

mere 10071724

 

mere 10071725

 

mere 10071726

 

mere 10071727

 

mere 10071728

 

 

mere 10071729

 

 

mere 10071730

 

mere 10071731

 

 

mere 10071732

 

mere 10071733

 

mere 10071734

 

 

mere 10071735

 

 

mere 10071736

 

mere 10071737

 

mere 10071738

 

mere 10071739

 

mere 10071740

 

mere 10071741

 

mere 10071742

 

mere 10071743

 

mere 10071744

 

 

mere 10071745

 

mere 10071746

 

mere 10071747

 

mere 10071748

 

mere 10071749

 

mere 10071750

 

mere 10071751

 

mere 10071752

 

mere 10071753

 

mere 10071754

 

mere 10071755

 

mere 10071759

 

mere 10071760

 

mere 10071761

 

 

mere 10071763

 

mere 10071764

 

mere 10071765

 

mere 10071766

 

mere 10071767

 

mere 10071768

 

mere 100717560

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer