Autres journaux :



mercredi 19 juillet 2017 à 17:05

Social – salariés de FRANCEOLE

prêts et déterminés à maintenir le blocage



 

 

Communiqué de presse :

 

« Compte rendu des différentes réunions mises en place par la commissaire au redressement productif Madame SCHAER qui ont eu lieu lundi 17 et mardi 18 juillet.

 

Lundi 17 juillet sous l’égide de Monsieur le préfet de Saône et Loire, une réunion avait lieu afin que des réponses soient données aux 160 salariés de notre société ainsi que sur la sauvegarde des filières industrielles de l’énergie renouvelable. Visiblement l’état n’a pas de plan B à nous proposer dans le cas où aucun dépôt d’offre ne serait fait le 24 juillet à 12h00.

 

Est-ce que le rôle de l’Etat se limite à l’accompagnement des salariés chez pôle emploi ?

 

Ou sont les belles promesses gouvernementales de la création de 500000 emplois dans l’énergie renouvelable ?

 

Quel intérêt pour la France si ces créations d’emplois se font de dans un autre pays ?

 

 

Ou sont passés les valeurs de nos élus qui préfèrent fermer le dernier fabricant de mât acier en France et de voir s’implanter des éoliennes de moins bonne qualités mais surtout moins chères… ?

 

On nous parle de problème de trésorerie chaque jour (du fait du non départ des pièces de notre site) en essayant de mettre la seul responsabilité comme par hasard aux salariés qui défende leurs emplois.

 

On nous parle d’effectuer la livraison de nos pièces pour satisfaire nos clients, mais que faisons-nous depuis des années, qui les livrera demain ??

 

Quelle garantie sur l’avenir des 160 familles peut être donnée à ce jour sur le fait de simplement pouvoir continuer de travailler ?

Nous précisons encore, qu’alors qu’on nous accuse de mettre la trésorerie à plat aucun point de trésorerie n’a pu être fait par l’administrateur ou la direction et pu être vérifié !!

 

 

Nous attendons toujours des réponses de la part du plus haut sommet de l’état sur l’avenir de l’énergie en FRANCE, du ministre de la transition écologique et solidaire ainsi que du ministre de l’économie sur la place de l’éolien en FRANCE, du conseil général, du député qui n’a toujours pas daigné nous recevoir mais qui trouve le temps d’aller à la fête de l’Amérique, du conseil régional sur les moyens énergétique qui seront mis en place pour satisfaire les besoin de la population dans notre région dans les années futures, des députés fraichement élus ainsi que des élus locaux sur la soit disant défense de l’industrie et de l’emploi dans leur territoire !!!

 

 

Les belles promesses électorale seraient elles déjà oubliées , ou ne serions-nous pas tous dans le même sens de la marche ?

Mardi 18 juillet une réunion a lieu à la préfecture de Mâcon, avec notre actionnaire, Mr Gorgé, président du groupe PELICAN dont l’entreprise FRANCEOLE fait partie

 

 

Le dirigeant M GORGE nous a annoncé tranquillement qui n’envisage pas de réinjecter de l’argent dans notre société malgré des signaux plutôt au vert sur l’avenir de la fabrication de mat d’éolien et de plus avec une fortune personnel ayant passé de 110 millions d’euros en 2012 à 230 millions à fin 2016. Ou sont donc les problèmes de trésorerie ? Sur quelles bases cette fortune a-t-elle évoluée. Nos salaires n’ont pas eu la même évolution.

 

 

Il y a donc plusieurs possibilités à l’heure actuelle :

 

 

 Pas de repreneur le 24 juillet, ce sera la liquidation.
 Reprise d’un des deux sites pour continuer la fabrication de mât d’éoliennes, avec une certitude, ce sera avec une baisse significative du nombre d’emplois.
 Reprise par un nouvel investisseur sur un des deux sites pour une totale diversification avec la aussi une baisse significative des salariés.

 

 

Voici les axes de travail que nous avons fixés avec la direction, l’actionnaire ainsi qu’au gouvernement s’il daigne s’intéresser à nous :

 

 

– Faire un point de trésorerie claire et précis.
– Que l’actionnaire réinjecte de l’argent dans sa société afin de donner du temps a une reprise sérieuse avec tous les salariés.
– Trouver un plan B en cas de non reprise de la société et pourquoi pas l’état ou la région actionnaire dans l’énergie ?, que le gouvernement prenne enfin ses responsabilités sur notre filière, plutôt que d’en faire de la pub électoraliste.
– Trouver un emploi à chacun des 160 salariés plutôt que de les accompagner chez Pôle emploi.
– Trouver une solution viable pour que les sites ne deviennent pas des friches industrielles.

 

Le code du travail, est-il responsable de cette situation ?

 

 

Est-ce plus facile de licencier plutôt que de prendre ses responsabilités sur le sort de la filière énergétique ainsi que celles des 160 familles ?

 

 

La réponse sera donné le 24.07.2017 au tribunal de CHALON »

 

 

 

eole 1707173

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “Social – salariés de FRANCEOLE”

  1. Loulou1 dit :

    Mais où sont passés les écologistes ????? depuis le début du conflit de Francéole AUCUN commentaire de leur part ?? pourtant ces gens là sont bien en faveur des énergies renouvelable me semble t-il ?? aussi, dans ce dossier il y aurait donc une belle cause à défendre. Oh mais j’oubliais ils sont certainement en vacances … reste à espérer qu’ils n’ont pas pris la voiture pour se rendre en bord de mer eu égard de la pollution des gaz d’échappement… ils ont pris le vélo .. à bon entendeur !