Autres journaux :


mardi 10 janvier 2017 à 07:45

AgIRE, projection d’un court métrage devant les élus

« Le transfert » un court métrage muet  pour ouvrir la voie



 

Dans le cadre de l’ « Action Ciné’AgIRE », l’espace Jeunesse de la ville et les services d’AgIRE ont réalisé un film de 4 minutes, « Le Transfert ». C’est un court métrage muet mais très parlant sur le fond.

 

 

 

Cet après-midi du lundi 9 janvier il est projeté devant les partenaires et les élus de la ville.

 

 

Le premier rôle est là (Justin), le réalisateur (Bastien) et les figurantes aussi.

 

 

 

Rappelons qu’A.g.I.R.E (Agir pour l’Insertion, la Réussite et l’Emploi) est une association ayant reçu mission de la CUCM, elle est organisée en pôles :

 

 

 

  • Le pôle AIO : Accueil, Information, Orientation, qui comprend les activités de la MIFE et l’accueil commun
  • Le pôle Insertion / Emploi, qui  englobe les activités de la Mission Locale et du PLIE,
  • Le pôle interne Administratif et Financier

 

  • Des services transversaux : le service Relations Entreprises et le service Ingénierie / Conseil / Accompagnement de projets.

 

 

 

agir-1001172

 

 

Elle assume donc les prestations suivantes :

 

 

 

  • Conseil en orientation professionnelle
  • Conseil en évolution professionnelle
  • Accueil
  • Information
  • Documentation
  • Conseil
  • Lutte contre l’illettrisme
  • Validation des acquis de l’expérience
  • Accompagnement socio-professionnel
  • Relation d’entreprises

 

 

 

Donc elle favorise les initiatives, la réalisation des projets.

 

 

 

Et le projet ici c’est « Le transfert »

 

 

 

Le film « Le Transfert » est construit en 3 parties. D’abord nous faisons connaissance avec le personnage principal (Justin), il vient à l’Espace Jeunesse bardé de ses dossiers gonflés de CV. Ricarda l’accueille et après avoir entendu ses demandes, elle l’accompagne dehors et lui indique l’immeuble où se loge AgIRE. (Elle n’est pas frileuse notre jeune allemande car visiblement le thermomètre visite la cave et elle sort bras nus).

 

 

 

Donc premier symbole : l’Espace Jeunesse est un sas, une porte d’entrée, un outil d’orientation efficace et réactif), il existe des synergies, tout du moins un bon partenariat.

 

 

 

Notre jeune homme se rend ensuite dans l’immeuble désigné et là, dès l’entrée, alors qu’il doit gravir les volées d’escaliers, il est victime d’un trou noir, d’hallucinations auditives et visuelles, d’un transfert.

 

 

 

L’image se brouille, devient sombre, c’est quasiment du Mario Bava avec l’affiche du film « Les Trois Visages de la peur ».

 

 

 

Lorsqu’il arrive dans le bureau des requêtes ou des employées impersonnelles tamponnent en série des dossiers aussi anonymes qu’elles, les traits se figent et on bascule dans du Fritz Lang.

 

 

 

Les employés du film ne sont pas dans le style de Courteline avec les « ronds de cuir» ou d’Honoré de Balzac avec « les employés », non nous sommes plus dans l’ambiance « 1984 » (Nineteen Eighty-Four) de George Orwell, ou Le Château, Le Procès de Franz Kafka, (signalé comme clin d’œil par Jocelyne Buchalik), ou encore dans le film Brazil de Terry Gilliam

 

 

 

Deuxième symbole : les stéréotypes. Chercher un emploi est équivalent à la recherche d’une sortie d’un labyrinthe, avec tous les dangers qui guette l’individu non rompu aux arcanes administratifs. La galère a ceci de propre que l’on est obligé de ramer aux ordres de quelqu’un qui vous impose le rythme.

 

 

 

Et puis 3ème partie, l’entrée dans les locaux immaculés et lumineux d’AgIRE… le bout du tunnel et surtout la lumière vers la solution.

Ce jeune en venant ici va trouver les outils, va profiter des dispositifs en place pour avancer. Il est là dans un sas multimodal qui va lui permettre de trouver sa voie loin de tous les clichés et stéréotypes

 

 

 

 

Nous nous permettons de préciser que le « transfert » est un concept de psychanalyse identifiant un simple déplacement d’affects d’une personne à l’autre, ou choisissant un « objet » comme sujet transactionnel pour permettre le passage d’un état à un autre. Donc de chômeur à… chercheur d’emploi par exemple. Ou comme le geste auguste de Ricarda désignant le Graal au jeune chercheur d’emploi.

 

 

 

En mécanique c’est aussi la transformation de la force en énergie… donc plus vous êtes poussé longtemps plus avancez vite loin en dégageant de la chaleur, mais ce n’est pas vraiment le propos ici.

 

 

 

Ce film que d’aucuns pourraient qualifier de binaire ou de manichéen, ne l’est en aucune manière, simplement il adopte le glissement sémantique d’une époque où l’on trouvait un emploi à celle où on le cherche, d’une époque où l’on allait lire des annonces à une époque où l’on doit correspondre aux attentes.

 

 

Ce film va être montré aux salariés d’AgIRE, puis peut être mis sur Facebook nous dit Marie-Lise Calabria la Directrice Générale d’AgIRE.

Cyrille Roux, Directeur du service jeunesse de la ville, entend mettre le court métrage sur la page Facebook et bientôt sur la chaine You Tube qui va être lancée.

 

 

 

En tout cas un beau film, une belle initiative, une superbe collaboration et une parenthèse de plaisir sincère pour ceux qui y ont participé. Maintenant il est à souhaiter qu’il atteigne son but : ouvrir des portes, transférer des énergies.

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

https://www.facebook.com/Agire-145977768850980/

 

https://www.facebook.com/Espace-Montceau-Jeunesse-510122662505924/

 

 

 

 

 

 

 

agir-1001173

 

 

agir-1001174

 

 




 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer