Autres journaux :


mercredi 8 février 2017 à 06:49

Le sous-préfet d’Autun à Saint-Vallier, une visite enrichissante

Eric Boucourt ravi de rencontrer un maire communiste




 

Le sous-préfet d’Autun, Eric Boucourt aime surprendre. Attendu ce mardi en début d’après-midi à la mairie de Saint-Vallier, il est arrivé par la porte _ dérobée _ qui donne sur la rue Gambetta et non par l’entrée principale. « Dommage, je n’ai pas vu votre nouveau parvis » s’excusa-t-il auprès du maire.

 

Désormais, la commune de Saint-Vallier dépend de l’arrondissement d’Autun, d’où la visite du sous-préfet nommé à Augustodunum en septembre dernier. « Saint-Vallier est une nouvelle ville pour vous » amorçait Alain Philibert. Et contre toute attente, le sous-préfet répondait : « Je suis ravi de rencontrer un maire communiste. J’ai connu ça quand j’étais à Vierzon, ça me manquait ». Rien de tel pour détendre l’atmosphère.

 

 

C’est donc dans un climat cordial, entouré de ses principaux adjoints et certains conseillers municipaux, que le maire a présenté sa commune à son invité, accompagné lui de Audrey Campomizzi, secrétaire générale de la sous-préfecture, laquelle, pour la petite histoire, a eu Alain Philibert comme professeur au collège Copernic. Climat cordial et même détendu.

 

 

Le maire énumère ses inquiétudes

 

 

Saint-Vallier, septième ville de Saône-et-Loire, la quatrième de l’arrondissement, comme beaucoup de villes, souffre « des baisses de dotation de l’Etat » n’a pas manqué de rappeler Alain Philibert. Alors la commune pourra-t-elle compter sur la dotation de solidarité rurale (DSR) en 2017 ? A priori oui , mais quand et quelle somme ? le sous-préfet n’a pu apporter de réponse précise.

 

 

Autre sujet d’inquiétude pour le maire, la suppression d’une classe supplémentaire au collège Copernic. « Les professeurs sont découragés, les parents mécontents et j’ai peur que des actions se mettent en place d’ici peu ». Menace ou pas, Eric Boucourt, resta imperturbable, lui qui a gagné ses galons de fin négociateur quand il était à Vierzon. « C’est une question de répartition sur le département ».

 

 

 

Une fois évoquée le problème de la loi SRU qui impose un minimum de 20% de logements sociaux _ il manque 28 logements à Saint-Vallier _ , après avoir évoqué également que désormais les cartes d’identité se feront à Montceau-les-Mines et non plus à Saint-Vallier sans que le sous-préfet ne s’en offusque outre mesure, tous prirent la direction de Gerbe. Un établissement sous pavillon chinois désormais. Et, hasard ou pas, Eric Boucourt et Alain Philibert y croisèrent un bref instant Marie-Claude Jarrot, la maire de Montceau-les-Mines. Les voies de la politique sont imprévisibles ! En attendant, le collant et le bas n’ont plus aucun secret pour le sous-préfet.

 

 

La visite se clôtura par une halte à la maison de santé pluridisciplinaire et une visite à la résidence pour seniors, l’Envolée. A l’extérieur, la nuit prenait ses quartiers.

 

 

 

Jean Bernard

 

 

 

st val 0802177

 

st val 0802179

 

st val 0802172

 

 

st val 0802173

 

st val 0802174

 

 

st val 0802175

 

st val 0802176

 

 

 

st val 0802178

 

 

 

st val 08021710

 

st val 08021711

 

st val 08021712

 

st val 08021713

 

st val 08021714

 

st val 08021715

 

st val 08021716

 

st val 08021717

 

st val 08021718

 

 

 

st val 08021719

 

st val 08021720

 

st val 08021721

 

st val 08021722

 

st val 08021723

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




5 commentaires sur “Le sous-préfet d’Autun à Saint-Vallier, une visite enrichissante”

  1. jean montceau dit :

    Mme Jarrot croisée par hasard ? Par contre, elle y gagne une photo.

  2. Cdubo dit :

    Comme à fait remarquer le sous préfet, par une boutade, est ce qu’ un maire et surtout celui ci peut se prétendre communiste ?
    À méditer….

  3. pivoine dit :

    Bonjour Jean montceau, encore et encore vous êtes médisant, tout vos commentaires sont méchants, vous devez vraiment être déçu que le PS est perdu à Montceau cela se ressent à chacun de vos commentaires, mais vu les années de socialisme que nous avons eu, on voient bien ce que cela à donné, au niveau local et national. Je pense d’ailleurs que Mme le Maire n’était pas là par hasard pour la photo, je vous rappel juste qu’elle est présidente des Maires de Saône et Loire.

    • misha dit :

      il serait plus judicieux qu’elle s’occupe des usines de Montceau avant de s’occuper des usines de Saint Vallier, car il faut rappeler que Gerbe, Terex (Konecranes), et l’hôpital sont situés sur la commune de SAINT VALLIER…..

  4. titou dit :

    Bonjour en tant que vrai maire communiste et ayant droit a la DSR nous allons recuperer nos 20% D’impot que nous avons paye cette annee en+cela serait normal non .salutations