Autres journaux :



vendredi 24 juillet 2015 à 12:02

50 entreprises de Saône-et-Loire…

...recherchent 70 employés



 

 

 

 

…recherchent 70 employés

 

 

 

Vous ne rêvez pas et c’est bien en Saône-et-Loire que cela se passe.

 

 

Au cours d’une conférence de presse, ce jeudi après-midi, la CCI s’est expliquée, en présence de Marina Malo, responsable de l’entreprise Mix Énergie (plombier chauffagiste, énergies renouvelables).

 

 

 

Les représentants de la CCI ont souhaité faire un point sur l’alternance et l »emploi, car derrière un contrat d’alternance, il y a des employeurs cherchant des employés.

Or aujourd’hui, la CCI constate qu’un certain nombre d’emplois ne sont pas pourvus, faute de candidats.

 

Le Pôle formation de la CCI 71

 

Depuis plus de vingt ans, l’offre de formation en alternance prépare aux métiers du commerce et de la vente, et aussi aux métiers de la gestion commerciale et de la gestion aux ressources humaines.

 

Le pôle formation propose ainsi des formations de CAP à Bac +3.

 

En 2014, ce sont ainsi 110 salariés qui ont suivi une formation en alternance. Dans les 6 mois suivant leur formation, 90 % d’entre eux ont obtenu un emploi.

 

Mais attention, ces formations sont ouvertes à tous : salariés (formation continue), demandeurs d’emplois, jeunes. L’alternance ne connaît alors pas de limite d’âge.

Vous pouvez donc très bien obtenir un contrat d’alternance à 40 voire 50 ans.

 

Et ce n’est pas tout, les frais de formation sont à la charge de l’entreprise. Mais alors pourquoi tant d’entreprises recherchent encore leurs futurs salariés ?

 

La CCI accompagne les entreprises

 

Auprès des entreprises, la Chambre de Commerce et d’Industrie propose un accompagnement dans leurs projets d’alternance par l’identification et la sélection des candidats pour les recrutements, par la préparation des candidats à l’entretien d’embauche, des propositions adaptées aux projets d’ingénierie de formation ou encore l’organisation de recrutements à la carte.

 

Mais encore faut-il qu’il y ait des candidats sur toutes les filières ! Et c’est là que le bas blesse.

En effet, par méconnaissance des secteurs selon les responsables de la CCI, 70 postes en alternance sont à pourvoir dans des métiers qui recrutent : manager de distribution, attaché commercial, attaché de direction, conseiller commercial, concepteur-vendeur de cuisines, vendeur, commercial ou encore équipier de vente.

 

Ce sont ainsi des entreprises telles que Castorama, Promocash, Décathlon, Véolia, Oxxo, Albéa, Schmidt, Cuisinella, Kelly Services, EMS, Beoplast ou Alcéa par exemple, qui sont en recherche de collaborateurs.

 

Si vous êtes intéressés par ces métiers, contactez la CCI pour en savoir davantage sur les formations et les offres.

 

L’alternance pour tous

 

Halte aux idées reçues : on peut avoir accès à l’alternance à tout âge, y compris au-delà de 26 ans.

Le salarié en formation est présent 75% de son temps en entreprise et 25% en formation (généralement six jours par mois).

Pour les demandeurs d’emplois, il y a la possibilité de signer un contrat d’intégration préalable à l’alternance afin de remettre un pied dans l’entreprise progressivement.

 

La CCI essaie d’ailleurs de travailler davantage avec Pôle emploi.

 

Témoignage d’un entrepreneur

 

Madame Malo vient de recruter une jeune femme qui débutera dès le 1er septembre son contrat de professionnalisation en alternance. Et c’est tout sourire qu’elle explique cette nécessité qui s’est imposée à elle et à son entreprise familiale, une TPE de bientôt 5 personnes.

 

« Nous voulons grossir. Or pour grossir, l’aspect commercial est important. Cela passe donc par le recrutement de Mathilde, car j’étais dépassée. On en est à notre troisième apprenti. Mais les contrats de professionnalisation, on connaissait moins. J’en ai entendu parler l’an dernier pour la première fois. Je cherchais quelqu’un venant me compléter sur l’administratif, quelqu’un de structuré. »

 

Comme elle l’a expliqué, Madame Malo a été accompagnée par Angélique Chemarin, conseillère formation à la CCI.

 

Pour la jeune recrutée Mathilde, ce contrat lui donne la possibilité de valider un bac+2 en un an.

Et Madame Malo a pris toute la mesure de son engagement : « Je suis là pour l’aider à mettre en pratique ce qu’elle apprend ».

 

Malgré ce discours encourageant, Antoine Diaz, Président de la commission Formation et Emploi à la CCI, a constaté que le fossé entre le nombre de candidats et les demandes n’a jamais été aussi important qu’à ce jour.

 

Il est donc encore temps de se renseigner et de candidater.

 

Les formations démarrent pour la plupart en octobre. Mais les candidats peuvent intégrer les cours jusqu’en novembre.

La rémunération des salariés est variable, en moyenne entre 55% et 80% du SMIC. Toutefois, selon les accords de branche, elle peut s’élever à davantage. Et après 26 ans, les salariés en alternance reçoivent au minimum l’équivalent du SMIC.

Les formations se déroulent, selon les thématiques, à Chalon-sur-Saône, à Mâcon et à Beaune.

 

Pour toute demande de renseignements, vous pouvez contacter les services de la CCI :

– Média Pôle CCI au 03.85.42.36.25.

– ou Espace Emploi-Formation au 03.85.21.53.39.

 

 

Alors à vos téléphones, pour décrocher l’un des 70 emplois à pourvoir auprès de nos entreprises locales !

 

Émilie Mondoloni

 

cci emplois 2407152

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer