Autres journaux :


jeudi 29 octobre 2015 à 11:40

Avenir du magasin DIA de Saint-Vallier…

... le DIAble par la queue !



 

 

 

Monsieur le Maire de Saint Vallier, signataire d’un arrêté de fermeture administrative des locaux il y a deux ans, mis en alerte par la visite des services techniques de la CCM la semaine passée, client occasionnel de DIA a décidé ce matin du 29 octobre de faire une visite impromptue accompagné de son Directeur Général des services.

 

 

Montceau news qui passait par là s’est invité à la visite. Pour ceux qui se rappellent le film « le DIAble par la queue » et les seaux recueillant l’eau des fuites de la toiture, c’est un peu ça en plus petit dans le magasin DIA de Saint Vallier.

 

Les personnels interpelés par le Maire ont expliqué que lorsqu’il pleut il y a des fuites et de l’eau qui se répand au sol à certains endroits ou qui goutte à tel point qu’il a fallu disposer un seau.

 

 

Le Maire a fait part de ses préoccupations devant cet état de fait dommageable pour un magasin si utile à cet endroit. Les clients présents, et à 9h00 il y en avait beaucoup, se déclarent satisfaits de l’existence de ce supermarché qui dessert au moins 4 quartiers de Montceau et Saint Vallier et surtout une importante clientèle de proximité de personnes âgées.

 

Certains en discutant avec le Maire se disent prêts à signer une pétition pour que le magasin reste et pour d’autres motifs si affinités. Le Français est pétitionnaire.

 

 

Ce magasin est en recherche de repreneur. Il a jusqu’à fin 2016 pour être repris. Des bruits qui courent (et dans ces occasions c’est plus du sprint que du marathon) il apparaîtrait que Carrefour ne veut pas reprendre ce magasin DIA, qui vend ses produits, parce que le local aurait réellement besoin d’une rénovation. Pour d’autres Carrefour se débarrasse de son foncier et aurait du mal à payer un loyer mensuel que certains « experts » souvent autoproclamés estiment à plus de 10 000€ par mois. Mais là nous n’avons aucune certitude sur ces deux « hypothèses. Et il y en a surement des tas d’autres que nous n’avons pas relevées.

 

 

Ce qu’il convient de constater impartialement c’est qu’il n’y a jamais eu autant de produits dans les rayons, et d’une telle variété, que ces derniers font le poids face à d’autres super ou hypermarchés. La rumeur du contraire courrait mais nous avons pu constater qu’elle était fausse.

 

Seul bémol, les clients assidus, ceux qui font le principal de leurs courses dans ce magasin, se plaignent de la disparition progressive des produits DIA au profit de ceux de marque Carrefour, un peu plus chers disent-ils lorsque nous les arrêtons dans les allées du magasin pour les interroger.

 

 

Le DIA de Saint Vallier c’est 6 salariés, soit 4,5 équivalent temps plein environ, 2 autres préposés à la boucherie. Pour un magasin de cette importance avec cette zone de chalandise c’est une gageure. Le Maire loue le travail et l’implication d’un personnel qui intervient sur plusieurs corps de métiers en étant à la caisse, au réassort des rayons, au ménage, à la gestion du stock, à la médiation avec la clientèle, aux tâches administratives, etc., etc.

 

 

De plus la gestion des stocks est automatisée et c’est à chaque fois la découverte des livraisons et donc la nécessité d’une médiation avec les clients qui ne trouvent pas toujours leurs produits habituels. Mais cela est vrai aussi chez de très gros concurrents du secteur Montcellien.

 

 

Un des reproches faits, mais pas seulement concernant ce magasin en particulier, c’est l’état des sols. Mais honnêtement avec des équipes aussi réduites, gérant autant de domaines dans la journée, avec des horaires souvent décalés, il n’y a peut-être pas moyen de faire beaucoup mieux. Il appartient aux autorités responsables de cette marque d’en prendre conscience.

 

Cela n’empêche pas la clientèle d’être fidèle et nombreuse.

 

 

Alain Philibert se dit très préoccupé par la situation. Pour lui une surface commerciale de la grande distribution doit être présente à cet emplacement. Il y va du maintien d’une économie locale rendue fragile par la crise. Préoccupé aussi par les 8 emplois en jeu dans cette affaire de reprise du fond. Préoccupé par la satisfaction des besoins de la population et de sa part la plus fragile.

 

En tant que Maire, ayant constaté que des problèmes potentiels se posaient, sans aucun esprit alarmiste, dit-il, il se doit de faire en sorte que la situation se règle conformément à la règlementation en place.

 

 

Nous avons pu constater que si, effectivement, le Maire, Alain Philibert, est préoccupé, le personnel semble inquiet de son avenir et de la sécurité de sa clientèle. Visiblement et d’après leurs affirmations il s’agit d’une équipe qui s’entend bien et se serre les coudes. Cette visite les a pris de court et donc les réactions favorables de la clientèle les concernant est spontanée et sincère.

 

 

DIA ou quelle que soit l’enseigne qui reprendrait le magasin a un réel avenir sur cet emplacement, mais pour l’instant on peut avoir l’impression qu’il tire le diable par la queue.

 

 

A suivre

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

DIA 29 11 15

 

 

DIA 29 11 153

 

 

DIA 29 11 151

 

DIA 29 11 156

 

DIA 29 11 152

 

 

 

 

DIA 29 11 154

 

 

DIA 29 11 155

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Avenir du magasin DIA de Saint-Vallier…”

  1. st vallier dit :

    Si l enseigne est en location c est bien au proprietaire de faire les travaux de couverture non?