Autres journaux :



jeudi 9 mars 2017 à 06:51

Montceau ville pilote de l’insertion par le sport

Un important projet très innovant de création d’emplois autrement



 

 

La ville de Montceau continue sa lutte pour créer des emplois et pour explorer les pistes les plus innovantes et les plus dynamiques.

Il y a eu la recherche de solutions pour l’emploi dans l’Économie Sociale et Solidaire avec l’Apsalc. Ce qui a donné lieu à un séminaire « osez l’emploi partagé » le 22 septembre 2016.

http://montceau-news.com/economie/339170-apsalc-emploi-formation.html

 

 

Cette fois, parce qu’il faut avoir plusieurs fers au feu, Mme le Maire, Marie Claude Jarrot, ouvre une nouvelle collaboration avec l’Agence pour l’Éducation par le Sport.
https://www.facebook.com/agenceeducationparlesport/

 

 

 

Mme le Maire explique qu’avec ses élus elle s’est décidée une fois de plus à sortir des dispositifs classiques de formation ou de recherche d’emploi par le Pôle emploi.

D’abord parce que ces dispositifs ont leurs limites et qu’en plus un certain nombre de jeunes échappent totalement à leurs radars. Ensuite Parce qu’il s’agit essentiellement de jeunes qui sont souvent à mille lieues des postures professionnelles, qui sont hors du champ classique des critères de recrutement comme des champs éducatifs d’un système dont ils ont souvent décroché.

 

 

Il y a bien sur les jeunes diplômés qui pour moult raisons ne trouvent pas de premier emploi.

 

 

Avec eux il n’est pas possible d’employer les méthodes classiques pour remettre à niveau, redonner confiance en soi et faire naître le déclic.

 

 

Mme le Maire est claire : « Nous ne pouvons pas nous désintéresser de ces jeunes, nous devons trouver les solutions adéquates, et c’est pour cela que le dispositif proposé est si important. La ville n’a pas les compétences ni les moyens d’agir directement, alors c’est l’APELS qui interviendra. Il s’agit d’un programme managé de manière tripartite entre la Commune (l’APELS), les associations sportives et les entreprises volontaires. La ville met à dispositions son centre social, ses médiateurs et l’ensemble de ses structures pour permettre la réussite de ce projet si important pour l’emploi sur la Ville.

 

 

Pour elle dans toute la Bourgogne Franche-Comté Montceau sera la première ville à mettre en place ce dispositif innovant.

 

A cette réunion les 3 parties sont présentes. Des représentants des associations sportives, des entreprises locales (Michelin, Moncia, Banque Populaire, etc.), des services communaux et de la majorité municipale.

 

 

Mais qu’est-ce que l’APELS ?

 

 

L’APELS est depuis 20 ans un réseau national d’acteurs de terrain contribuant à l’insertion des jeunes par les activités physiques et sportives.

Sur ces deux décennies l’Agence pour l’Éducation par le Sport a identifié, soutenu et accompagné plus de 6700 initiatives permettant d’insérer professionnellement des jeunes par l’éducation par le sport.

 

 

Elle développe des programmes pour assurer ses missions de repérage, d’accompagnement, d’innovation et d’insertion. Dans les 6700 initiatives suivies 1000 associations et 100 collectivités ont été primées, il y a eu 1000 projets labellisés.

 

Une expérimentation réussie avec LCL a donné lieu à un reportage d’Arte Journal.
http://www.educationparlesport.com/apels-media-arte-tf1-insertion-professionnelle-sport/
https://www.youtube.com/watch?v=flENYgQd5UA

 

www.apels.org

Un des postulats de l’APELS se résume ainsi «La vision : la diversification des profils est aujourd’hui un enjeu fort pour l’entreprise. La méthode : le sport, méthodologie pédagogique et mode de sourcing. »

 

 

Partant de là une méthode innovante a été élaborée et rodée :

 

Détection des jeunes dans les clubs sportifs
Formation des jeunes par l’APELS
Intégration des jeunes dans l’entreprise

Les partenaires économiques sont au niveau national, de manière non exhaustive,

 

LCL (Marseille, Roubaix, Lyon, Tremblay, Paris, Bordeaux), Crédit agricole Normandie seine, UIMM 01, Métiers de la métallurgie, Suez Environnement.

 

Les partenaires associatifs au niveau national sont, de manière non exhaustive, Action Basket Citoyen, Parkour 59, ASUL Hand Ball, APART, Tremblay Boxing Club, Club de football des neiges, ADAPT 13, Marseille Consolat…

 

 

Les étapes de la démarche sont les suivantes :

 

 

Un état des lieux partagé des enjeux et un repérage des acteurs de terrain pour identifier forces et besoin du territoire.
La construction d’actions pilotes en réponse aux besoins identifiés sur le territoire.
Le renforcement des capacités et une montée en compétences des acteurs clés du territoire.
L’évaluation et la communication tout au long du projet pour valoriser les actions menées.

 

 

Le sport est un vecteur de détection et d’apprentissage des valeurs fondamentales de respect, d’esprit d’équipe, de tissage du lien social, d’effort individuel et collectif, de dépassement de soi.

 

Ces valeurs sont communes aux entreprises qui recherchent des personnes les possédant. D’où l’idée d’associer les deux et un partenaire qui managerait le projet tout en donnant les formations de base nécessaires et assurerait la bonne socialisation des impétrants salariés.

 

 

Monsieur William Etaix, le Directeur du site Michelin de Blanzy, Gérard Hulin le chef du personnel du site, sont très intéressés par le dispositif et prêts à travailler avec APELS et les associations sportives.

 

Cela ne fait pas encore partie de leurs modalités de recrutement, mais visiblement c’est une piste innovante qui leur parait intéressante.

 

Pour 2017 une centaine de recrutements devraient intervenir sur le site de Blanzy. De manière pragmatique ils s’enquièrent des délais pour mettre en place le dispositif proposé. C’est aussi l’interrogation des représentants des clubs sportifs qui ont besoin de concret eux aussi.

 

 

Jean-Philippe Acensi, le Délégué général de l’Agence Pour l’Education par le Sport, et aussi son fondateur en 1996, qui préside cette réunion, répond, aidé en cela par
Romain Steibel, Chef de projet « Sport et Réussite Éducative » (qui sera présent à Montceau tous les 10 jours) et par Chloé Weimer, Coordinatrice antenne Rhône-Alpes, Responsable pédagogique « Déclics Sportifs », Jean-Philippe Acensi, donc, précise que tout sera engagé rapidement, qu’il est nécessaire d’aller assez vite à la rencontre des uns et des autres pour faire connaissance, établir l’audit. Il y en a pour quelques semaines. Il préconise aussi la tenue d’un forum sur le sujet et ce avant les vacances d’été si possible.

 

Il invite tout le monde au P’tit Dej’ de l’insertion qui se tiendra au Creusot le 23 mars prochains, à la maison des sociétés, de 8h00 à 9h30 pour y découvrir un peu plus le dispositif Déclic Sport, dispositif présenté ce soir.

 

 

Après quelques échanges entre Jean-Philippe Acensi, les responsables des clubs et des entreprises, pour celer ce premier contact semble-t-il prometteur, Madame le Maire convie tout le monde à partager un verre de l’amitié.

 

 

La solution proposée ici apporte un angle d’attaque différent et s’intéresse à l’individu dans ses potentialités, ses talents, ses capacités au travers d’un vecteur peu exploité, le sport. Cela change la donne, apporte un éclairage nouveau sur des personnes qui n’intéressent pas forcement ni les clubs, ni les entreprises et pour qui souvent les formations alternatives, de seconde chance ou autres ont échoué à apporter des solutions.

 

On sort des sentiers battus, et de toute façon tous les sentiers doivent être suivis dans ce domaine.

 

 

 

 

Gilles Desnoix

 

 

 

handi sport mont 0903173

 

handi sport mont 0903176

 

handi sport mont 0903172

 

 

 

handi sport mont 0903174

 

handi sport mont 0903175

 

 

 

handi sport mont 0903177

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer