Autres journaux :



mardi 17 juillet 2018 à 05:52

Visite du Ministre de l’économie et des finances en Saône-et-Loire, Bruno Le Maire

  Rencontre avec des entrepreneurs



 




 

 

C’est à la suite de la visite de l’entreprise Texisense, ce lundi après-midi, que Bruno Le Maire est allé à la rencontre d’entrepreneurs et de représentants de filières du département à Ecuisses.

 

 

Étaient également présents de nombreux élus du territoire : Président de la CUCM, députés, sénateurs, Madame le Maire de Montceau-les-Mines, Monsieur le Président du département.

 

Le ministre de l’économie et des finances est venu à la fois présenter les axes de la politique économique du gouvernement et répondre aux questions des entrepreneurs présents.

 

« Nous voulons créer la prospérité économique dans ce quinquennat »

 

C’est ainsi que Bruno Le Maire a entamé son propos introductif.

Et de poursuivre : « Je considère que dans un pays, cela va toujours mieux quand chacun a du travail. Notre objectif est d’arriver à régler ce problème. On veut le régler avec méthode, mais en réglant chaque groupe de problème. On a fait la transformation de la fiscalité la plus importante depuis 30 ans. »

 

Puis axant son propos sur la loi Pacte : »On a un tissus de PME important en France, trop petit encore et qui a du mal à recruter. Vous avez du mal à grandir. »

 

Le ministre de l’économie a ainsi indiqué ce sur quoi la loi devrait faciliter l’essor des PME à travers un travail sur la transmission de celles-ci y compris auprès de salariés, un travail sur le financement des PME et la protection des technologies sensibles.

 

La rémunération des salariés est aussi le cheval de bataille du ministre qui explique : « Pour qu’une entreprise aille bien, il faut que les salariés soient davantage rémunérés. »

 

« J’aimerais que notre mesure bénéficie aux français »

 

C’est ainsi que le ministre s’est exprimé face aux acteurs économiques présents.

« Il faut que chaque salarié puisse se dire ça va mieux pour moi et montrer que ceux qui travaillent sont payés dignement. On construira une société unie quand le travail trouvera sa place cardinale. » a-t-il poursuivi.

 

Puis s’adressant toujours aux entrepreneurs, il insiste : « C’est vous qui proposerez l’accord d’intéressement. »

 

Ce qui intéressait les entrepreneurs et représentants de filières étaient des questions très pragmatiques : les délais de paiements entre entreprises, la TVA pour le secteur de la restauration et du bâtiment, les problèmes de recrutement, la concurrence déloyale en Europe ou encore le secteur du transport.

 

Sur les délais de paiement, le ministre se dit prêt à discuter la question des délais de paiement inter-entreprise en précisant qu’il a pris l’engagement vis-à-vis des collectivités publiques : l’obligation que celles-ci paient 20 % à la commande au lieu de 5 % jusqu’à présent.

Concernant la TVA et le surcoût pour les entreprises de la prise en charge du prélèvement à la source, il a précisé : « Sur la deuxième question, tout va être affaire d’exécution. Je veillerai à ce qu’il n’y ait pas de surcoût insurmontable pour les PME ».

 

Le ministre a ensuite indiqué qu’il croyait en une stabilité fiscale, raison pour laquelle l’augmentation de la TVA dans les secteurs de la restauration et du bâtiment a été écartée.

 

« L’avenir des entreprises françaises se joue dans l’innovation et les produits de qualité »

 

A répondu le ministre à la question des problèmes de recrutement, avant de poursuivre sur des baisses d’impôts pour les ménages comme pour les entreprises : « Un point en moins, c’est un engagement du Président ».

 

Le Ministre concède aussi un travail de fond nécessaire sur la culture et le changement des mentalités : « On a inculqué des idées fausses à nos enfants. C’est un de nos échecs majeurs ».

 

Il souhaite que ce soit par les incitations que le changement soit amorcé (l’intéressement, un travail sur les cotisations, sur les heures supplémentaires). Cela passera par la question de la formation dès la troisième selon le ministre.

 

Et de conclure sur la question : « Sur le long terme, on a de quoi régler le problème ».

 

Sur ce dernier point, cela n’a pas convaincu un entrepreneur qui lui a répondu : « Il nous faut du court terme, du salaire direct. Moi j’ai mis deux ans à recruter. Il a fallu que je débauche. »

 

Et le Ministre de considérer qu’il travaille aussi le court terme.

 

Volontarisme et réalisme

 

Ce sont aussi deux maîtres mots du Ministre. Il s’est dit refuser à présent de mentir aux jeunes.

Et d’expliquer : « Pour redistribuer, il faut produire. On va redistribuer pour les personnes âgées, dépendantes. Le Président dit que pour partager un gâteau, il faut d’abord qu’il y en est un. »

 

Le statut d’autoentrepreneur a inquiété aussi le secteur du bâtiment alors que d’autres mettaient en avant la concurrence déloyale en Europe du fait des différences de taux d’imposition dans le territoire communautaire.

 

Pour réponse, le Ministre a précisé « On va avoir une harmonisation entre la France et l’Allemagne. C’est une étape majeure. La prochaine étape sera de convaincre nos collègues européens. »

 

Patiemment le Ministre a apporté des réponses aux entrepreneurs présents sur l’emploi, la formation et le recrutement dans la filière du transport routier ; aussi sur le crédit d’impôt recherche qui devrait se poursuivre ou encore sur la label « Made in France » malmené par certaines pratiques.

 

Quant à l’objet social d’un entreprise, le Ministre a indiqué que cet élément de la loi était facultatif. De quoi rassurer les entrepreneurs.

 

A l’issue de sa rencontre avec les professionnels du secteur et acteurs économiques du département, le Ministre s’est entretenu avec Michel Suchaut, Président de la CCI 71 avant de reprendre son train direction Paris et afin d’accueillir l’équipe de France de football.

 

EM

 

 

 

 

 

alain 16071813

 

 

 

alain 1607182

 

alain 1607183

 

 

alain 1607184

 

 

alain 1607185

 

 

alain 1607186

 

alain 1607187

 

 

alain 1607188

 

alain 1607189

 

alain 16071810

 

alain 16071811

 

alain 16071812

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer