Autres journaux :


jeudi 25 juin 2015 à 07:15

Du côté de nos entreprises

Vectéo, « la technologie adaptée au contrôle qualité »



 

 

 

Vectéo

 

« la technologie adaptée au contrôle qualité »

 

 

Aujourd’hui nous vous emmenons dans une jeune entreprise prometteuse et récompensée à plusieurs reprises pour ses innovations.

 

Vendredi dernier, nous vous parlions du Trophée « Initiatives Jeunes » organisé par le Lions Club de Montceau. C’est à cette occasion que Mickaël Provost, dirigeant et fondateur de l’entreprise Vectéo a été récompensé par le prix « Innovation ».

 

 

 

 

Pour cette start-up créée en 2012 et installée au Creusot, c’est un succès sur lequel son dirigeant compte bien encore surfer !

 

 

 

Portrait d’un chef d’entreprise

 

Mickaël Provost se définit comme « un produit local ». Il a effectué son DUT Génie mécanique et productique à l’IUT du Creusot, complété d’une licence professionnelle Conception aéronautique.

A l’issue de son cursus de formation en 2008, le jeune homme est alors embauché sur la plate-forme transfert technologique, laquelle fait le lien entre les laboratoires universitaires (LE2i en l’occurrence) et les industriels.

 

« J’y étais déjà confronté aux problématiques clients » raconte-t-il.

Pourtant pour le jeune homme, dans son activité quotidienne, il manque une part d’accomplissement professionnel.

« J’avais envie de définir mes propres règles du jeu. Et puis c’était le moment de le faire. Je n’avais rien à perdre »

Et d’ajouter à propos de son entreprise : « C’est beaucoup de galère, de travail, mais c’est un vrai accomplissement professionnel. C’est une vraie école de la vie. En cinq ans, je pense avoir appris beaucoup de choses ».

 

Aussi en 2010, Mickaël Provost décide de démissionner. Il souhaite monter son entreprise, avoir un vrai challenge.

 

Pour accomplir son projet, il se rapproche de l’incubateur régional Premice, qui accueille des porteurs de projets et les accompagne jusqu’à la création d’entreprise. Il passe ainsi, en 2011, devant un comité de sélection qui retient son projet.

 

Il créera son entreprise en janvier 2012.

 

Par la suite, il présentera les projets menés par l’entreprise à plusieurs concours.

Il remporte ainsi le Concours d’aide aux entreprises innovantes Oséo (anciennement BPI), mais aussi celui du Réseau Entreprendre Bourgogne.

 

Certes ces concours apportent des aides financières à la jeune entreprise. Mais « le fait d’être lauréat ouvre un réseau. Remporter le concours Oséo est un très grand avantage » raconte le jeune entrepreneur.

 

Avec le Réseau Entreprendre Bourgogne, Mickaël Provost est parrainé par un entrepreneur retraité qui peut lui apporter des conseils en s’appuyant sur sa propre expérience.

 

On l’aura compris, le jeune entrepreneur sait bien s’entourer pour développer sa jeune entreprise.

 

 

 

Vectéo, une jeune entreprise innovante

 

Mais que propose cette jeune entreprise ?

 

Vectéo est une start-up comprenant cinq personnes : deux docteurs, deux ingénieurs et son dirigeant.

 

Hébergée dans les locaux de l’IUT, son dirigeant la définit comme une jeune pousse du laboratoire LE2i du Creusot.

 

Créée en 2012, l’entreprise a deux activités principales.

D’abord elle propose une prestation de service dans le domaine de la numérisation 3D. « On utilise des technologies des scanners pour acquérir des donnes géométriques d’une pièce pour en faire le contrôle » indique Mickaël Provost.

Cela permet de savoir par exemple si une pièce est conforme aux cahiers des charges initial.

 

Cette activité intéresse principalement des clients industriels dans les secteurs du transport, de l’aéronautique, de l’automobile, de la fonderie ou de la plasturgie.

 

Toutefois, il arrive que l’entreprise reçoive des demandes de particuliers pour un service de rétroconception. De quoi s’agit-il ? Lorsqu’un particulier a perdu un plan d’une pièce ou que ce plan n’existe plus, l’entreprise peut recréer ce plan à partir de la pièce d’origine grâce à la numérisation 3D. Ce service n’est pas à la portée de tous les particuliers et touche une clientèle bien spécifique.

 

Ainsi des collectionneurs de voitures anciennes ou de pièces rares peuvent être intéressés par ce service.

 

Ensuite, la deuxième activité de l’entreprise Vectéo consiste en le développement d’une solution pour l’automatisation de l’apprentissage pour des cellules robotisées.

 

Pour l’expliquer plus simplement, lorsqu’un être humain souhaite qu’une machine réalise une action, il doit traduire le message dans le langage machine et la programmer. Cela peut prendre du temps. Le logiciel créé par l’entreprise Vectéo (Octa) traduit la demande humaine.

 

Dans le secteur automobile, pour certaines programmations, si celles-ci sont réalisées par un opérateur, cela peut prendre entre 12h et 16h. Avec le logiciel, cette programmation prend cinq minutes.

Plus globalement, Mickaël Provost indique que le gain habituel de temps est de l’ordre de 6 à 8 fois.

 

Deux demi-journées techniques à la découverte de Vectéo

 

Mardi 23 juin après-midi et mercredi 24 juin matin, l’entreprise, en partenariat avec la société GOM, accueille les industriels intéressés par les équipements robotiques et l’automatisation.

 

Ce sera l’occasion de présenter le plug-in et la cellule robotisée.

 

Renseignements et inscriptions auprès de :

 

Mickaël Provost, PDG

Téléphone : 03 85 73 11 36

Mobile : 06 26 80 08 31 

Email : mickael.provost@vecteo.com

 

Thomas Berthet, responsable commercial

Téléphone : 03 85 73 11 43

Mobile : 06 25 61 11 96

Email : thomas.berthet@vecteo.com

 

L’inscription est obligatoire.

 

Nous leur souhaitons un franc succès.

 

Émilie Mondoloni

 

 

vecteo 2506154

 

 

 

 

 

vecteo 2506152

 

 

 

vecteo 2506153

 

 

 

 

vecteo 2506155

 

 

 

vecteo 2506156

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer