Autres journaux :



mardi 15 septembre 2015 à 06:02

Entreprise Perrin (Montceau)

Inauguration du show room Made in France



 

 

Ce lundi 14 septembre, Martine et Franck Couturier ont accueilli 200 invités dans le show room de l’entreprise Perrin, à l’occasion de l’inauguration de celui-ci.

 

 

Cette soirée était l’occasion pour la vieille entreprise montcellienne de présenter ses nouveaux partenariats dans un décor d’usine savamment rénové.

Parmi les invités, il y avait de nombreux élus parmi lesquels Elisabeth Roblot, Vice-Présidente au Conseil départemental et venue représenter André Accary, mais aussi Jean-Paul Emorine, le Sous-préfet de Chalon-sur-Saône et plusieurs élus du conseil municipal, entourant Madame le Maire.

Il y avait aussi des représentants de la CCI, des entrepreneurs et le Commissaire de police de Montceau.

 

Derrière Franck Couturier, Pdg de l’entreprise Perrin, on pouvait apercevoir le jeune Directeur général Damien Schneider arrivé dans l’entreprise en novembre 2014.

 

Un show room pour le Made in France

 

Comme l’a expliqué Franck Couturier, l’espace inauguré ce lundi soir est « dédié à la fabrication française du textile. »

 

Le chantier du bâtiment a duré 6 mois et engagé des artisans locaux. L’entreprise a fait appel à un architecte de Montceau, inspiré par le travail de Philippe Bruguet.

 

Surnommé « Cathédrale du Made in France » par Franck Couturier lui-même, le magasin d’usine a pour objet de proposer un lieu unique pour trouver des chaussettes et des collants de Perrin.

Mais ce n’est pas tout ! Des partenariats ont été mis en place avec d’autres entreprises telles que les chemises Gauthier de Chalon-sur-Saône, ou encore la marque Gohia dont le créateur Alexandre Fuchart est meilleur ouvrier de France en teinture. Enfin le troisième partenariat a été mis en place avec la marque Saint James, une entreprise normande.

Le deuxième objectif du lieu était de proposer un show room pour les marques de l’entreprise. Le troisième objectif était d’en faire une base logistique du site internet de l’entreprise.

Le quatrième objectif de la création du lieu était de l’inscrire dans un tourisme industriel, comprenant une visite de la manufacture, puis celle du show room.

Enfin le cinquième objectif était de proposer dans cette ancienne usine, un lieu atypique de conférences pour des entreprises, des associations ou des particuliers.

 

Après cette présentation, Franck Couturier s’est adressé aux politiques présents : « Je me permets d’indiquer aux élus l’importance de faire sortir des touristes de la route express. Aidez-nous. Le savoir-faire est sollicité par les touristes ».

 

Et de conclure son discours : « Je suis très fier ce soir et j’ai beaucoup d’émotions ».

 

« Le tourisme industriel peut se conjuguer avec Center Parcs »

 

C’est ensuite Marie-Claude Jarrot qui a pris la parole, exprimant son émotion :

« Je suis très émue par votre amitié, par votre fidélité. Je sais à titre personnel ce que je vous dois. Nous sommes tous très émus d’être là ce soir avec Martine et Franck. Guy Souvigny connaît bien le monde de l’industrie, du commerce et de Perrin. Perrin, qui nous propose depuis quelques semaines un show room. A l’occasion des vœux en début d’année, j’avais rappelé l’importance du devoir économique de la collectivité. Ce devoir nous oblige à une signalétique pour quitter la RCEA. Ce devoir économique nous oblige car nous croyons aux forces de l’entreprise. Nous croyons à l’économie de marché, de l’entreprise. Je suis une libérale, parce qu’il y a le mot liberté dans libéral, liberté en politique, la liberté de parole. Franck et Martine sont des résistants. Ils se battent pour faire vivre leur entreprise. C’est vrai que le libéralisme ne favorise pas toujours l’entreprise. Il faut protéger vos salariés avec un dialogue qui existe.

Les chiffres du chômage nous inquiètent. De nombreuses entreprises sont frileuses pour recruter. Ce sont les entreprises qui créent les emplois. Je veux dire à ce titre merci.

Ce show room, j’en suis sûre, créera de l’emploi. Ce ne sont pas les élus qui créent de l’emploi. Mais ils favorisent l’économie.

Le tourisme industriel peut se conjuguer avec Center Parcs par exemple. Des entrepreneurs sauront faire pression sur Center Parcs pour que le tourisme industriel puisse vivre avec le tourisme tout court. Nous n’allons pas assez dans les entreprises. Les élus doivent aller dans les entreprises. »

 

Et Madame le Maire d’ajouter : « Pour nous, il n’y a pas de fatalité, pas de territoire perdu. D’autres personnes ont continué à développer leur entreprise. Nous allons continuer à redresser notre territoire et nous sommes en train de le faire. Depuis 2013, vous avez lancé le tourisme industriel. Le textile a une histoire à Montceau. Le textile a un avenir à Montceau grâce à des entreprises innovantes et dynamiques. Nous pouvons porter haut les couleurs de la filière textile à Montceau. Ce magnifique espace est amené à porter les couleurs du Made in Montceau et du Made in France. Les montcelliens et les montcelliennes ont du talent et les acteurs du secteur économique ont du talent. Vive le Made in Montceau et vive le Made in France ».

 

Ce sont ensuite Jean-Paul Emorine, sénateur et Jehan-Eric Winckler, sous-préfet de Chalon-sur-Saône qui se sont exprimés.

 

Le premier a exprimé son plaisir d’être présent dans un lieu du patrimoine montcellien restauré.

Puis s’agissant d’économie, Jean-Paul Emorine a indiqué : « Les entreprises qui réussissent ont souvent une vision globale du marché. Votre savoir-faire vous permet un certain niveau vous donnant accès au marché mondial ».

 

Le Sous-préfet de Chalon-sur-Saône a souhaité exprimer pour sa part son contentement sur le concept du lieu : « C’est un excellente idée de marier les savoir-faire de Saône-et-Loire. Il n’y a pas que les femmes qui font chauffer les cartes bleues. Je connais des hommes pour qui c’est le cas. Le textile est de la région. »

Et de conclure : « L’aventure qui va commencer avec les établissements Gerbe est intéressante ».

 

Pour sa part Jack Couturier a exprimé son intérêt pour les nouveaux propriétaires chinois de l’enseigne Gerbe : « C’est super qu’une entreprise chinoise investisse dans une marque française. On va aller les voir rapidement ».

 

Les discours ont ensuite laissé place à un verre de l’amitié et à la suite de la découverte des lieux et des produits exposés.

 

Émilie Mondoloni

 

 

perrin 1509156

 

 

perrin 1509152

 

 

perrin 1509153

 

 

perrin 1509154

 

 

perrin 1509155

 

 

 

perrin 1509157

 

 

perrin 1509158

 

 

perrin 1509159

 

 

perrin 15091510

 

 

perrin 15091511

 

 

perrin 15091512

 

 

perrin 15091513

 

 

perrin 15091514

 

 

perrin 15091515

 

 

perrin 15091516

 

 

perrin 15091517

 

 

perrin 15091518

 

 

perrin 15091519

 

 

perrin 15091520

 

 

perrin 15091521

 

 

perrin 15091522

 

 

perrin 15091523

 

 

perrin 15091524

 

 

perrin 15091525

 

 

perrin 15091526

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




2 commentaires sur “Entreprise Perrin (Montceau)”

  1. fleur de sel dit :

    Qu’il était dur de travailler dans cette entreprise il y a 30 ans, les cadences étaient infernales et les encadrants pas « très gentils »
    j’espère pour le personnel que tout cela a été amélioré !!

  2. mimi dit :

    Ca fait plaisir qu’il y a des entreprises à Montceau qui fonctionnent bien,tout comme Robot Coupe….