Autres journaux :



vendredi 3 mai 2019 à 07:01

Projet d’équipement : Conseil de communauté Creusot-Montceau

Le Creusot : implantation d’un complexe cinématographique sur le secteur Mach 2



 

 

 




La société des cinémas LCM exploite actuellement les salles de cinéma du Creusot. Le site Creusotin, implanté à proximité de la place Schneider, nécessite d’être mis aux normes mais ne peut pas être réaménagé dans ses locaux actuels, faute de place.

 

La société exploitante a alors recherché un nouveau site afin d’y construire un complexe cinématographique agrandi et modernisé. Le choix de la société s’est porté sur le secteur Mach 2, sur un tènement immobilier de 6 700 m², situé à proximité immédiate de l’ancien bâtiment de la fonderie qui doit être réhabilité en brasserie gastronomique par Cédric Burtin.

 

 

L’exploitant, représenté par la SAS Cinéalpes, compte y édifier un établissement cinématographique composé de 6 salles offrant une capacité totale de 900 places. Ce complexe, de forme circulaire, sera accessible aux personnes à mobilité réduite et offrira aux spectateurs des salles modernisées, dotées des moyens de projection les plus récents.

 

 

Compte tenu de son intérêt pour le développement du territoire communautaire et de l’agglomération creusotine, le terrain est cédé à l’euro symbolique. En effet, l’importance de ce nouveau cinéma, qui devrait ouvrir ses portes à l’automne 2020, lui a valu d’être inscrit parmi les actions « Cœur de ville » dans la convention passée avec l’Etat.

 

 

La construction de cet équipement culturel permettra aux habitants du territoire de conserver un accès de proximité aux œuvres cinématographiques. Cet accès sera par ailleurs développé puisque le nouveau complexe offrira une capacité d’accueil doublée, passant de 440 fauteuils, actuellement, à 900 places.

 

Enfin le positionnement géographique du cinéma, proche de deux restaurants, et du site universitaire permettra de créer un véritable pôle d’activité.

 

 

 

 

Interventions :

 

 

Jérémy Pinto

 

Trois remarques : nous avions débattu dans cette enceinte des stratégies du Plan cœur de ville. C’est un cinéma qui participe pleinement à ce plan. Ensuite il vient dynamiser Mach 2. Troisième remarque, je me réjouis de cette dynamique qui sera une véritable vitrine pour les jeunes.

Un premier projet n’avait pas réussi à aller jusqu’à son terme. L’offre de CinéAlpes permettra une offre élargie à travers 6 salles et 900 sièges. Le bâtiment à l’architecture originale s’intégrera pleinement dans son environnement. Le cinéma est un atout pour tous les territoires et les communes.

 

Charles Landre

J’avais une remarque sur le contenu de la proposition de vente.On assiste année après année à une vente morceau par morceau de la plaine des Riaux sans cohérence urbanistique. Sur le cinéma, je veux bien qu’on m’explique que le seul lieu intéressant était sur Mach 2. Vous avez changé d’avis par rapport à Torcy. Sur la convention, en condition suspensive de la vente, il serait préférable d’inclure la réalisation du projet.

 

David Marti

Je veux bien qu’on se lamente que Mach 2 se remplisse, plutôt que de se réjouir, que cette zone puisse être prospère et puisse se développer. Cette zone Mach 2 avec ce cinéma et d’autres projets. Nous allons adopter une autre cession de terrain. Quoiqu’on fasse, on se lamente et on dit que rien ne va. Je vais quand même expliquer un élément. Le projet de Torcy était un projet différent que nous avons porté avec le maire de Torcy sur un projet d’agglomération et de bassin. Pour qu’il y ait sur la communauté des projets équilibrés et que l’emplacement de Torcy semblait cohérent.

Aujourd’hui nous sommes sur une logique coeur de ville et nous avons tenu compte de ce que nous a dit la commission nationale. Ce n’est pas le même projet. Lorsque je plaide que lorsqu’on a un projet, il semble important d’y réfléchir ensemble. Ce n’est pas dans la contradiction de ce que c’est aujourd’hui. C’est une autre centralité. C’est un autre projet. Nous nous inscrivons dans le dispositif Coeur de ville à présent. Voilà tout.

 

Charles Landre

J’avais une question sur les conditions suspensives.

 

David Marti

 

Si l’on attribue, c’est forcément pour que le cinéma soit réalisé. On peut le rajouter bien sûr. Sans problème/

 

 

 

creusot 1603194

 

(Photo d’illustration)

 

 

 




 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




9 commentaires sur “Projet d’équipement : Conseil de communauté Creusot-Montceau”

  1. Mickaellito dit :

    C’est très très bien, Mme JARROT doit être aux anges. Voila le résultat du torpillage du projet cinéma qui avait été élaboré par l’ancienne municipalité. Merci pour notre ville, Montceau-les-Mines.

  2. moune71 dit :

    Je ne comprends pas.On recommence les mêmes erreurs.A l’heure ou l’on nous demande et impose des regroupements administratifs sur le territoire (inter communalité, guichet unique..,de bonnes choses en soi),par contre impossible de s’entendre sur des hôpitaux,notamment celui de Montceau dans un état déplorable,lamentable avec des équipes formidables qui se battent pour faire vivre ces structures (j’ai été 1 patient 1 mois) et je peux témoigner du délabrement total des locaux au profit de données contestables qui de toute façon entrainent nos équipemenst de soins dans une profonde agonie. (SSR Mozart) Certes des locaux plus adaptés en vue,en vue de quoi,d’un funérarium à côté (la symbolique est là)
    Faire sans cesse du neuf avec du vieux ,mais franchement je vous pose la question?
    Et maintenant le cinéma à Le Creusot,en avance sur Montceau) et la « guéguerre « continue.Projet d’un cinéma sur le bassin à torcy?,projet d’un hôpital communautaire?
    Les projets existaient.Les Hommes ne sont ils portés que par leur EGO. Lorsque l’on porte plusieurs casquettes on perd sa tête.
    Les hommes valent mieux,les citoyens également.

  3. gilbert71 dit :

    et oui c’est tres bien comme cela les deux villes auront chacune un complexe moderne et surtout aux centres villes

  4. blancbec dit :

    Toujours cette guerre entre les deux communes. Bravo à Le Creusot de se battre pour sa ville et dommage pour Montceau !! On avait entendus tellement de chose sur l’hotel Dieu quand il était dans la tourmente et qu’a fait Montceau à part montrer du doigt son voisin ? Force est de constater que Mr Marti gère ses dossiers d’une meilleure façon voila tout. Je souhaite au conseil municipal de bien reflechir à l’avenir.

    • gilbert71 dit :

      celà va vous déplaire mais Montceau aura aussi son cinéma moderne .la ville du Creusot lui emboite le pas c’est bien car il sera en ville non pas à Torcy comme prévu au début

      • blancbec dit :

        Cela ne me dérange en aucun cas et chaque ville se doit d’avoir son cinéma, hôpital et autres atouts… seulement je trouve qu’il y a beaucoup de jalousie l’un envers l’autre tout simplement ! La Cce s’en sort pas trop mal au contraire d’une CCGAM qui boite 😉

  5. johane71 dit :

    Gilbert. Je pense au contraire que Mo t eau n aura jamais sin multiplexe! La ville se meurt, son hôpital se vide et on est au stade zéro de la culture! Montceau ne sera plus qu’une banlieue du Creusot!
    Si déjà Montceau arrive à garder son vieux cinéma ce sera bien!!!!

  6. jean montceau dit :

    Et comment remplira -t-on toutes ces salles? Car si je compte bien, pour Montceau, celà fera 3 salles au Plessis +5 au multiplex, c’est à dire 8 salles, rajoutons le Creusot qui est à côté,6 salles. Les gens ont ils un porte monnaie extensible ? Et quel type de films pour arriver à celà ?
    En somme privilègier l’argent à la culture?

  7. zezette71 dit :

    Bonsoir
    Moi, ce qui me dérange, c’est de voir que des habitants de Montceau, qui logiquement doivent payer des impôts pour la commune, se réjouissent que Montceau soit toujours à la traîne. A les écouter Madame La Maire, ne ferait rien, mais qu’a fait son prédécesseur : à part ramasser les miettes que le Maire de l’époque voulait bien lui laisser, il ne faut pas oublier que l’hôpital du Creusot a reçu un gros cadeau : la maternité de Galuzot qui fonctionnait très bien. Cela a été le début de la fin.
    Quand au cinéma je trouve logique que Montceau ait ses propres salles. Tout le monde pleure car l’essence et le gasoil deviennent hors de prix, que cela revient cher pour aller travailler,mais cela ne dérange personne d’aller au cinéma au Creusot.
    Et en ce qui concerne le cinéma LE PLESSIS je crois qu’il est passé d’époque.
    Et si il se fait plus de choses au Creusot, chercher l’erreur !
    Il suffit de voir ce que l’on a fait pour le pont de LUCY, bien sûr il a été renforcé mais au niveau largeur …..!