Autres journaux :



mercredi 4 avril 2018 à 06:34

Saint-Vallier : à l’E.C.L.A

Entrer dans la danse avec Stockholm



 

Dans le cadre du Festival « ça danse à Saint-Vallier », la compagnie « A vous de voir », en résidence pendant 10 jours à l’Espace Culturel Louis Aragon, se produira jeudi 5 avril à 20h30 afin de présenter sa dernière création « Stockholm ».

 

 

 

La chorégraphe, Marie Zawada propose dans cette nouvelle aventure, une mise en lumière du comportement humain. Comment la nature humaine peut se détacher de son « destin ». Il n’ y a pas de fatalisme. Malgré toutes les difficultés vécues, subies, comment et où trouver les ressources pour rebondir, pour « bouffer la vie » !

 

Il n’ y a pas de magie, l’ouverture à l’art est une porte d’accès. Elle permet le dépassement, la mise à distance nécessaire avec les événements et permet aux victimes de rentrer en résilience, de se reconstruire et de sortir du cercle vicieux entre pouvoir et victime, bourreau et victime, …

 

Il faut donner un coup de pied dans la fourmilière, s’asseoir sur les idées préconçues pour aller de l’avant et bâtir un nouveau projet de vie…

 

 

Cette pièce a été écrite comme un film, un scénario avec la complicité de Lauranne Simpere. En amont, un film a été tourné en Aquitaine, avec deux enfants comédiens réalisé par Lauranne Simpere.

 

La chorégraphie est fondamentalement lié aux images et au film qui représente l’enfance des deux danseurs présente en chacun de nous. Pour cette création, l’interprétation est confié à Léna Pinon-Lang et Nicolas Garsault.

 

C’est une interaction, une juxtaposition fusion empreinte d’imaginaire, même si la base de départ prend son essence dans une situation réelle.

 

 

Comment détourner le négatif pour en faire du positif, se servir de ces expériences qui devraient nous coucher pour nous relever et aller plus loin. Comment faire « résilience », comment l’humain peut-il se remettre à flot malgré les tempêtes traversées et subies ?

 

 

La chorégraphie met en jeu une gestuelle du quotidien pour être au plus juste. La justesse est pour Marie Zawada, une priorité, un des fondamentaux qu’elle garde en permanence à l’esprit afin de ne jamais perdre le spectateur. Je sais d’où je viens…

 

Il n’est pas question d’élitisme… Il convient d’accompagner le spectateur mais de ne pas faire les choix à sa place… Ses émotions doivent susciter ses propres retours intimes et lui permettre ce questionnement personnel. La Justesse, on est là pour vivre, une danse qui parle pour de vrai !

 

 

D’un point de vue scénographie, le plateau est habité par des modules mouvants en carton recyclé, vivants, tantôt support chorégraphiques, avec lesquels les deux danseurs vont jouer, tantôt support de projection.

 

L’ensemble du spectacle est pensé avec une envie d’éthique, dans une démarche durable.

 

 

Cette résidence est l’occasion pour Benoît Chéritel de finaliser la création lumière.

 

La bande-son composée par Franck Zaragoza, propose un univers onirique qui habille ce rapport à l’enfance voulu et souhaité par les auteurs.

 

 

Cette pièce voit le jour, après près de 10 années de gestation. « Il fallait trouver une manière pudique de traiter ses notions importantes de la nature humaine en proposant deux niveaux de lecture, contemporain et accessible, nouer un lien fort avec le public, où les émotions de chacun puisse prendre corps et se libérer sans imposer une partition institutionnelle. », précise Marie Zawada.

 

 

Stockholm, un duo danse-projection cinématographique contre le duo déterminisme -fatalisme !

 

 

Sincérité, justesse, sobriété et efficacité sont les mots repères pour une création qui devrait faire Date en plus de faire Sens !

 

À vous de voir !

 

 

J.L Pradines

 

 

 

ecla 0404185

ecla 0404182

 

 

ecla 0404183

 

 

ecla 0404184

 

 

ecla 0404186

 

 

ecla 0404187

 

 

ecla 0404188

 

 

ecla 0404189

 

 

ecla 04041810

 

 

ecla 04041811

 

 

ecla 04041812

 

 

ecla 04041813

 

 

ecla 04041814

 

 

ecla 04041815

 

 

ecla 04041816

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer