Autres journaux :


jeudi 15 octobre 2015 à 05:58

Ecole maternelle Rosa-Bonheur (Montceau-les-Mines)

Bilan sur la rentrée des moins de 2 ans



 

 

A l’École maternelle Rosa Bonheur, rue Forétale, la Directrice Mme Poutissou et l’enseignante en charge de la classe Mme Duclos-Michaud, accueillent la municipalité (Mme Frizot Ajointe chargée de l’éducation, Mlle Ghulam Nabi conseillère municipale déléguée à la jeunesse, Mme Bouton directrice du pôle Education, Le Directeur des services techniques), l’inspecteur de l’Éducation nationale (IEN) de la circonscription, le président des DDEN, le coordonnateur du réseau d’éducation prioritaire et réfèrent politique de la ville et la presse pour le bilan des 6 semaines de rentrée de la classe des moins de 2 ans.

 

L’IEN présente le dispositif mis en place dans le cadre des dispositions de la loi du 8 juillet 2013 sur la refondation de l’école. Il s’agit de l’accueil des moins de 3 ans comme socle d’une refondation de l’école dans le sens ascendant, maternelle, élémentaire, collège, lycée. Si l’accueil se fait assez tôt, et il existe encore des enfants qui entrent directement au CP sans avoir fréquenté la maternelle, meilleure sera la réussite scolaire. Il s’agit d’un projet global, « cousu main », avec des modalités d’accueil personnalisées adaptées donc aux uns et aux autres au travers d’une contractualisation. Cet accueil est progressif pour aller vers un accueil à temps complet au bout d’un certain temps.

 

Il s’agit de permettre les apprentissages dans tous les temps de la journée mais aussi de permettre l’autonomisation des enfants… et des parents au niveau de la séparation. On se situe dans la coéducation et le but est de permettre aux parents d’assumer véritablement leur rôle sans appréhension, en toute connaissance de cause. C’est un enjeu fort de la réussite éducative.

 

Nous sommes là face à une rupture forte avec l’école héritée de Jules Ferry qui séparait les enfants des familles, du système éducatif loin du système familial. Il s’agit aussi de gommer au maximum les ruptures de passage entre les différents cycles, de la maternelle à l’élémentaire, du cm2 au collège et de ce dernier au lycée.

 

 

L’IEN spécifie que pour mener à bien ce projet à l’Ecole Rosa Bonheur, il a fallu des partenariats forts avec les enseignants et surtout la ville.

 

Les personnels concernés de l’éducation nationale ou des services municipaux sont volontaires et spécialisés dans ce domaine nouveau et particulier. D’ailleurs Mme Duclos-Michaud s’est formée spécifiquement dans la gestion des espaces pour les tous petits et suivra d’autres formations ad hoc.

 

 

Mme Poutissou explique que cette expérimentation s’est faite par la volonté des enseignants mais aussi par celle de la ville qui a vraiment soutenu le projet. Tout ceci a commencé en avril à l’inscription des enfants à l’école. Un travail a été commencé avec les parents pour formaliser la démarche et travailler en amont avec eux. Cela a nécessité beaucoup de temps et d’attention. Une lettre traduite en Turc, Arménien et Arabe a été envoyée aux parents concernés pour expliquer la démarche et le processus mis en place. Des journées portes ouvertes ont eu lieu en mai et juin pour accueillir les familles et leur faire visiter les lieux.

 

Accueillir les moins de deux ans ce n’est pas de la garderie et c’est une autre pédagogie, une autre manière de s’occuper des enfants. Un travail doit donc être effectué en amont avec les familles. Il convient d’établir un climat de confiance. Alors une photo de la maîtresse a été donnée, avec le calendrier des accueils progressifs, aux enfants concernés avant les vacances scolaires pour qu’ils puissent y penser avant la rentrée.

 

Un travail a été fait avec Mme Daventure, la directrice de la crèche, sur la connaissance des normes d’équipement, sur les méthodologies. Il faut un matériel et des installations spécifiques, l’expérience de la crèche à ce niveau est essentielle. D’ailleurs cet établissement municipal a fourni des matelas pour la salle d’activité de l’école.

 

L’accueil s’est donc étalé sur 3 semaines dans le cadre d’un contrat individualisé spécifique à chaque enfant avec présence des parents. Présence qui se réduit au fil des jours pour cesser avant les 6 semaines. Cela diminue et fait disparaitre le traumatisme de la séparation. D’ailleurs il est remarqué que ce sont souvent les mères qui sont plus angoissées que les enfants. Une observation de ce dernier est menée de jour en jour pour permettre une meilleur intégration et un travail productif avec les familles.

 

 

L’IEN indique que cette classe et cette école pourront servir de référence à d’autres et œuvrer dans le cadre de la mutualisation des expériences et savoir-faire.

 

 

Madame Frizot rappelle que c’est une volonté de la ville, de son Maire et la sienne propre, que de mettre en place cet accueil des moins de deux ans.

 

Il s’agit aussi d’un soutien financier non négligeable (16 000€ cette année), mais aussi un investissement en personnel et moyen. Une ATSEM dédiée a été mise en place dans cette classe et cela à un coût au niveau de la masse salariale.

 

Les aménagements ont été réalisés aussi par les services techniques de la ville qui vont continuer à mener le projet à bien par exemple en ce qui concerne la cour de récréation qui est spécifique à ce genre d’accueil. Ils ont réalisé la salle de change ou le personnel s’occupe des enfants qui ont besoin d’être changés. A noter que c’est la seule école dotée de cet équipement qui permet à l’ATSEM de changer un enfant à hauteur. Précaution importante lorsque l’on sait ce que cela représente au niveau du mal de dos.

 

La ville a fourni le mobilier, le matériel, les jeux et jouets et lorsque l’on connaît la rigueur des normes concernant les maternelles on comprend que tout ceci est très cher.

 

 

Tout le monde a réellement l’air satisfait de cet accueil des moins de deux ans, les parents rencontrés dans la salle d’activité l’ont confirmé.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

2 ANS 14 11 15

 

2 ANS 14 11 157

 

 

2 ANS 14 11 151

 

2 ANS 14 11 155

 

 

2 ANS 14 11 152

 

 

2 ANS 14 11 153

 

 

2 ANS 14 11 154

 


2 ANS 14 11 156

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer