Autres journaux :


vendredi 14 octobre 2016 à 07:39

Job dating à l’AFPA de Montceau-les-Mines

Un job dating organisé par des stagiaires




 

Ce jeudi après-midi de 14h à 17h, l’AFPA proposait à ses stagiaires, toutes formations confondues, un job dating avec des entreprises locales.

 

Un job dating organisé par des stagiaires

 

 

 

Comme nous l’a expliqué Madame France Gueidan Delage, Directrice de l’AFPA de Montceau-les-Mines, cette manifestation a été organisée par six stagiaires en formation « assistante commerciale ». Il s’agissait donc pour elles d’un projet concret.

 

 

La Directrice de l’AFPA considère ce rendez-vous comme important entre les entreprises et les stagiaires en fin de formation. L’originalité de ce job dating est de réunir toutes les formations de l’AFPA (métiers du bâtiment comme le tertiaire) afin de permettre une première rencontre entre des candidats à l’embauche et des recruteurs.

 

 

 

Cela correspond aussi à un premier exercice pour les stagiaires qui n’a pas toujours eu beaucoup l’occasion de s’expérimenter dans de tels exercices.

Pour les six assistantes commerciales en formation à l’origine de l’organisation de l’événement, il s’agissait d’abord de développer une action dans le cadre du module « développer une action commerciale ». Dans ce cadre, elles ont organisé la manifestation de A à Z, invitant entreprises et partenaires. L’une d’entre elles nous a expliqué : « On a démarché des entreprises du Creusot, de Montceau-les-Mines et de Paray-le-Monial. » Ce jeudi, ce sont ainsi 25 intervenants professionnels qui étaient au rendez-vous pour un premier rendez-vous où les candidats devaient donner au cours de ce premier contact. Objectif ? Décrocher un autre rendez-vous mais cette fois-ci plus long !

 

 

 

5 minutes pour convaincre

 

 

 

Ce jeudi après-midi, les stagiaires avaient droit à cinq minutes pour convaincre les intervenants professionnels de les contacter pour un entretien approfondi. C’est une cloche qui venait ponctuer le rythme de l’après-midi et donner le signal de fin de chaque rencontre.

 

 

On comprendra donc que le relationnel jouait un rôle important et que la première impression était de toute importance. L’autre objectif des stagiaires était bien sûr de faire passer un maximum de CV voire même de lettres de motivation aux recruteurs présents.

 

 

Parmi les entreprises présentes, il y avait Eureka Interim, Interim’R, Adecco, SATT Interim, Proman (Paray-le-Monial), Job évolution, Manpower, Mission locale, Solidarité services, Vitaris, Pôle emploi dynamique métallurgie, Pôle emploi service entreprises, GIFI, C2C Inelys, Brico dépôt et Activ.

Présente aussi pour appuyer l’action de l’AFPA, Marie-Claude Jarrot l’était à double titre, en tant que Maire de Montceau-les-Mines et en tant qu’élue à la Région comme elle l’a indiqué elle-même.

 

 

Elle a exprimé ses encouragements aux stagiaires présents.

 

 

Et d’ajouter s’adressant tantôt aux candidats tantôt aux employeurs : « Madame la Directrice, Monsieur le Manageur de formation, Mesdames les porteuses de ce beau projet, vous tous qui cherchez un emploi, je salue cette initiative.

 

 

 

Je suis là en tant que Maire pour vous dire que ces initiatives seront toujours soutenues par la Ville. A la Région aussi, nous sommes très soucieux de l’intégration des stagiaires sur le terrain. Ce que ne veulent plus les gens en recherche d’emploi, ce sont des stages les uns après les autres. Dans la mesure où les compétences sont là, il faut y aller Mesdames et Messieurs les employeurs.

 

 

 

Depuis 2014, nous avons embauché 8 apprentis pour les garder. Ceux qui ne sont pas restés n’ont pas voulu rester. Je vous invite à donner le meilleur de vous même. Faites-leur confiance. Quand on n’a pas de travail, on est fragile. Quand on en a un, cela va mieux. ».

C’est à l’issue de cette déclaration que le job dating a pu débuter et que la cloche a sonné pour la première fois de l’après-midi.

 

 

 

Témoignages

 

 

 

Narjès Raboudi représentant l’entreprise Eureka Interim a témoigné son enthousiasme pour sa nouvelle participation à ce job dating. Depuis plusieurs années déjà, l’entreprise répond présente à ce rendez-vous initié par l’AFPA.

 

 

 

Et cette agence d’intérim est un peu différente des autres puisqu’il s’agit d’une agence d’intérim d’insertion. Peuvent s’y inscrire toutes les personnes inscrites à Pôle emploi depuis plus d’un an, les demandeurs d’emploi de mois d’un an suivis par la mission locale, ou les plus de 50 ans, les travailleurs handicapés et les travailleurs résidant en zones urbaines sensibles.

 

 

L’entreprise s’occupe essentiellement des personnes spécialisées dans les secteurs de l’industrie et du bâtiment et un peu de tertiaire.

 

 

Elle propose aussi un accompagnement au niveau social si les personnes le souhaitent et bien sûr au niveau professionnel. « On travaille avec des partenaires sociaux qui lèvent les freins. L’idée est de placer les personnes de manière pérenne. On a aussi un budget formation pour les personnes si besoin. Généralement notre accompagnement dure jusqu’à 24 mois maximum. » nous a expliqué Madame Raboudi.

 

 

 

La difficulté pour l’entreprise reste toutefois de redorer l’image de l’insertion : « C’est facile de placer les personnes quand les recruteurs n’ont pas une image péjorative de l’insertion. On essaie de redorer l’image de l’insertion. On a d’ailleurs de beaux parcours d’insertion. On essaie de les vendre en mettant en avant leurs compétences. »

 

 

 

L’agence Eureka Interim comprend trois personnes, Maryline Cousty (sa directrice), Sandrine Klein et Narjès Raboudi (commerciale et coordination sociale). Elles développent leur activité sur Montceau-les-Mines, le Creusot et Autun.

 

 

 

Interrogés sur leurs motivations deux stagiaires plaquistes ont bien voulu livrer leurs témoignages.

 

 

 

Michaël Flèche pour sa part, a débuté sa formation de plaquiste le 23 mai dernier. Sa formation s’achèvera le 25 novembre prochain. A la base, il était magasinier. Il s’est intéressé à ce métier car le secteur du bâtiment est porteur en termes d’emploi. Pour sa recherche d’emploi, il cible essentiellement les entreprises d’intérim pour dit-il se forger une solide expérience. Il cherche du travail sur le bassin montcellien voire même Autun dont il est originaire. Et il se dit même que dans plusieurs années, il pourrait envisager de se mettre à son compte.

 

 

 

Alexis Tavernier s’est intéressé à la formation de plaquiste pour les mêmes raisons que son collègue. En revanche son parcours est légèrement différent puisqu’il a essentiellement travaillé dans l’intérim. Son objectif à l’issue de la formation est d’obtenir un emploi stable. Il cherche du travail vers Digoin et Paray-le-Monial.

 

 

Pour ces deux stagiaires et à plus d’un mois de la fin de leur formation, ils étaient très concentrés et motivés pour cet après-midi de job dating.

Et les entreprises étaient bel et bien là au rendez-vous !

 

 

L’AFPA renouvelle d’ailleurs son appel aussi bien auprès des entreprises que de futurs stagiaires. Vous souhaitez découvrir l’AFPA de Montceau-les-Mines et les formations qui y sont dispensées ? Rendez-vous le 24 novembre à partir de 9 h pour les prochains portes ouvertes.

 

 

EM

afpa-1410169

 

afpa-1410162

 

 

afpa-1410163

 

 

afpa-1410164

 

afpa-1410165

 

afpa-1410166

 

afpa-1410167

 

afpa-1410168

 

 

 

afpa-141016910

 

afpa-141016911

 

 

afpa-141016912

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer