Autres journaux :



lundi 16 octobre 2017 à 07:28

Christophe Alévêque à l’ARC

« ça ira mieux demain » ou pas !



 

 

 

Samedi soir, Christophe Alévêque s’est produit en terres creusotines, sur la scène de L’ARC, devant une belle salle, pour présenter son spectacle « ça ira mieux demain ».

 

 

Sur scène, un piano, un cintre au bout d’une ficelle, un pupitre : une scénographie épurée au service d’un texte puissant, chargé de sens et d’humour corrosif. C’est comme du plomb, du lourd ! Quand ça arrive dans les oreilles, ça dégoupille sérieux, ça remue -méninges et ça secoue le cocotier ! C’est incisif, décisif, vif, parfois abrasif, toujours attractif… Un appel au collectif, au sensitif, mais cependant pas trop contemplatif !

 

Pendant 1h30 ou 2h, on ne sait plus trop ! Alévêque remonte la mécanique, puis se réfugie vers son piano, lieu de rêve et de ressources ! Le rêve, le piano, instant fragile et délicat…

 

 

La folie… Quoi la folie ? Est-il plus fou de s’inventer une réalité vivable ou de vivre un quotidien complètement déglingué, complètement dépourvu d’Utopie, en proie à l’hypocrisie ?

 

 

Don Quichotte, psychote -t-il ou est- il thérapeutique ? Avec un Sancho plutôt réussi grâce à l’interprétation unique de Francky Mermillod ! (On a envie de l’inviter à son prochain dîner !)

 

 

« Il est temps de changer de vie »… Christophe Alévêque décide de passer à autre chose, de faire du Stand’up centriste, sans couille, sans embrouille en alternance avec une revue de presse où le grand cirque et ses grandes figures énigmatiques, les puissants aux dents longues, trouvent leur place aux côtés de Trump, Kim Jong-un, le relangueur Macron,…!

 

 

« La farce, … Macron est un vieux, c’est une arnaque ! Au fait, il faut prévenir Mélenchon qu’il a perdu l’élection présidentielle… »

 

 

Il faut du souffle pour remuer tout ce monde léthargique qui encourage la tétanie de la pensée…De ce côté là, Christophe Alévêque semble avoir trois poumons, il ventile bien !…

Finalement, c’est au piano que ça va se terminer, « c’est extra » au piano, Léo Ferré, ça met tout le monde d’accord… sublime moment quand on est mordu ! On en redemande !

 

 

Ça ira mieux demain, c’est certain, espoir ou résignation fataliste ?

 

 

J.L Pradines

 

 

 

 

marc 1610173

 

 

larc 1610172

 

 

larc 1610173

 

 

 

larc 1610174

 

 

larc 1610175

 

 

larc 1610176

 

 

larc 1610177

 

 

larc 1610178

 

 

larc 1610179

 

 

larc 16101710

 

 

larc 16101711

 

 

larc 16101712

 

 

larc 16101713

 

 

larc 16101714

 

 

larc 16101715

 

larc 16101716

 

 

larc 16101717

 

 

larc 16101718

 

larc 16101721

 

 

larc 16101719

 

 

larc 16101720

 

larc 16101722

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer