Autres journaux :



jeudi 12 juillet 2018 à 18:13

Espace Coriolis et plateforme LIDL dans une dynamique d’attractivité

Visite des chantiers en cours



 




 

 

Ce jeudi matin, l’espace Coriolis a été le lieu d’une visite de chantiers : celui de Coriolis et celui de la plateforme LIDL qui ouvrira ses portes en septembre prochain.

 

 

C’est d’ailleurs en présence de plusieurs responsables du groupe LIDL dont Benoît Philippe, Directeur Régional du groupe Lidl et du futur responsable de la plateforme (actuellement celui de la plateforme LIDL de Montceau-les-Mines) que les visites ont eu lieu. Les élus du territoire étaient venus faire le point de l’état d’avancement de la zone Coriolis : David Marti, Président de la CUCM, Jean-Claude Lagrange, Evelyne Couillerot et aussi Roland Fuchet maire de Torcy, Jean-Yves Vernochet, maire de Montchanin et Edith Calderon maire de la ville d’Ecuisses.

 

Restructuration des accès et réseaux de la zone Coriolis

 

La première partie de cette visite matinale a porté sur le suivi du programme de réaménagement de l’espace Coriolis avec la réorganisation des accès au site et la restructuration de l’ensemble des réseaux. Objectif ? Poursuivre un travail d’attractivité de la zone en vue de nouvelles implantations d’entreprises.

 

Ce programme d’aménagement a débuté en 2016 pour la CUCM. Ces aménagements comprennent une réduction de l’emprise de la chaussée pour créer un espace partagé entre piéton et cycliste, la création de noues paysagère pour gérer naturellement les eaux de ruissellement, l’installation de glissières de sécurité pour empêcher le stationnement sauvage et la réfection de l’éclairage public et de la signalétique.

 

Le coût de l’opération s’élève à 5 millions d’euros, subventionné à hauteur de 70 % par le Fonds Européen de développement régional (Feder), la Région Bourgogne Franche Comté et par le Fonds d’aménagement et de développement du territoire.

 

D’autres travaux à venir dès le mois de septembre

 

Entre 2016 et 2017, la CUCM s’est concentrée sur la requalification de l’accès à la gare TGV avant de débuter une première phase de travaux entre 2017 et 2018 comprenant la création d’un rond point avenue de l’Europe et l’extension de la rue Herzog pour relier l’avenue de l’Europe à l’avenue Coriolis ; l’installation d’un poste de refoulement avenue de l’Europe et la mise en œuvre de réseaux d’adduction potable et d’eaux usées pour éviter l’engorgement du bassin de lagunage du site et assurer le bouclage et la sécurisation en eau potable du secteur (rue Herzog).

 

Une seconde phase des travaux débutera en septembre 2018 et comprendra : la réorganisation de la rue Coriolis avec la création de liaisons douces ; la requalification de la partie haute de la rue d’Alembert : l’aménagement d’un rond point ; la pose d’un réseau d’eaux usées le long de la rue Coriolis et la création d’une liaison douce qui reliera la gare TGV à la route départementale 18 et à l’EuroVélo6.

 

La plateforme Coriolis, vitrine de la zone Coriolis

 

Dans le prolongement de la première visite de chantier, c’est une seconde visite de chantier qui s’est déroulée cette fois-ci sur la nouvelle plateforme logistique de l’enseigne LIDL, plateforme qui sera mise à disposition de l’enseigne le 23 septembre prochain.

 

Cette fois-ci, c’est le futur responsable de la plateforme Yannick Perreaut qui a commenté la visite du site.

 

Il a ainsi présenté la dynamique du groupe LIDL, enseigne créée en 1988 en tant que hard discounter et dont le repositionnement stratégique a eu lieu en 2012.

Ce sont ainsi trois projets de plateformes au niveau national que le groupe mène de front à Lyon, Montchanin et Toulouse, celui de la zone Coriolis étant le plus important en France avec 58000 m² de surface. Cet espace vient en remplacement de la plateforme actuelle de Montceau-les-Mines.

 

Elle permettra notamment d’accueillir les produits surgelés du groupe, le site sera entièrement sécurisé.

 

Et ce sont plus de 200 salariés, aussi bien professionnels de la logistique et d’autres métiers qui seront présents sur le site. Le site devrait recevoir quelques 1200 palettes par jour et approvisionner entre 60 et 80 magasins.

 

La visite orchestrée du site montre l’ampleur des surfaces et l’organisation de celles-ci des espaces les moins froids à ceux dédiés in fine aux surgelés et dont la température avoisinera -25°C. Le groupe d’élus et responsables présents ont ainsi circulé d’une « cellule » à une autre, les deux premières couvrant 12000m² de superficie chacune. Actuellement la superficie de la plateforme de Montceau-les-Mines est de 21000m². C’est dire le gain de place pour le groupe.

 

Puis le groupe a présenté son organisation de stockage : une cellule chocolat à 18°C, une cellule fruits et légumes à 10°C, une cellule produits frais entre 0 et 1 °C.

 

Une plateforme entièrement neuve

 

Au cours de la visite, on découvre aussi les investissements massifs du groupe : que ce soit dans le bâtiment comme dans les machines de manutentions intégralement renouvelées et auxquelles l’ensemble du personnel de manutention sera formé s’il ne l’est pas déjà.

 

Le groupe LIDL a intégré aussi des exigences environnementales : éclairage à LED, récupération de la chaleur générée par la production, entrepôt sur sol chauffant. En outre, 70 % des déchets de l’enseigne sont recyclés ou revalorisés : cartons et plastiques. Et l’enseigne produit des biodéchets avec le pain et les fruits et légumes.

 

Pour optimiser ses transports, LIDL fait toujours tourner ses camions pleins : marchandises à l’aller et cartons et plastiques à recycler au retour. Ce sont jusqu’à 33 palettes qu’un camion peut contenir, en sachant qu’ils partent remplis à 95 %.

 

L’entrepôt quant à lui répondra à la cadence en étant ouvert 6 jours sur 7 à 200 camions par jour, de 6h du matin pour les premières réceptions à 3h du matin pour les dernières expéditions.

Une équipe de nuit assurera le nettoyage du site et les expéditions de nuit.

 

En matinée (de 6h à 12h), l’activité sera concentrée sur l’arrivée des marchandises avant leur départ dès 15h. Entre temps, le personnel préparera les expéditions.

 

Le site prévu pour réduire les nuisances

 

Pour ceux qui craindraient des engorgements à l’arrivée en gare TGV, le groupe LIDL a aménagé un parking poids-lourds sur son site pouvant contenir jusqu’à 25 camions en stockage, en sus de ceux déjà à quai.

En outre, le groupe a aussi prévu une réserve foncière de 6000 m² d’un côté et 6000m² de l’autre en cas de limite d’exploitation afin d’agrandir le site.

 

Enfin sur le plan interne, le responsable du site a terminé la visite du site par la nouveauté à destination du personnel : l’espace restauration et le spatio encore en cours d’aménagement.

 

Si déjà les peintures ont été réalisées au sol, il reste encore du travail à réaliser durant l’été sur le site avant son lancement courant septembre et les premiers déménagements avant sa mise en fonctionnement le 23 septembre prochain.

 

De leurs côtés, les élus s’appuieront sur la vitrine que constitue la plus grande plateforme de France du groupe LIDL pour poursuivre l’implantation de nouvelles entreprises sur l’espace Coriolis.

 

EM

 

 

lidl 12071823

 

 

lidl 1207185

 

 

lidl 1207183

 

 

lidl 1207184

 

 

lidl 1207186

 

lidl 1207187

 

lidl 1207188

 

 

lidl 1207189

 

lidl 12071810

 

 

lidl 12071811

 

 

 

lidl 12071812

 

lidl 12071813

 

lidl 12071814

 

lidl 12071815

 

lidl 12071816

 

lidl 12071817

 

 

lidl 12071818

 

lidl 12071819

 

lidl 12071820

 

lidl 12071821

 

lidl 12071822

 

 

 

lidl 12071824

 

lidl 12071825

 

lidl 12071826

 

lidl 12071827

 

lidl 12071828

 

lidl 12071829

 

 

lidl 12071830

 

lidl 12071831

 

lidl 12071832

 

lidl 12071833

 

lidl 12071834

 

 

lidl 12071835

 

lidl 1207182

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




3 commentaires sur “Espace Coriolis et plateforme LIDL dans une dynamique d’attractivité”

  1. Josall71 dit :

    Certains se plaignent du peut de « décorum » sur le rond point…mais que dire de ces grandes façades moires!!! Il faudrait plus que quelques beaux massifs pour cacher cet aspect anti-urbain et qui fait vraiment tâche dans un paysage encore un peu boisé!
    Et puis la signalétique n’est pas si géniale il faut absolument que les axes non autorisés aux plus de 12 tonnes soient indiqués avant que les X centaines de 35 t s’y engagent! Avec les GPS réglés sur le plus court le risque de voir des « importuns » passer par le « centre » (Mairie, Ecole…) d’Ecuisses est grand. Un balisage « LIDL parcours obligatoire » serait le bienvenu.

  2. zezette71 dit :

    Bonsoir
    Que va devenir la plateforme de Montceau ?