Autres journaux :



samedi 30 janvier 2016 à 05:19

30 ans du Bac Pro, sprint final

Remise des diplômes à L’EVA



Fin d’une semaine bien remplie et porteuse d’enseignements. Il fallait une cérémonie à la hauteur et c’est dans la salle de l’EVA à Blanzy que les diplômes sont remis.

 

On voit l’importance que les élus et les équipes de Monod et Dolto portent à l’enseignement technique par leur importante présence.

 

Le Bac pro a trente ans et comme tout trentenaire il se porte bien. Et il a des fans dans la salle. Au fil des minutes ça se remplit de plus en plus. 180 participants d’après les organisateurs, la police n’avait pas mieux.

 

 

Les collectivités sont bien représentées : la région par Jean Claude Lagrange, La CUCM par Frédérique Lemoine, la ville de Montceau par Frédéric Marinot, la ville de Blanzy par son Maire Hervé Mazurek, Jean Marc Frizot et Jean Louis Savetier ses Adjoints. Mme Jarrot retenue par d’autres obligations est excusée.

 

 

Pour l’ensemble Monod et Dolto les deux Eric F., Eric Fournier et Eric Flaire, accompagnés de François Molines, des deux Directrices déléguées Mesdames Charollais et Joly, de l’ensemble des enseignants et personnels, sont présents aux côtés de leurs élèves. Et ils sont tous impliqués à fond, on croirait presque que c’est à eux que l’on va distribuer les diplômes.

 

 

Eric Fournier, en maître de cérémonie, veut faire partager sa foi militante en la voie professionnelle. Et cet homme convaincu est convainquant. Il se dit fier de ce que les élèves ont fait, de ses équipes. C’est sincère cela se voit, cela se sent, cela s’entend.

 

Il précise que c’est la dernière fois que les diplômes seront attribués avec les logos distinctifs des deux Lycées, car comme il le répète à l’envi, à la rentrée prochaine il n’y aura plus qu’un établissement avec deux sites.

 

Il est fier, et les chiffres lui donnent raison : en bac pro 116 élèves ont présenté l’examen et 93 l’on réussit dont 45% avec mention. Mieux, dans les spécialités Elec et ASSP Structure la réussite a été de 100%. Pour faire mieux il faudrait qu’un ou une élève réussisse en même temps les deux bacs pro. Dans les mentions complémentaires là aussi 100% de réussite. Le top du top.

 

 

Et les CAP ? On parle peu des CAP et pourtant ce sont aussi des diplômes qualifiant ouvrant à l’emploi, et bien la réussite au CAP a été de 80%. Et ce ne sont pas 80% de façade juste pour les statistiques.

 

 

Eric Fournier précise que 54% des bacheliers poursuivent ensuite leurs études. Et il en vient sur l’atelier au cours duquel le lycée Parriat est venu présenter sa classe préparatoire aux grandes écoles. Le bac pro n’est pas une fin en soi, même s’il mène à l’emploi, il est aussi un tremplin pour aller plus loin, plus haut, plus fort. Au cours des 5 années d’existence de la classe prépa. 4 fois un élève a pu intégrer une grande école. Là c’est le saint graal, après l’accès à l’emploi et à l’emploi de très haut niveau est assuré.

 

Mais sans aller si loin Eric Fournier exhorte les jeunes diplômés à « être fiers d’avoir obtenu votre diplôme. Le plus important dans la vie c’est de se lever tous les matins pour faire le métier que l’on a envie de faire. »

 

Il rappelle que c’est le voie professionnelle qui mène à la qualification, et par la voie des mentions complémentaires, par l’alternance à l’emploi.
Avant de passer la parole à Hervé Mazurek il remercie chaudement, profondément, toute l’équipe éducative au sens large, jusqu’au dernier agent d’entretien.

 

 

Hervé Mazurek remercie tous les présents et rappelle que la collaboration entre la commune et les lycées est ancienne, fructueuse et chaleureuse. Il en profite pour remercier directement les équipes qui ont accueilli les enfants Blanzynois en restauration lors des travaux des équipements communaux. Il loue le travail effectué ensemble. Il félicite les lauréats. Et en enseignant et bon pédagogue il ne perd pas de vue la nécessaire motivation à insuffler aux élèves, ainsi que les règles de base. « Croyez en vous, ne lâchez rien, soyez respectueux des autres et des règles, et surtout bravo encore ».

 

 

Jean Claude Lagrange qui lui succède explique que juste avant il était avec la représentante de l’Etat et qu’il valorisait à Mecateam la formation professionnel, le savoir-faire dispensé. « Vous venez d’obtenir un diplôme, il ne faut pas vous en contenter, il faut continuer, aller trouver les chefs d’entreprise et savoir vous faire valoir. La région, le Bassin Minier, n’ont pas à rougir de la haute qualité des enseignements dispensés dans leurs lycées. Cette initiative autour des 30 ans du Bac pro est bonne, il convient de mieux faire connaître l’enseignement professionnel. Car il mène à l’emploi, à l’emploi qualifié. »

 

 

Avant la distribution des diplômes et il en y en a foison, la cérémonie va être longue, le Vice-Président de la région Jean Claude Lagrange remet la médaille d’honneur régionale, départementale et communale à Javier Moreno pour ces 20 ans de bons et loyaux services.

 

 

Ensuite commence la cérémonie proprement dite de remise des CAP, Bacs et mentions complémentaires.

 

Eric Fournier appelle un à un les récipiendaires en faisant remettre les diplômes par des élus ou certains de ses collègues.

 

Il y a un buffet copieux derrière l’assemblée, mais personne ne pense à s’y précipiter avant le moment voulu malgré le temps qui s’allonge. Tout le monde, familles comprises est dans l’ambiance, et vibre, applaudi, siffle, crie, tape des pieds à chaque appel d’un nom et les flashes crépitent, les smartphones cliquètent. Il y a dans ces manifestations à la fois l’expression de la réussite, de la satisfaction collective et individuelle, et le soulagement d’y être enfin arrivé. Tout est oublié en un instant pour ne vivre que le moment présent et le partager avec les copains, la famille, voire les profs.

 

 

Bon, les élèves n’ont pas de robes noires et blanches et de galette à pompon sur la tête comme chez les anglo-saxons, mais ils communiquent à toute l’assemblée de la joie et de la fierté. Et surtout en écoutant Eric Fournier une certitude nait : les études professionnelles sont la voie de l’avenir pour ceux qui veulent aller vers l’emploi qualifié et d’avenir. Certains candidats, pendant la campagne des régionales, ont affirmé haut et fort, urbi et orbi, que la formation professionnelle ne mènerait pas souvent vers des débouches pérennes. Dolto, Monod, leurs équipes, leurs élèves et l’ensemble des entreprises qui les accueillent prouvent avec éclat le contraire en ce qui concerne les filières concernées.

 

 

La semaine du trentenaire est terminée, le verre de l’amitié se partage dans une belle ambiance. Et voilà tout le monde reparti vers de nouvelles aventures. Certains reviendront ensuite pour présenter aux jeunes entrants leur expérience et les encourager.

 

On ne peut quand même pas cacher qu’il existe un manque certains d’information sur les filières techniques, les formations en alternance et pleins de dispositifs permettant une meilleure synergie entre le monde de l’éducation et le monde économique. A une époque où brusquement on redécouvre les vertus de l’apprentissage, on se doit d’amplifier l’éclairage sur ce qui fonctionne parfaitement et donne des résultats probants. Il est à souhaiter que cette semaine de commémoration trouve donc dans ce domaine un juste écho.

 

 

Gilles Desnoix

 

 

final 30 ans bac 30011616

 

 

final 30 ans bac 3001162

 

 

final 30 ans bac 3001163

 

 

final 30 ans bac 3001164

 

 

final 30 ans bac 3001165

 

 

final 30 ans bac 3001166

 

 

final 30 ans bac 3001167

 

 

final 30 ans bac 3001168

 

 

final 30 ans bac 3001169

 

 

final 30 ans bac 30011610

 

 

final 30 ans bac 30011611

 

 

final 30 ans bac 30011612

 

final 30 ans bac 30011613

 

 

final 30 ans bac 30011614

 

 

final 30 ans bac 30011615

 

 

 

 

 

final 30 ans bac 30011617

 

final 30 ans bac 30011618

 

final 30 ans bac 30011619

 

 

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.


» Se connecter / S'enregistrer




Un commentaire sur “30 ans du Bac Pro, sprint final”

  1. Didile dit :

    Félicitation à ma cécé d’amour pour son diplôme.

    Gros bisous