Autres journaux :



vendredi 9 octobre 2015 à 09:45

Communauté Emmaüs de l’Autunois…

... s'installe à Montceau-les-Mines !



 

 

C’est hier jeudi, en présence de maître Gerbeau, notaire que Marie-Claude Jarrot, maire, a signé l’acte de vente de terrains et bâtiments à la communauté avec des représentants de cette association loi 1901 !

 

 

« Sachez que c’est un honneur pour nous de vous accueillir ici » n’a pas hésité à déclarer Marie-Claude Jarrot, maire, au moment de signer cette convention assez exceptionnelle il faut bien en convenir !

 

215 000

 

C’est en euros le prix d’achat de parcelles, certaines bâties, situées au numéro 6 de la rue de Gueugnon. Un prix défini par le très officiel service des Domaines ! 

 

Des terrains qui appartenaient autrefois à JS Télécom et que, grâce à un prêt, la communauté a pu donc acquérir. Terrains et bâtiments qui abriteront bien évidemment : un dépôt bric à brac avec donc à la clé : création d’emplois ! Combien ? Monsieur Bernard Colombier, vice-président de l’association, ne le sait pas encore. M. Colombier représentant le président : Paul-Henri Deshaires, retenu par d’autres obligations.

 

 

Pour mémoire, rappelons que la communauté s’est installée dans un premier temps à Autun (en 1998) et que deux ans après, c’est à dire en 2000, celle-ci ouvrait son dépôt à Etang-sur Arroux. Une opportunité pour nombre de personnes.

 

CDI

 

Comme l’écrivait notre ami Gilles Le 15 août dernier ; « Mais ce faisant Montceau disposera d’une communauté d’une trentaine de compagnons animant un magasin de 2000m2 sur une superficie de 4000m2 avec ban d’essai, atelier de réparations, etc. Il sera aussi créé 5 emplois salariés en CDI. »

 

Dans son article, rélisé lors de la grande vente d’été de la communauté, notre ami ajoutait : « Les anciens établissements Tenoux vont ensuite être utilisés (quand le magasin définitif sera ouvert) pour gérer les filières des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E), des déchets non dangereux des activités économiques, des déchets ultimes, des matières premières tels que papiers, cartons, métaux. »

 

Nous « entendons « d’ici les esprits grincheux qui ne vont pas manquer de dire ou même écrire que l’installation d’une attelle association n’est pas une très « bonne nouvelle » mais, toujours est-il que sans elle nombre de gens se retrouveraient sans espoir. Sans espoir et de formation, et d’emploi. Sans oublier, bien évidemment les très bonnes affaires que les chineurs peuvent y trouver. Nous-même, d’ailleurs ne manquons pas d’aller quand notre emploi du temps nous le permet, de nous rendre à Etang pour y dénicher quelques « collectors de derrière les fagots »…

 

 

 

Annabelle Berthier

 

 

 

emaus mairie 0910152

 

 

emaus mairie 0910153

 

 

emaus mairie 0910154

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Communauté Emmaüs de l’Autunois…”

  1. catalogne dit :

    On réalise ce qu’on contestait quand on était dans l’opposition. Logique

  2. jean montceau dit :

    Emaüs ne devait il pas s’installer à cette même adresse du temps de l’ancienne municipalité?
    Qui peut nous résumer le feuilleton?

  3. Cyrille71300 dit :

    C’est bel et bien Mr MATHUS qui a eu l’idée, personne ne va contester cela.
    Mais souvenez vous aussi, durant quasiment 1 an il faisait avancer le projet d’un pas puis reculait de deux quelques semaines après.
    Mme JARROT est devenu maire, elle n’a jamais critiquer ce projet elle a juste dénoncer la lenteur.
    Mme JARROT a juste agit de façon que EMMAUS s’installe au plus vite.
    Catalogue, Mme JARROT à toujours soutenu les projets, même si c’était une idée de son prédécesseur, la preuve TSB est toujours aussi populaire, peut-être plus que du temps de Mr MATHUS

    • catalogne dit :

      IL n’y a jamais eu tergiversation de la part de l’équipe MATHUS mais du retard du fait d’ EMMAUS dans le montage de son financement. L’opposition d’alors criait au scandale accusant le maire de « brader les bijoux de famille ». C’est sur que , vu le prix payé par la droite à l’époque pour acquérir ces locaux, à savoir + d’1million d’euros, prix totalement injustifié, c’était vraiment un bijou qui est cédé aujourd’hui.

    • jean montceau dit :

      C’est aussi elle qui a résillié le contrat.