Autres journaux :


jeudi 8 septembre 2016 à 17:32

Economie

Michel SAPIN et Christophe SIRUGUE ont reçu Henri POUPART-LAFARGE, PDG d’Alstom



Le communiqué de Bercy :

 

« Suite à l’annonce par Alstom de son intention de transférer la production de trains du site de Belfort sur le site de Reichshoffen, Michel SAPIN, ministre de l’Economie et des Finances, et Christophe SIRUGUE, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie, ont souhaité rencontrer rapidement M. Henri POUPART-LAFARGE, Président directeur général d’Alstom.

 

Ils lui ont demandé des explications sur les motivations de cette décision et lui ont fait part de leur incompréhension du caractère soudain et non concerté de cette annonce. Celle-ci intervient alors qu’Alstom fait face à une période de baisse de son plan de charge en France. Les ministres ont rappelé l’engagement du Gouvernement en faveur de la filière ferroviaire française.

 

Les ministres ont demandé à M. POUPART-LAFARGE, avant toute décision définitive, d’engager une phase de discussion et de négociation avec l’Etat, les partenaires sociaux, les élus locaux et l’ensemble des parties prenantes. Les Ministres seront particulièrement attentifs à l’évolution globale de l’emploi industriel à Belfort et au maintien de la capacité de la France à concevoir et fabriquer des locomotives. Ils ont insisté auprès de M. POUPART-LAFARGE pour qu’Alstom s’inscrive dans un dialogue social exemplaire et transparent avec les organisations syndicales.

 

Le secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie recevra dès le début de la semaine prochaine les organisations syndicales ainsi que les élus locaux. »

 

 

ministre 02091618

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




4 commentaires sur “Economie”

  1. loupblanc dit :

    les ministres seront attentifs , etc……….
    à ce jour 6.5 millions de chômeurs , tout est dit

  2. Daniel dit :

    Eh bien, M. Le Député, Vous voilà au pied du mur…Et c’est là que l’on va pouvoir juger le maçon : Donnons-nous RDV lorsque Vous aurez sauvez respectivement la SFAR et ALSTO…
    L’exécutif a perdu deux ans sur la problématique de l’emploi avec la mise en place de mesures inadaptées. Il est donc normal d’être sévère à son égard. Mais plus largement, je constate un fatalisme d’une grande partie de la classe politique face au chômage. Depuis 1983, le chômage est de 9% en moyenne en France (9,7% aujourd’hui en métropole). Depuis 30 ans, le pays et les politiques se sont habitués au chômage de masse. Il y a un consensus à droite comme à gauche qui est de dire que si le chômage revient entre 8 et 9%, le problème est réglé.

  3. Daniel Z dit :

    «  »Les ministres ont rappelé l’engagement du Gouvernement en faveur de la filière ferroviaire française. » »

    «  »Celle-ci intervient alors qu’Alstom fait face à une période de baisse de son plan de charge en France. » »

    Tout est là non ?
    En quelques décennies, nos politiciens n’auraient t’ils pas tout simplement saboté l’industrie française ?

    Amitiés

  4. roussillon dit :

    L’Etat français actionnaire d’Alstom à 20% est parfaitement au courant des intentions d’Alstom d’augmenter sa rentabilité en faisant valser le personnel et d’ailleurs Alstom a inscrit à son bilan financier une provision à cet effet.
    A quoi joue le gouvernement ?
    Est il mouillé jusqu’à la gauche dans le brouillard argenté du capitalisme ?