Autres journaux :



jeudi 4 juin 2015 à 15:55

Areva

"Le président de la République s’engage pour la refondation de la filière nucléaire"



 

« Hier matin, le président de la République a tenu une réunion avec le Premier ministre et les ministres concernés pour étudier le projet de refondation de la filière nucléaire française. Les organisations syndicales et les salariés du groupe AREVA attendaient de connaître les orientations à l’issue de cette réunion.

 

 

Le président de la République a annoncé que « sous réserve de la conclusion d’un accord de partenariat stratégique global avec AREVA, EDF a vocation à devenir actionnaire majoritaire de la filiale commune AREVA NP, qui rassemble les activités industrielles de construction de réacteurs, d’assemblage de combustible et de services à la base installée. AREVA conservera une participation stratégique avec un pacte d’actionnaires. »

 

« Ce projet préservera l’intégrité d’AREVA NP et de ses métiers. Il garantit la viabilité du groupe AREVA refondé autour de contrats commerciaux équilibrés avec ses clients. Il assure une continuité entre les activités du cycle du combustible et celles de construction et maintenance des réacteurs dans le respect des plus hauts standards de sureté. »

 

Par ailleurs, « l’Etat recapitalisera AREVA, en investisseur avisé, à la hauteur nécessaire ».

 

 

Dès le mardi 2 juin, nous avons rencontré les organisations syndicales du site du Creusot. Nous prenons donc note de l’engagement du président de la République au soutien de cette filière dont nous connaissons, ici en Saône-et-Loire, l’importance tout autant que l’excellence.

 

 

C’est une première étape dans la sanctuarisation de la filière nucléaire comme filière d’avenir, productrice d’énergie décarbonnée.

 

 

Dans les mois qui viennent, nous demeurerons, comme nous l’avons toujours été, particulièrement vigilants pour que le dialogue social soit respecté et, surtout, pour que les compétences et les emplois qui font l’excellence de ce groupe puissent être maintenus au meilleur niveau.« 

 

 

Philippe BAUMEL, Député de Saône-et-Loire
David MARTI, président de la communauté urbaine Creusot Montceau
André BILLARDON, maire du Creusot
Jean-Claude LAGRANGE, vice-président en charge de l’économie et de l’emploi au Conseil régional de Bourgogne

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Areva”

  1. Daniel Z dit :

    Je n’arriverai jamais à comprendre…..

     » Areva, contrôlé à 87% par l’Etat,…. »
    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/areva-c-est-quoi-le-probleme_1657507.html#OKcDl50Wg3fmVMtJ.99 »

    Si cette entreprise en est là, n’est ce pas en raison de la gestion étatique ?
    Quel gâchis et quel fiasco avec en vedette l’ EPR , vitrine du savoir faire français !!!!

    Amitiés

  2. loupblanc dit :

    j’aime bien ce président qui s’engage avec l’argent du citoyen.
    Areva qui travaillait avec EDF a décidé de travailler seul , principal actionnaire l’Etat qui comme les principaux acteurs du CAC 40 empoche ou dépense malgré 85 milliards de déficit en 2014. L’Etat responsable d’aucune prise de décisions !!!! L’ex patronne d’Areva qui ne supporterait pas le patron d’EDF , des caprices comme notre président. Areva qui a donné 20 milliards à ses actionnaires en empruntant sur 10 années.
    Et aujourd’hui Zorro Hollande recapitalise , le mot magique , comme pour les banques. Les cocus  » le contribuable » , en espérant ne pas être boycottés.
    Hier sur TF1 très bonne analyse
    4000 personnes foutues dehors en France : retrouvé 1 milliard , bon pour la courbe du chômage et du redressement productif
    EDF rachète une filiale pour 2.20 milliards mais va augmenter ses prix pour payer.
    le reste , il faut recapitaliser jusqu’à 7 mais pas 5 milliards, le contribuable augmente son pouvoir d’achat
    Et pendant ce temps là , où sont partis les contrats potentiels des dernières commandes mondiales .
    Donc Areva recapitalisé , retenez bien ce verbe , et les 2 pieds dans la m……….
    Ah j’oubliais , si le président n’était pas intervenu , c’eût été pire
    Alors Mrs les politiques , malgré tout le respect que je vois doit , dites tout les frondeurs , le pourquoi du comment.