Autres journaux :



mercredi 9 septembre 2015 à 16:58

Sgen-CFDT Bourgogne (Enseignement – Social)

La rentrée en Bourgogne a été marquée par la visite de notre ministre Najat Vallaud Belkacem



« Si le Sgen-CFDT Bourgogne se retrouve dans les objectifs annoncés par la ministre, il attend que les actes soient conformes aux paroles. C’est pourquoi, LE SGEN-CFDT BOURGOGNE VEUT RECENTRER LE DÉBAT SUR LES DIFFICULTÉS RÉELLES qu’affrontent les personnels.

 

Une assemblée générale par département rassemblant nos adhérents mercredi 16 septembre nous permettra d’apprécier la rentrée telle qu’elle a été vécue par les tous les personnels de l’éducation nationale, de la maternelle à l’université, des agents administratifs aux personnels de direction en passant par les enseignants. Directement confrontés à la dégradation du climat social et des conditions de travail, aux difficultés financières, à la contradiction entre un projet de construire un enseignement plus exigeant, plus juste et pleinement républicain et une société travaillée par la tentation du repli sur soi et de l’égoïsme, ils ont besoin de soutien, de perspectives claires et de garanties solides.

 

Ils veulent :

 

• Être sûrs de la confiance que le gouvernement et la société accordent aux professionnels des services publics.

 

• Être sûrs de la cohérence des réformes entreprises avec des objectifs du service public qui donnent sens à leur travail.

 

• Être sûrs que des perspectives d’amélioration de leurs conditions de travail et de revalorisation de leurs métiers sont ouvertes.

 

C’est sur ces trois domaines que la ministre, et au-delà tout le gouvernement, sont attendus.

 

Chacun sait que la situation économique et sociale est tendue, la question est de savoir si le gouvernement peut et veut rendre crédible ses réformes et ses promesses.

 

POUR LE SGEN-CFDT BOURGOGNE, IL Y A CINQ URGENCES À TRAITER

 

1. Budget Enseignement Supérieur et de la Recherche. La situation financière des universités et de l’emploi scientifique est toujours extrêmement tendue. Un contexte de hausse du nombre d’étudiants à tous les niveaux (sauf le doctorat), mais avec des crédits en baisse sur le long terme, pas toujours correctement répartis, et surtout victimes d’un pilotage comptable aveugle (gels de crédits, prélèvements sur les fonds de roulement), lequel est inefficace budgétairement parlant, dramatique pour la gestion des établissements et démoralisant pour les personnels. Une alerte particulière sur les bruits concernant un prélèvement sur les fonds de roulement des Crous, que le Sgen-CFDT juge totalement inenvisageable.

 

 

L’année universitaire qui commence sera particulièrement importante puisque les élections aux conseils de l’université de Bourgogne et à la COMUE Bourgogne Franche-Comté auront lieu au début de l’année 2016. Le Sgen Bourgogne suivra la campagne de près, en partenariat avec le Sgen de Franche Comté.

 

2. Réforme du Collège. Le ministère est en train de rater complètement la mobilisation des acteurs (profs et cadres), faute de s’en donner les moyens. Le dispositif de formation est à la fois insuffisant Communiqué du 9 septembre 2015 dans son ampleur et vicié dans ses modalités. Le calendrier et les modalités pour la Bourgogne ne sont toujours pas connues. Le Sgen-CFDT Bourgogne a demandé et continue de demanderdes périodes de temps banalisé, pour faire travailler les équipes, pour des formations sur site et collectives. Les personnels d’encadrement, inspecteurs et principaux de collège en première ligne pour conduire les changements doivent être associés à ses formations collectives. De son côté, le Sgen-CFDT Bourgogne va former ses militants et sympathisants, sur temps syndical, pour les aider à s’emparer de la réforme et surtout à revendiquer localement des conditions d’applications décentes. Une première formation est prévue le 2 décembre 2015 à Dijon.

 

3. Lycées et baccalauréat. Tout aura bougé sous cette mandature, de la maternelle à l’université et la recherche, sauf l’échelon des lycées. Le ministère annonce (enfin) le bilan de la réforme des lycées, mais n’ouvre aucune perspective de transformation. Et pourtant, les lycées sont sous
tension, parce que leur fonctionnement est insatisfaisant pour les personnels comme pour les élèves, faute d’une mise en cohérence de l’ensemble du bac -3/+3. Pour le Sgen-CFDT, la meilleure façon de procéder est d’ouvrir le chantier de la transformation du bac, qui doit cesser d’être un examen « barrière » qui filtre (mal) en fonction des performances dans le secondaire, au profit d’un examen « passerelle » qui prépare aux études supérieures et permet la coordination des « deux rives » du baccalauréat.

 

4. Réforme territoriale. Le chantier de regroupement en « région académique » des académies de Dijon et Besançon est en cours. Le Sgen-CFDT se montrera particulièrement vigilant sur les propositions faites, en particulier sur le devenir des agents administratifs. Nous veillerons à ce qu’aucune mobilité forcée des agents n’ait lieu.

 

5. Revalorisation des personnels. Le Sgen-CFDT Bourgogne considère que la revalorisation des personnels et la résorption de l’iniquité salariale est la préoccupation centrale des agents. Le Président de la République a fort opportunément, et fort justement, enfin reconnu qu’il y a un problème d’attractivité des métiers d’enseignants. Nous exigeons l’indexation de la valeur du point d’indice sur l’inflation et le rattrapage des 5 années de gel.

 

La ministre a indiqué qu’elle avait un budget catégoriel substantiel, maintenant il faut passer aux actes. Pour le Sgen-CFDT, la revalorisation générale se traite dans le cadre de l’accord Fonction publique, mais il incombe au ministère de garantir l’équité des rémunérations entre ses personnels. Pour cela, il doit mettre en oeuvre le protocole catégoriel de mai 2013, c’est-à-dire notamment assurer la convergence des taux d’accès à la hors classe, créer un grade d’accès fonctionnel et augmenter l’indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves des professeurs des écoles pour atteindre les
1 200 euros de l’indemnité de suivi et d’orientation des élèves des professeurs du secondaire. »

 

SGEN CFDT BURGOGNE 09 09 15

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer