Autres journaux :



vendredi 13 octobre 2017 à 16:40

Avant le passage de Christophe Alévêque , demain samedi, à l’ARC du Creusot

Notre interview : « ça ira mieux demain ! »



 

 

 

Pour sa venue dans le bassin Creusot-Montceau, Montceau News s’est livré au jeu des questions avec Christophe Alévêque.

 

 

MN -Jouer au Creusot, c’est une première ?

 

C.AJ’avais déjà joué au Creusot, il y a quelques années. Depuis deux ans, on envoie des dossiers à Montceau qui restent sans réponse donc on est venu à l’ARC. Finalement, la Solidarité Montceau -Le Creusot a joué !

 

 

MN -Parlons de votre spectacle. Ça ira mieux demain, c’est quoi ? Ça parle de qui ? « Ça ira mieux demain » , c’est plutôt résigné ou optimiste ?

 

C.Aça se situe entre rêve et résignation. Les fondements sont inspirés par la philosophie d’une chanson d’Annie Cordy. Ce spectacle tourne depuis 2015. Je l’ai créé au moment des attentats de Paris, à Auxerre. C’est une thérapie collective.

 

Le spectacle démarre avec 1heure de spectacle structuré, puis Don Quichotte part à l’assaut de l’absurdité, revue de presse débridée, retour au piano pour les moments de rêves ! Avec des moments de stand’up centriste, sans couille, sans embrouille !

 

 

MN -Alévêque et les autres humoristes ? Qui vous fait rire ?

 

C.A – L’actualité, les politiques, l’absurdité du monde dans lequel on évolue !

 

 

MN – Et la politique ? Le gouvernement ? Le président ?

 

CA C’est dans le spectacle, j’en parle…

 

Comme citoyen, on est tous un peu paumé. On attend de voir ! L’avenir est un concept !

 

Mais tous ces changements, c’est du pain béni pour les humoristes.

 

 

MN -Avignon, passage obligé,désormais, même pour vous ?

 

C.A -Effectivement, Avignon depuis quelques années est redevenue une place centrale, The place to be. Avec la baisse des budgets de la culture et de fonctionnement des structures, les programmateurs, les tourneurs, les directeurs de théâtre ne se déplacent plus ou de moins en moins et se retrouvent tous à Avignon. Donc, il vaut mieux y être. C’est IN même si on joue dans le OFF !

 

 

MN – Les projets ?

 

C.AJe suis en train d’écrire un roman. Ça me botte de plus en plus. C’est une surprise, une épopée tragi-comique !

 

 

MN –Qu’ est-ce que Christophe Alévêque a toujours voulu faire et qu’il n’a pas encore fait ?

 

C.AC’est simple, déménager de Paris pour m’installer définitivement à Pouilloux.

 

 

MN – Que pense Super Rebelle de la situation actuelle ?

 

C.AC’est simple, on est tous un peu dans l’attente.

 

C’est nous qui avons les clés ; les solutions. À nous de faire tourner la machine !« 

 

 

MN – On ne parle pas de Trump ?

 

C.Asi, dans le spectacle, j’aborde la théorie du fou contre celle du Con !

 

MN -on ne parle pas de la Catalogne ?

 

C.A ce qui est fou avec l’actualité, c’est que tout est traité au même niveau.

 

La naissance d’un bébé panda et un accident de centrale nucléaire ! »

 

MN – on ne parle pas du Center Parc du Rousset ?

 

C.AN’étant pas domicilié en permanence sur la région, je me garderai bien de donner mon avis…, mais si j’habitais sur le secteur, je dirai à Center Parc d’aller se faire voir !

 

C’est comme les centrales, ça créée de l’emploi mais ça fout la merde !

 

 

MN –Un message particulier pour les Montcellien ?

 

C.A -Venez nombreux samedi au Creusot. Ils sont sympas et ils ne mangent pas !

 

Samedi 14 octobre à 20h30 : Christophe Alévêque

 

L’arc – scène nationale Le Creusot – esplanade François Mitterrand – BP 5 – 71201 Le Creusot cedex

 

billetterie 03 85 55 13 11

 

billetterie@larcscenenationale.fr – standard 03 85 55 37 28 – larc@larcscenenationale.fr

 

Tarifs : normal 20€ réduit 16€ réduit + 14€  -12 ans 10€ + abonnés et groupes

 

Durée : 1h30

 

 

 

 

C Aleveque 131017

 

 

 

 

 

JL Pradines



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer