Autres journaux :


mercredi 5 août 2015 à 08:14

Viendra-t-y, viendra-t-y pas ?

Emmaüs s'implantera finalement à Montceau-les-Mines



 

 

 

C’est vrai que le feuilleton passionne tout le monde et qu’il convient peut être d’en faire un résumé.

 

 

 

Refaisons l’historique des annonces.

 

Fin juin 2013, le Conseil municipal de Montceau nous annonçait la cession de biens à la communauté d’Emmaüs de l’autunois et l’ouverture d’une recyclerie avec magasin de vente dès le mois d’octobre 2013. Par ailleurs cette même communauté acquiérait six anciens logements d’instituteurs à rénover afin d’héberger les compagnons de la Communauté. Perspectives économiques et commerciales intéressantes pour Montceau transparaissaient dans le discours.

 

 

Seuls des esprits mal intentionnés auraient pu faire alors le rapprochement entre cette annonce et la future campagne électorale des municipales. Pour qui connaît le dossier, cette annonce toute prématurée qu’elle fut n’en était pas moins réelle.

 

Les aléas administratifs, la mise en place des financements, les difficultés des cessions et des acquisitions avec des particuliers ont retardé le dossier de six mois, puis de six autres.

 

 

2 décembre 2013, la presse locale annonçait dans ses colonnes que la responsable d’Emmaüs, Véronique Beaufils Lacoste, prévoyait que le magasin Emmaüs, avec ateliers de tri, allait ouvrir ses portes à ses premiers clients à la fin du premier semestre 2014.

 

 

Là aussi tout le monde devait être sincère, mais la bonne volonté et le désir ne viennent pas à bout de tous les problèmes techniques. Or il semble que ces derniers soient conséquents et qu’il faille trouver des solutions nécessitant des rallonges de temps, voire d’argent.

 

 

Le 15 décembre 2014 on nous annonçait que les travaux débutaient dans les appartements devant accueillir les compagnons. Pour le reste rien n’était encore réglé.

 

 

 

2 août 2015 grande vente annuelle à Etang sur Arroux. Montceau News est comme Saint Thomas et veut donc voir d’une main ferme et toucher de l’œil une réalité dans laquelle vous ne pourriez pas mettre le pied. Du coup nous nous sommes transportés in situ et surtout à Etang sur Arroux. Nous y avons rencontré une responsable charmante et souriante entourée de son équipe.

 

 

 

Les nouvelles sont réalistes et pondérées. Il s’agit en fait d’un canevas dont la réalisation sera plus lente que prévu. Un nouvel équipement fait son entrée dans le tableau. Les anciens établissements Tenoux rue Rameau vont être adaptés pour y installer un magasin provisoire. Pourquoi cette phase intermédiaire ? Tout simplement parce que l’acquisition des locaux rue de Gueugnon a été plus longue que prévue, que des travaux de mise aux normes et de rénovation sont absolument nécessaires et qu’il faut programmer et provisionner tout ceci courant 2016.

 

 

Donc pas d’ouverture provisoire ou définitive avant courant ( ?) 2016.

 

 

 

Les anciens établissements Tenoux vont ensuite être utilisés (quand le magasin définitif sera ouvert) pour gérer les filières des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E), des déchets non dangereux des activités économiques, des déchets ultimes, des matières premières tels que papiers, cartons, métaux.

 

 

 

Donc résumons, les appartements ça va ou ça se termine, des compagnons sont déjà logés ou en partie.

 

 

Des travaux doivent être réalisés pour approprier des locaux afin d’ouvrir un magasin temporaire. Pendant ce temps, ou dès que c’est possible, des travaux de mise aux normes doivent être réalisés dans les anciens locaux de JS Telecom. Tout ceci nous mène courant 2016. Donc 3 ans après la première annonce.

 

 

 

Mais ce faisant Montceau disposera d’une communauté d’une trentaine de compagnons animant un magasin de 2000m2 sur une superficie de 4000m2 avec ban d’essai, atelier de réparations, etc. Il sera aussi créé 5 emplois salariés en CDI.

 

 

C’est quelque chose d’intéressant et de bénéfique pour le bassin minier, et qui répondra à sa longue tradition de solidarité.

 

Nous verrons bien comment les choses vont évoluer, en tout cas il vous va falloir faire preuve de patience.

 

 

Aujourd’hui 2 août 2015 la grande vente bat son plein à Etang sur Arroux. Véronique Beaufils Lacoste et son équipe peuvent être satisfaites. L’an passé, un bon cru, le public avait été nombreux mais très regroupé. La vente avait été un succès. Cette fois depuis samedi après midi la fréquentation est échelonnée, mais nombreuse.

 

 

 

Ces grandes ventes ne sont pas des braderies, bien au contraire. Elles servent de vitrine à l’activité de la communauté en mettant en scène des éléments de valeur stockés au cours de l’année et des rayons habituels relookés pour la circonstance. Il y a de vraies bonnes affaires à réaliser. Ceux qui attendent des soldes seront déçus, mais ceux qui veulent faire un geste de solidarité, se faire plaisir en aidant les autres, cette journée peut leur apporter satisfaction.

 

 

Une grande vente équivaut au moins 10 journées de vente normales. Ces recettes servent au fonctionnement de la communauté. Rappelons que celle-ci a été créée en août 1998 à Autun et que les locaux d’Etang ont été ouverts en 2000. Il y a 17 ans que tous œuvrent dans notre région pour aider ceux qui en ont besoin.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

 

 

emmaus 0308152

 

 

emmaus 0308153

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Viendra-t-y, viendra-t-y pas ?”

  1. chimel dit :

    bjr ,

    c’est mieux que des friches industrielles mais c’est tres representatif de la desindustrielisation de notre pays . une ong remplace deux entreprises qui il y a une bonne vingtaine d’années employaient l’une plusieurs dizaines de salariés et l’autre un peu moins de 500 .

    • montcellienbis dit :

      c’est surtout représentatif de la dèche dans laquelle se trouve une majorité de français alors que d’autres s’en foutent plein les poches un pays de merde s’instaure …mais enfin comme personne ne bouge te que tous ont l’air d’apprécier le monde ou ils sont …attendons
      j c rey

  2. roussillon dit :

    C’est une bonne nouvelle…!

  3. loupblanc dit :

    une bonne nouvelle de solidarité mais avec des emplois précaires et des dons financés par le contribuable ( exemple : quand la grande distribution donne du non alimentaire …..). LA FRANCE de demain .

  4. Cyrille71300 dit :

    La bonne nouvelle, c’est quand une entreprise remplacera Emmaüs…

    Mais bon, en 2013 la municipalité était plus portée sur la solidarité plutôt que la création d’entreprise et d’emploi…