Autres journaux :



lundi 23 novembre 2015 à 21:54

Rencontre « informelle » avec…

... madame Yun Fan Yang, nouvelle propriétaire de la célèbre marque Gerbe !



 

 

Madame Yun Fan Yang avait invit√© Marie-Claude Jarrot, ce lundi midi au Nota Bene, pour s’entretenir avec elle et « entre ¬†femmes de go√Ľt » de l’avenir de l’entreprise de Gerbe¬†!

 

 

« J’ai besoin de vos conseils en tant que femme de go√Ľt.. »¬†n’a don,c pas h√©sit√© √† d√©clarer Mme Yang au cours de cet entretien √† « b√Ętons rompus » comme on dit en France. A b√Ętons ¬†rompus mais tr√®s s√©rieux sur le fond : la preuve en est ce¬†qui ressort de cette¬†interview !

 

 

Luxe ? Vous avez dit luxe ?…

 

Comme pr√©cis√© plus haut la famille de cette jeune femme, s’exprimant dans un anglais parfait, voire « perfect » comme dirait nos amis d’outre-Manche, entend bien faire de cette marque une r√©f√©rence et pas seulement en Chine mais bel et bien dans le monde entier !

 

La marque ne en 1904 donc plus que centenaire va donc √©voluer dans le sens o√Ļ l’entend Mme Yang. « Nous avons pris d√©j√† des contacts avec les grands magasins et ils sont en attente de nos produits.. Nous avons d√©j√† cr√©√©s 5 emplois depuis que nous avons achet√©, cinq personnes qui viennent rejoindre les 38 qui restaient… »

 

Monsieur Philippe Bruguet, directeur g√©n√©ral qui assistait et participait √† ce d√©jeuner « informel » comme ¬†expliqu√© ci-dessus, a apport√© quelques pr√©cisions qui s’imposaient…

 

Patrimoine vivant…

 

« Gerbe n’est pas qu’une marque c’est avant tout un nom inscrit au patrimoine vivant, patrimoine industriel √©videmment mais pas seulement. Gerbe n’est pas qu’une marque, c’est un symbole, le symbole du savoir-faire fran√ßais!« 

 

Discours sur lequel madame Yang a rebondi « nous n’allons pas nous contenter de produire des bas tr√®s haut de gamme mais nous allons aussi d√©velopper d’autres produits de luxe et notamment de la lingerie, des maillots de bain etc. Il nous faudra donc d√©j√† recruter un teinturier ; m√©tier qui n’existait pas au sein de l’entreprise… «  Interrog√©e sur le r√©embauche de salari√©s madame Yang, prudente nous r√©pond « Tout va d√©pendre de l’accueil de nos produits et donc nous allons agir par √©tapes successives c’est pourquoi, au moment o√Ļ je vous parle, je ne peux pas encore m’avancer sur ce sujet… Par contre, j’ai bon espoir dans la r√©ussite de ce projet qui va au del√† du simple enjeu industriel… Le luxe est un monde √† part… »

 

Si une chose est sure c’est que la famille Yang fait partie de ces familles qui appr√©cient √† sa juste valeur le savoir-faire fran√ßais et mettra tout en oeuvre pour r√©ussir son pari d’imposer la marque de Sa√īne-et-Loire au sein de ce march√© immense que repr√©sente la Chine, mais pas seulement puisque Mme Yang emploie carr√©ment le terme de¬†« world » .

 

 

Une marque c√©l√®bre mais pas encore assez pour Mme Yang dont la famille a l’habitude de ne g√©rer que des √©tablissements de luxe. Le dernier en date √©tant un ch√Ęteau de la r√©gion parisienne entour√© d’un parc de 60 hectares et qui abritera 52 chambres « class√©es » 5 √©toiles, rien moins !

 

« La prochaine fois, c’est moi qui vous inviterai ! »¬†a conclu Mme Jarrot.

 

Annabelle Berthier

 

 

gerbe yank 2311152

 

 


 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Rencontre « informelle » avec…”

  1. Pierrette dit :

    Bon courage √† tous ! Je souhaite que cette entreprise redevienne importante et que tout comme l’entreprise Perrin et Monnet nous soyons fiers de voir leur nom dans le monde.

  2. jean montceau dit :

    L’entreprise Gerbe n’est pas sur St Vallier?